Babar

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Salut babariste

Portrait officiel de Babar effectuant le salut babariste

Jean Eusèbe Firmin George de Babar, dit Roi Babar (à ne pas confondre avec le roi Baudouin) est le souverain d'Elephantie, contrée perdue du centre de l'Afrique. Derrière son image de bon samaritain se cache en réalité un éléphant autoritaire et mégalomane, considéré comme dictateur par la SPA, la WWF, l'ONU, la SACEM, le KGB, la DST, le PMRC, la ERTGOPFSFT, et Bernadette Chirac. Son régime est le seul en Afrique qui soit totalitaire sans qu'aucun pays occidental n'en soit responsable.

[modifier] Jeunesse

Elephant Man babar

Le jeune Babar en éléphant-man

Comme nombre de dictateurs, il eu une enfance malheureuse.

Pourtant né dans une riche et noble famille d'Elephantie, il ne connut jamais son père, un contrebandier notoire qui trouva la mort lors d'une rixe contre des Rhinocéros. Endettée jusqu'à la trompe, sa mère fut contrainte de vendre tous ses biens et de retourner à la forêt. Elle éleva seule le jeune Babar, en lui inculquant la haine des rhinocéros, avant de mourir à son tour sous les coups de feu de Frédéric Nihous, un adepte de la secte CPNT qui faisait un safari dans le coin. Babar fut alors confié à un orphelinat.

De cette manière, on peut donc le considérer comme un véritable self-made-elefant.

Après une période trouble dont on ignore les détails, il parvint à émigrer vers l'Europe en se faisant passer pour un obscur savant victime d'une Elephantiasis. La vie ne fut pourtant pas aussi facile que telle qu'il l'avait lue dans Tintin (à l'époque il n'y avait pas le regroupement familial et le C.V. anonyme). Il survécu en se faisant passer pour un Elephant man ce qui lui permettait de se nourrir des poires et autres légumes que lui jetaient les passants. Mais cela fut de courte durée car sa supercherie fut finalement découverte par un médecin qui le fit enfermer dans un zoo.

[modifier] Débuts en politique

C'est au zoo qu'il fit la connaissance du Général vieillissant Cornelius, vétéran de la 1ère guerre animale. Tout en étudiant parallèlement Machiavel et Bakounine, il développa avec son nouvel ami une idéologie animale d'extrême avant basée sur l'espécisme, le populisme et la haine. Il lui donna pompeusement son nom : le Babarisme. C'est à cette période qu'il écrivit son très célèbre Maï Kouffe (mon combat en éléphantien, la langue des éléphants), ouvrage politique et biographique dans lequel il explique que les Rhinocéros sont la cause de tout le mal et que la solution repose dans leur éradication.

Saviez-vous que...
... le Panéléphantisme, doctrine du XIXème siècle prônant l'union des éléphants d'Afrique et d'Asie qu'ils soient en liberté, au cirque ou au zoo, pour asseoir la domination éléphantesque sur les autres espèces, connait avec le babarisme une seconde naissance ?

Son premier meeting fut organisé à l'insu des gardiens dans l'enclos des éléphants, ce fut un vif succès qui lui permit de convertir au babarisme de nombreux éléphants. Le Parti Babariste était né.

Sa devise : « Ne nous trompons plus, nous ne sommes pas sans défenses ! »

Après avoir rallié à sa cause tous les pachydermes du Zoo, il convoqua la Milice du Parti afin d'organiser l'évasion. Sous les ordres de Cornelius, les éléphants lancèrent une insurrection qui permit à toute la troupe de s'échapper et de retourner au pays. Poursuivis par l'armée française, en pleine crise de 1929, ils parvinrent à s'emparer d'une canonnière au port de Toulon et à rallier l'Afrique à son bord.

[modifier] Luttes pour le pouvoir

Saviez-vous que...
... C'est pendant ces années que Babar rencontra Jean de Brunhoff, explorateur français, avec lequel il signa un contrat d'adaptation de son histoire à destination des enfants occidentaux ? L'adaptation déviera beucoup de la réalité pour être naïvement enjolivée et simplifiée.
De retour en Elephantie, Babar trouva un pays ravagé par la crise, infesté par le chômage et soumis à la domination rhinocérosse. Dans un tel climat, les idées Babaristes firent rapidement écho. Pour financer son parti et répandre plus facilement ses idées, il fonda son propre journal indépendant, Qu'il ferme sa gueule, dont le nom était une subtile réponse au Cri du peuple de Jacques Doriot. Il fut alors rejoint par un singe savant, le Doktor Zéphyr, un expert en propagande moderne et autres manipulations par l'abrutissement (il fut un des instigateurs de la télé-réalité).

Face à cette opposition grandissante, le Gouvernement tenta de museler et d'interdire le Babarisme avec l'aide de la LICEA (Ligue Contre l'Espécicisme et l'Antirhinocérossisme), mais ce fut sans compter sur la milice Babariste, gonflée à bloc et équipée à l'européenne, qui en profita pour lancer l'insurrection. Les troupes régulières ne purent faire face bien longtemps, et le président Pompadour, secrètement complice, capitula bien vite et nomma Babar au poste de Chancelier.

[modifier] Le Couronnement et la mise en pratique du Babarisme

Le Cabinet Babar

Le Cabinet Babar, qui n'est pas à chier !

Mais Babar voulait plus. Beaucoup plus. Il évoqua publiquement son noble lignage et ses liens obscurs avec l'ancien Roi Cocor, dans le but de revendiquer le titre de Roi d'Elephantie, vacant depuis la fin de la première Guerre Animale. le Rachetague (parlement des éléphants) déjà acquis à sa cause lui vota les pleins pouvoirs et autorisa son couronnement. Babar devint le Roi Babar.

Les thèses Babaristes purent alors êtres mises en pratique dans tout le pays. Sous la direction du monarque et de ses trois plus proches collaborateurs, Cornélius, Pompadour et Zéphyr, un ambitieux programme de réarmement fut lancé. l'Amiral Arthur put ainsi reproduire les plans de la canonnière volée aux français et en faire construire de nombreuses copies. (On se demande bien pourquoi, puisque bien qu'étant traversée par un fleuve et de nombreuses rivières, l'Elephantie ne dispose d'aucun accès direct à la mer ! Peut être voulait-il les mettre dans le lac ?).

Le Chômage, quant à lui, recula considérablement grâce aux politiques de grands travaux et à la construction d'autoroutes.

Sur le plan culturel, Le doktor Zéphyr fut chargé de la mise en place d'un ministère de la propagande, surnommé l'ENDEMOL (Entreprise Nationale de Déculturation des Esprits de la Masse Ouvrière Laxiste) qui décidait à la place du peuple de ce qu'il convenait d'écouter ou de visionner. C'est dans ce cadre que la musique de Patrick Topaloff fut interdite, ainsi que les films des Charlots.

Parallèlement, des lois espécistes furent établies, réduisant les non-éléphants et les non-singes au rang de sous-animal et d'esclave.[1] Les Rhinocéros furent quand à eux bannis du territoire et leurs biens confisqués. Tout cela eut pour conséquence de ruiner les relations du royaume avec l'URSS (Union des Rhinocéros Socialistes et Soviétiques) du camarade Rataxès.

[modifier] Famille & Vie privé

Babaroyalfamily

La famille Royale en compagnie du Doktor Zéphyr, ministre de la propagande

Peu après son couronnement, Babar épousa une dénommée Céleste, fille au gros cul héritière d'un riche propriétaire terrien[2]. D'après certains généalogistes de renom, Céleste serait une cousine de Babar, ce qui peut paraitre troublant à nos yeux d'occidentaux. Le roi lui vouait un véritable culte et alla, pour la séduire, jusqu'à changer le nom de la capitale, Elephantville, en lui donnant le nom de son épouse.

Ensemble, ils eurent quatre enfants (qui n'ont pas l'air de vouloir grandir malgré les années passant), Pom, Flore, Alexandre et Isabelle. Il semble que Pom soit pressentit pour devenir le dauphin du royaume, puisqu'il est, des quatre, celui qui dispose du patronyme le plus stupide.

Babar a relativement peu d'amis proches. On le sait très lié au vieux général Cornelius ainsi qu'au singe savant Zéphyr, qu'il a rencontré après son retour au pays en 1929. Le singe et l'éléphant sont depuis devenus des amis inséparables. Babar entretient également des liens d'amitié avec l'amiral Arthur, qu'il a connu dans son enfance avant son départ pour l'Europe. Mais il s'est apparemment brouillé avec le vice-chancelier Pompadour depuis que ce dernier s'est embourbé dans une sombre affaire d'homosexualité.

Le roi cultive enfin une relation secrète et très controversée avec une certaine vieille dame, rare humaine à résider à Célesteville et à qui il rendrait visite presque quotidiennement. Son identité réelle n'a jamais pu être vérifiée, malgré les nombreuses enquêtes menées par divers services secrets du monde entier.

[modifier] La Seconde Guerre Animale

Ce moment tant attendu par l'administration Babariste eu lieu en 1941, alors que la seconde Guerre Mondiale faisait rage dans le monde des hommes. Babar en profita pour s'attaquer à un protectorat Britannique, la république des Ânes. Avec la complicité de l'Afrikakorps, l'armée des éléphants s'en assura le contrôle en moins d'une semaine.

Pour Rataxès, c'en fut trop. Il déclara la guerre à l'Eléphantie et ordonna à ses troupes de marcher sur Célesteville. Au début, la campagne des Rhinocéros fut un franc succès, la résistance éléphantine étant inexistante.

Mais tout cela n'était qu'un redoutable piège du génial Cornelius. Arrivée aux portes de la Capitale Babariste, l'armada Rhinocérosse fut écrasée par une arme secrète du Doktor Zéphyr : un éléphant gigantesque, affectueusement surnommé Strauss-Fabius. Pris en tenaille par Cornelius et des mercenaires crocodiles, les survivants furent mis en pièce. Devant cette terrible défaite, Rataxès fut contraint de céder de nombreux territoires et de reconnaitre Babar comme étant un grand Roy.

Selon certaines sources[3], le colonel Hathi et sa Patrouille des Éléphants auraient appuyé depuis l'Inde les forces babaristes lors de la Seconde Guerre Animale, au nom du Panéléphantisme.

[modifier] Le régime perdure

Babar

Babar et sa clique pour les 40 ans de règne. Sur la gauche, Margaret Thatcher, en visite officielle.

Le règne du disco fut heureusement assez court dans l'histoire. Il n'en va pas de même pour celui de Babar.

Aujourd'hui encore en guerre froide contre l'URSS de Rataxès, le régime Babariste est toujours aussi fort. Tout le monde dispose d'un travail, chacun est servit par son esclave sous-animal, l'armée est puissante et veille au grain. Quand aux opposants, mieux vaut qu'ils se taisent, s'il ne veulent pas subir les foudres de la Milice Babariste.

On pourrait penser que toute cette gloire a fait oublier à Babar la mort de sa mère. Peine perdue : un éléphant, ça n'oublie jamais rien, sauf ceux du Parti socialiste français, avec qui il correspond par MSN Messenger. Parfois le roi fait part de sa douleur au peuple, avant de manger une dizaine de paquets de Pringles au paprika pour se regonfler le moral. En voilà un qui a réussi dans la vie, pas vrai ?

[modifier] Citations du roi Babar

  • « Brrrrraaaaaaah »

Ben oui, c'est un éléphant, ducon ! Ceci dit, on l'accusera souvent de démagogie de par ce cri.


[modifier] Usurpateurs

Certaines personnalités politiques actuelles ont usé de l'élection de Miss Prestige National et Camembert 2012, tel le Ministre de l’Éducation et des Analogies Luc Chatel, pour diffuser l'idée que le célèbre Artisan-Fromager François Hollande serait le digne descendant de Babar et donc l'héritier légitime du Roi des Eléphants.

[modifier] Conclusion

Babar, c'est bien !


  1. C'est dans ce cadre que les Hippopotames furent réduits à l'état d'animaux de trait, permettant ainsi de clore enfin définitivement le débat sur qui est le plus fort entre l'éléphant et l'hippopotame ?
  2. Ils eurent plein de petits rejetons à qui on n'a jamais volé les scooters, pas comme Nicolas Sarkozy. De plus ils sont toujours ensemble, eux ! Pas comme Nicolas Sarkozy.
  3. Un tabloïd Islandais dont le nom ne saurait figurer ici car inécrivable, illisible et indicible et imprononçable...


Empereurs, Rois, Présidents et autres chefs d'état (sauf en France)
·Alexandre le Grand (-356--323) · Jules César (-100--44) · Cléopâtre (-69--30) · Claude (-10-54) · Roberto du Portugal (910-973) · Gengis Khan (1155-1227) · Lénine (1870-1924) · Staline (1878-1953) · Benito Mussolini (1883-1945) · Adolf Hitler (1889-1945) · Hô Chi Minh (1890-1969) · Franco (1892-1975) · Mao Zedong (1893-1976) · Ronald Reagan (1911-2004) · Richard Nixon (1913-1994) · Gerald Ford (1913-2006) · Augusto Pinochet (1915-2006) · Nicolae Ceausescu (1918-1989) · Babar (né en 1919) · Bokassa 1er (1921-1996) · Pol Pot (1925-1998) · Jorge Videla (né en 1925) · Elisabeth II (née en 1926) · Fidel Castro (né en 1926) · Mikhaïl Gorbatchev (né en 1931) · Saddam Hussein (1937-2006) · Abdelaziz Bouteflika (né en 1937) · Juan Carlos 1er (né en 1938) · Mouammar Kadhafi (1942-2011) · Kim Jong-Il (1942-2011) · Lech Walesa (né en 1943) · Moncef Marzouki (né en 1945) · Bill Clinton (né en 1946) · George W. Bush (né en 1946) · Vladimir Poutine (né en 1952) · Angela Merkel (née en 1954) · Hugo Chavez (né en 1954) · Mahmoud Ahmadinejad (né en 1956) · Barack Obama (né en 1961) · Rollmops II (née en 1967) · Surimi VI (née en 1977) · Kevin Ier (né en 1998) · Palpatine (84 Av.BY-4 Ap.BY)

Les personnages en italiques n'ont jamais été chefs d'état, mais c'est tout comme.
Et pour la France c'est à cet endroit

Photo Bio   Portail des Gens

Qu'avez-vous pensé de l'article "Babar" ?
 
100
 
26
 
6
 
3
 
2
 
4
 

Ce sondage a été créé le septembre 17, 2010 16:27 et 141 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.

Autres langues
wikia