Bâtard

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Les Éléments
H
He
Li Be
B C N O F Ne
Na Mg
Al Si P $ Cl Ar
K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zd Ga Ge As Se Br Kr
Rb Sr ¥ Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
Cs Ba * Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
Fr Ra ** Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Uub Uut Uuq Uup Uuh Uus Uuo
Uue Ubn ***


La Ce Pr Nd Pm Sm €u Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu

Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Es Fm Md No Lr

Ubu Usa Scr Cn

[modifier] Origines

Nom par trop commun, du vieux gland : "bât" (monté comme un âne) et "tard" (arrivé après les autres) Nom commun d'une progéniture hors mariage, dont le but était de suppléer au mongolisme abscon des rejetons légitimes.

Au XIXe siècle les Bat' d'Ar' étaient des bataillons disciplinaires coloniaux, improprement orthographiés "Bat d'Af". On leur doit l'apport du mot matraque en France, américanisé en matrix par les jeunes (espèce de futur vieux des pays consuméristes) afin de dénoncer l'oppression de l'État policier.

Entre 1946 et 1958, entre les caves de Saint Germain des Prés et les pieds du zouave du pont de l'Alma, le Bath Art est l'art chouette ou formidable. Seul les Jack Lang emploient aujourd'hui cette expression.

[modifier] Histoire

C'est le cladiste Linné et son pote passif, Lacki, qui en 1777 mirent en évidence des similarités entre tous les bâtards (échantillon étudié : 1069 moines alcooliques de Chartreuse et Bénédictine). Ils créèrent à l'issue de leur étude l'ordre des Bâtarciens.

Bien considérés jusqu'à la fin du XVIe, avec l'emprise de l'Église ceux-ci se virent ravalés à presque rien. Le code civil de Napoléon (1802) les exclut de l'héritage, alors que la révolution (1794) les avait pleinement légitimés. Conséquence, les orphelinats du XIXe siècle sont remplis de bâtards : plusieurs centaines par départements métropolitains, selon les registres matricules.

Il faut attendre 1997 avec le bâtard de Trostkiki pour chien et De Gaule pour veau, le premier entriste Lionel Jospin, dit Jospinte, pour que le bâtard retrouva l'égalité auquel il avait naturellement droit.

[modifier] Le saviez-vous ?

Le philosophe des Lumières, Voltage, a montré qu'en faisant passer du courant électrique dans des pattes de batârciens tranchées, elles remuaient toutes seules : souvenir de leur naissance illégitime ou envie de se faire toutes seules en prenant la tangeante ? Répulsion pour les froggies ? Chi lo sa.

Le psychologue des bourges, Sigmund Freud, a dévoilé l'existence du complexe du bâtard (ist gut fraulein mmmh 1923) qui consiste à croire qu'on a un destin national sous prétexte qu'on a une petite taille et une grosse bite. Freud a démontré qu'en fait cela constitue une illusion d'optique : un plus petit corps laissera paraitre à une plus énorme ce qui, en fait, n'est que banale.

[modifier] Morale

L'inceste étant universellement prohibé, il a bien fallu tromper le mâle dominant d'à côté en allant lui chiper des femelles. La bâtardise a donc été à l'origine de l'humanité et de toutes les civilisations. Adam ou Eve (un schizophrène couchant avec lui) n'est quant à lui pas un bâtard puisqu'il n'a qu'un père, Jean Paul Dieu, et pas de mère.

[modifier] Les bâtard(e)s célèbres

l’ornithorynque : y'a qu'à en voir un comme il est "chelou" et que c'est un bâtard de sa mère mammalienne et de son père Canard Enchainé ! Si vous croisez un bâtard de cette espèce, contactez la Ligue des Droits de l'Ornithorynque.

Lucy : notre mère à tous, puisqu'elle se tapa les quatre Beatles "in a sky", et même Yoko Ono, lors d'une performance à New York. Son squelette incomplet prouve que la gracile australopithèque était issue de la jeune chimpanzé Zira, savante, et du vieil orang outang Cornelius, pasteur.

Jean-Claude Van Damme né Dupont (1300e siècle avant nous): proto-humain né en petit koumité du dieu chinois Rayden (que désincarna au cinéma Christophe Lambert, gland se croyant réincarnation d'un chêne) et d'une pouffe pouffe ce sera toi. Son père étant trop nase, il se fit appeler "fils de la dame" (en néerlandais van damme). Il a cassé en 2003 la pipe à Steven Seagal, oui, la pipe.

Grompf dit Crrrr Crrrr (100e siècle avant Jicé et j'y reste) : fils de Gr, honnête bourre-joie Homo Habilis et de Ompf, sa bonne Pithécanthrope. Il fut le premier Homo Ça Pionce (capable de réfléchir à rien foutre).

Liz Taylor (VIIIe s. av J.C.) : reine callipyge de l'île de Malte. Les archéologues ont retrouvé des sculptures d'elle, avec d'énormes fesses et seins, mais... sans tête. Normal, car elle passait pour la protectrice des "fada". Un célèbre nain paranoïaque, Nicolas Sarkozy, a rendu visite à l'un de ses lieux de culte récemment (mai 2007). Mais comme l'Église est séparée de sa femme l'État (loi de divorce de 1905) Notre Seigneur a maquillé son pèlerinage en escapade en yacht et partie de golf à vingt trous de balles (c'est-à-dire M. Bolloré qui en affaire, a toujours vaincu)

Jésus dit Christ [araméen Yétousse donc Yéssuis] (4 avant lui - pâques 29 après lui) : télé-évangéliste juif, fils de Marie-couche-toi-là et d'un joueur de Monlégionnaire appellé Romain 43, d'Angers. Il fut quand même accepté par son pater noster, une fois récité ses litanies. Amené de force par ses potes pour un concours de slam devant le grand centre Nédrin (un hypermarché de Tel Aviv) qui, se reconnaissant incompétent le refila à Pionce Picrate, député européen envoyé par l'Empire pour calibrer les olives palestiniennes aux standards mondiaux. Là il changea les olives en pruneaux, provoquant une Intifada avant elle-même, et dû s'exiler au Liban. Après la révélation que la poule vient de l'œuf, il se changea en œuf de Pâques, parlant sept langues dans sa bouche puis, doublé par son agent publicitaire Paul, qui fonda la secte du christianisme (voir antisémitisme, Front National) en prenant de vitesse Jésus, qui pour la galerie, s'exposa pour des clous, à la manière de Joseph Beuys, devant ses étudiants en théologie ébahis.

Néron alias Néon (+ en mai 69 suicidé par empalement sur son épée) : peu brillant empereur romain qui, ayant manqué mai 68, cause que sa mère Agrippe Pinne le retenait malgré sa volonté au palais impérial, se suicida de désespoir en s'écriant : "qualis batardus pereo" (quel bâtard périt avec moi). Son père était Idéfix, chien gaulois humanophile, c'est-à-dire qu'il aimait vraiment les humains, lui.

Guillaume Ier le Bâtard, dit le Conquérant, le Roux : Reçu 20 sur 20 duc de Normandie après avoir triché au CP (1058) puis roi de la saucisse d'Angleterre, après avoir acheté le club de Chelsea (1066). Le fait que son père se soit payé Fantine, une frileuse de laine (en clair elle vivait à poil toute la journée) après une cuite mémorable, a beaucoup contribué à la renommée de ce bâtard.

Rollmops Ier : roi du Groenland 1845 - 1914 , fils du prince Ecchymose et d'une danoise calomniée par son ours d'amant, petit-fils de Torgnole dernier, prince d'Upernavik, ministre des avalanches pour les danois égarés.

Nicolae Ceaucescu dit Chaud au Cul (tué par des pruneaux d'Agen 1989) : dictateur de bac à sable moins 7 en Roumanie, fils d'un père alcoolique mais bien placé dans les tribunes du PSG et d'une vampirette des Carpettes, Sainte Maclou. Malgré cela il pu raser la moitié de Bucarest et se faire tuer de temps en temps avec sa femme. Il se suicida de douze balles dans le Bérégovoy.

Georges Pompidou, francisation de Poum poum pidou : président auvergnat de la république française de 1969 à 1974, il vécu jusqu'à sa mort d'un cancer du THC, fils de Jack Errer de la Nature, cancérologue, et de l'actrice et pharmacienne Marylin Monroe, qui lui donna son nom. Père de Alain Juppé, son fils putatif, surtout putatif.

Rocky Balboa (XVI à XXe siècle) : boxeur ainsi surnommé car un jour qu'il était sous acide il combattit un immense boa, qu'il battit, d'où son nom. En fait, il s'agissait de sa longue bite dans lequel il s'était emmêlé les panards. C'est en vain que ses entraineurs l'ont incité à faire de l'escrime.

Spock (XXIXe siècle) : officier mi Vulcain mi Humain, il conjugue l'intelligence sarcastique du Vulcain et le côté "coincé du cul" mais frivole de l'Humain. C'est de loin le bâtard le plus célèbre .. déjà cinq siècles avant sa naissance ! Il remporta tous les concours de beauté contre Dominique de Villepin.

[modifier] Les bâtards aujourd'hui

Toute discrimination est interdite à leur encontre dans les pays civilisés (c'est-à-dire pollués et avec plein de gens gros, gras et de droite). La loi Debré ou de force (8 VI 1977) article VII alinéa 1 à 66 punit d'une peine d'un à deux ans de prison, de privation de nichons civiques et de pénitence à genoux sur les rotules toutes paroles proférées à leur encontre. La loi Pasqua (7 IX 1987) autorise le contrôle d'identité des bâtards, pour mieux les protéger des autres. L'amendement Michel Sent le Sapin (PS) ajoute les sympa camps de rétention pour les isoler du racisme.

Le préambule à la constitution monarchique de la Ve République précise « Tous les bâtards naissent libres et gogo en droit, sauf l'amer Michel ». La loi Perben II a inscrit dans le marbre que désormais (pp 4, 5 et 6 c'est écrit très gros) « Vous êtes 60 millions de bâtards et l'UMP elle vous nique tous »

L'ordonnance du 8 IX 2006 de Jacques Chirac précise au nom de la parité bâtard / faux-cul que le poste de ministre de l'intérieur sera réservé au second, et celui de 1er ministre au premier. Il a introduit le concept Étasunien de discrimination positive, qui est une belle erreur de traduction !

La loi Jospinte révisée Perben I permet aux bâtards centristes de conclure un pacs entre "pédés" du même sexe avec les socialistes. La garantie du législateur est étendue s'ils ont des enfants communistes. En cas de rejetons trotskyste ou frontiste (cf Jean-Marie Le Pen), ce sera l'euthanasie.

Les "pédés" de sexe différents (ont dit alors "les mariés") ont protesté qu'eux aussi pouvaient être aussi cons. Quand "on" voit en couverture de Galeux ou de Vomis les couples de pédés d'hétéros de droite "on" frémit. Il faut dire que "on" a toujours été un réac qui ne veut jamais dire qui il est.

[modifier] Règles d'usages et de courtoisie

Il est de bon ton de nos jours de délaisser le "Monsieur le bâtard" ou "Madame la bâtarde" pour un simple et moins guindé "bâtard !". Les jeunes polis de banlieue (des reportages de TF2) ont trouvé un moyen élégant de revenir aux sources avec : "Ma meuf la bâtarde" ou "Mon keum le bâtard". En effet plus personne est la "dame" ou le "sieur" de personne, car nous sommes en république. Cela montre que la bâtardise française a retrouvé son droit de Cité.

Il est malvenu de traiter un dignitaire religieux de "bâtard", car ce sont déjà des "enfoirés". En revanche, de part le grand respect qui leur est dû - depuis le sacre du nain paranoïaque - dites "enfoiré de bâtard" aux forces de l'ordre, en appuyant bien sûr la particule. Pisser de rire sur eux avec votre canal déférent est une preuve insigne de déférence. Attention à ne pas uriner près d'un transformateur EDF, car cela ne ferait rien hélas à la Schmitterie, vu qu'ils ont des bottes en caoutchouc, isolantes.

[modifier] Ostentation bibliographique

ouvrages anciens et de toute façon perdus à la Très Grande Bibliothèque :

Georges Washington : "a birth of bastard's nation " Philadelphie 1790

Talleyrand de Périgord : "le congrès des bâtards de Vienne" Paris (occupé) 1815

comte Metternich : "Tayllerand, ce bâtard d'ami français" Vienne 1816

Rosa Luxembourg : "das icht gross batarde von kapitalismus" Berline 1918

ouvrages récents mais introuvables car jamais publiés :

Chatte Réza II : "Ma vie de première bâtarde d'Iran" Téhéran 1977

Kartmann : "Ça trou le cul, t'es un bâtard toi ? " Portland,Oregon 1995

Klaus Barbie : "Mein liebe herr batard Jean Moulin" Paris (en prison) 1998

ouvrages universitaires  :

T. Kruger : Phénoménologie cognitive du sentiment d'abâtardisation de la classe ouvrière en Haut Vexin 1956-1977 - thèse d'Histoire du Droit Ovin de l'Université privée de Financement (Pasquaville,Québec) 2002

Johnny H. : Le bâtard au travers du prisme de ma glace de salle de bain - mémoire en une photo de l'université de Bruxelles en Suisse 2005

Qu'avez-vous pensé de l'article "Bâtard" ?
 
2
 
3
 
5
 
5
 
8
 
4
 

Ce sondage a été créé le mai 16, 2007 02:54 et 27 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia