Aventure

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Séductrice aux charmes exotiques, tentatrice promesse de grand-frissons, miroir aux alouettes orné d’or et de pierres précieuses, l’aventure, nom féminin, qui ne s’accorde en genre qu’au masculin, est le fait d’hommes courageux, des conquérants parés de qualités pleines des poils aux couilles et de barbe au menton, dont la ténacité, l’opiniâtreté, la volonté hors du commun ne pouvaient que conduire en dehors des sentiers battus vers la gloire et la fortune ...

« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Pour ma prochaine épreuve, je vais faire un trek jusqu’à l’Aconcagua, à plus de 6000 mètres d’altitude uniquement vêtu d’un slip malgré des températures pouvant descendre jusqu’à -25°C … hé oui, pas le choix, j’ai oublié de m’habiller ce matin …


L'aventurier

Aventurier
Aventurier.jpg
Aventurier (Spécimen adulte)
Classification
Règne Animalia
Famille Des grands singes
Classe "Je veux ouais" dixit l'aventurier
Accessoire cool n°1 Chapeau d'aventurier
Accessoire cool n°2 Arme avec laquelle il est plus fort que tout le monde (le fouet pour Indiana Jones, le fusil pour Alan Quatermain, le couteau pour Crocodile Dundee …)
Accessoire cool n°3 Faire-valoir à sauver qui fait du 90 D de tour de poitrine
Genre
Hétéro 100% pur bœuf
Parcourez le Portail des Sciences de la nature:

PommierPDN.png

Pour l’Homme englué dans la routine ennuyeuse du quotidien, rêver est aussi indispensable qu’une VMC dans les sanitaires et c’est un fait, l’aventure fait rêver. Elle fait figure d’alternative possible au carcan des obligations imposées par la société moderne. L’esprit vagabond se fantasme en aventurier sans peur ni faille dévalant sur une embarcation de fortune les dangereux rapides de la radja river[1] , dézinguant au péril de sa vie moult ennemis avec un lanceur semi-automatique de billes de colorant alimentaire, éprouvant un sentiment d’harmonie universelle en faisant son petit caca au milieu des pittoresques étendues sauvages de Center Parcs ... oui, on a les rêves que l'on mérite... et décrochant l'ultime récompense qu'est le sentiment d’accomplissement, l'impression de s’être réalisé de la manière la plus extraordinaire qui soit.

Personnage emblématique de l'aventure, l'aventurier on l'admire car il est la "coolitude" incarnée. Il est imperturbable, infaillible, tout semble cooler sur la crasse de plusieurs mois qu’il arbore avec une décontraction sans égale …


« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


brrrrr, cela fait des heures que je suis cette rivière souterraine, j'ai de l'eau jusqu'à la taille et il commence à faire frisquet. Heureusement j'ai un petit truc pour me prémunir du froid, je me pisse dessus... Ooo myyyy f**king[2] god, cette sensation de chaleur, ça fait un bien fou !


L’aventurier ne pue pas, il sent le musc. Le musc incarne l'idée d'une virilité un peu sauvage et la virilité c'est "cool".

L'aventurier n'a pas un style de pouilleux. Sa barbe de deux jours, son fute de week-end de pêche, son allure débraillée lui confère un look savamment négligé qui connote une propension certaine à se foutre des conventions et des règles... et être un rebelle c'est "cool".

Doté d'une grande résistance à la douleur, il est du genre à atteindre le sommet de l'Everest les orteils nécrosés de gelures et à en revenir deux oreilles en moins comme si de rien n'était...


« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


... je pense que je vais éprouver quelques difficultés à commenter la suite de l’article car je viens de me péter le nez en enfilant ma cagoule.

... cet hardi gaillard est un dur et c'est classe.

Athlétique, il est la perfection physique faite homme avec des muscles en acier trempé qu'il s'est forgés dans des conditions extrêmes de survie...


« Salut, je suis Near Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Le rocher là-bas, il doit bien peser dans les 100 kg... vous pariez que je suis cape de le soulever malgré mes trois vertèbres tassées ? … Je vais vous montrez, moi, ce que c'est que d'avoir des gros vérins de bonhomme...


... et être un beau gosse musclé est de prime importance, surtout lorsque l'on veux frimer en "moule-bite" à la plage.

L'aventurier est un bagarreur, il ne craint pas de recourir à la l'usage de la force et de la violence pour arriver à ses fins, il cogne sur tout ce qui ce met au travers de sa route, il possède un "courage" sans égale.

« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Vous avez-vu comment il m'a regardé de travers l'orang-outan ? Il cherche à me mettre à l'amande ou quoi ? Je vais lui péter sa tronche de macaque moi !
Question.png
Saviez-vous que...
L'orang-outan est le seul singe à pratiquer fréquemment le viol.


Il a une telle maîtrise de la survie en milieu hostile, qu'il anticipe tous les aléas et ne se laisse jamais prendre au dépourvu...


« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Pour ma prochaine épreuve, je vais faire traverser le désert de Sonora en m'hydratant avec ma propre urine... ayant confondu ma gourde avec une bouteille de détergent, je me retrouve sans eau...


Homme d'expérience et de terrain, il possède une science infinie de la nature sauvage et de ses risques, qu'il maîtrise avec une facilité déconcertante. Tant et si bien, qu'il donne l'impression de faire la nique au danger,

« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Ho shit ! J’ai perdu mon unique ration de survie ! Heureusement je suis tombé sur un nid de de jolis scorpions dorés d'Israël[3] qui composeront un excellent repas quand je les aurai attrapés avec mes petites minimes. Rassurez-vous de mon expérience d'aventurier chevronné j'ai pu constater qu'à l'instar du perroquet, plus les animaux ont de jolies couleurs, plus ils sont inoffensifs, comme par exemple, la très colorée « Grenouille de dard de poison » ou le sémillant « Poulpe bleu-bagué de la mort en 1 minute chrono ».


… voire mieux que ça, il baisse son fute devant le danger et lui montre insolemment ses fesses tatouées « NO FEAR » à l'encre de stylo bille bleue (comme dans les prisons)... et les tatouages c'est cool, et montrer son cul aussi.

Cet esprit libre est en constante recherche de territoire vierge à explorer...

« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Houlala ! Je suis apparemment à Алискерово dans le district autonome de Tchoukotka. C’est amusant, je voulais me rendre à Marseille et voilà que j’atterris dans ce bled complètement désert au nord du nord du nord de la Sibérie… lol, j'étais tellement absorbé par mon Playboy que j'ai dû rater une correspondance.


L'aventurier c'est un homme, un vrai et c'est pourquoi il n'existe pas d'aventurier au féminin.


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Avez-vous vérifié dans cette source fiable et documentée qu'est Wikipédia car il me semble avoir moi déjà entendu parler des aventurières.



Eh bien non, j'espérais que les arguments précédents vous convaincraient que l'aventure n'est pas un truc pour les gonzesses.


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Pas convaincu.



... bon, le lecteur, même s'il est casse-pied, a toujours raison, allons voir qui sont ces fameuses aventurières...

Les aventurières selon Wikipédia

Aventurière
Aventurière.jpg
Aventurière
Classification
Règne Animalia
Famille Girl toy
Classe "Tu m'étonnes" dixit l'aventurière
Accessoire cool n°1 Implants mammaires à 10 000 € l'unité
Accessoire cool n°2 Mini top
Accessoire cool n°3 Pistolet à eau ... pfffuit, pfffuit !
Genre
Bonne dixit 50 % des humains ; Pétasse dixit les autres
Parcourez le Portail des Sciences de la nature:

PommierPDN.png

« Les aventurières sont des femmes qui grâce à leur atourts féminins obtiennent fortune et gloire. Créatures vénales et sans scrupules elles usent de leur charme pour s'attirer bonnes grâces et protection des grands et des puissants, jouissant par là même d'une certaine influence... » amusant, on dirait un copier-coller de la définition de pute de luxe dans Wikipédia...

« Quelques aventurières célèbres ...

Sophie Dawes, aventurière anglaise née de condition très modeste, trouva gloire et fortune, et devint la très influente baronne de Feuchères... en héritant de la fortune de son amant le Duc de Condé qui était de 40 ans son aîné. » Une femme qui se tape un vieux croulant friqué pour l'argent, on appelle ça comment ?

Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Anna Nicole Smith ? Hum, allez ... peut-être, n'est-ce que l’exception ?



« Marie-Louise O'Murphy aventurière du XVIIIème, femme de tête, musicienne, voltairienne, aventurière, humaniste ... » attendez, sur wikipédia il y a une photo ...

Marielouiseomurphy.jpg

... mouais, une pute.

« Virginia Elisabetta Luisa Carlotta Antonietta Teresa Maria Oldoïni, Contessa di Castiglione, surnommée la Castiglione... » Wikipédia aurait pu commencer par là... « était une célèbre espionne... » une espionne, ça c'est classe... « aristocrate piémontaise... » oui d'accord... « figure des premières heures de la photographie et maîtresse de Napoléon III... » encore une qui gagne sa croûte sur le dos ...

« Fanny Loviot, chercheuse d'or, aventurière et écrivain, elle nous laisse un livre témoignant de son émigration à San Francisco en 1852 et de son périple dans les mers de Chine... » je crois que nous tenons enfin notre Marco Polo en tablier de cuisine ! Continuons... « Avec dix-sept autres émigrants, la jeune femme embarqua au Havre, faillit sombrer sur un récif, fit escale à Rio, passa le cap Horn dans une tempête ; elle vécut des tas d'aventures palpitantes, blablablabla ... » ha ça m'étonnait aussi ... « inscrite comme lingère sur le registre des passagers, elle fut peut-être prostituée à San Francisco pour analyser sa connaissance personnelle des lieux de débauches... » Et voilà ! Pour conclure, une aventurière n'est pas un aventurier au féminin, c'est une pute.


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Tous ces exemples datent d'une époque d’arriérés aujourd'hui révolue où la notion d'égalité des sexes n'existait pas et la misogynie était profondément inscrite dans les us et coutumes. Aujourd'hui, si je prends des émissions comme Koh-Lanta, où la gent féminine se dispute avec des hommes le titre de meilleur aventurier et gagne très souvent, il est clair que les femmes peuvent se targuer d’être aussi courageuses, inventives et sportives que les hommes.



Bon d'accord, examinons un peu ces fameuses gagnantes de Koh-lanta :


Kho lanta1.jpg

A gagné Koh-Lanta

Kho lanta22.jpg

N'a pas gagné Koh-Lanta

Kho lanta2.jpg

A gagné Koh-Lanta

Kho lanta23.jpg

N'a pas gagné Koh-Lanta

Kho lanta3.jpg

A gagné Koh-Lanta

Kho lanta24.jpg

N'a pas gagné Koh-Lanta

Kho lanta4.jpg

A gagné Koh-Lanta !!!


Je comprends mieux les critères pour être une aventurière des temps modernes, avoir un port de bikini impeccable.


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Je me range à vos arguments, les aventurières sont des putes.



Maud fontenoy1.jpg

Maud Fontenoy : Hé ho, je ne peux pas vous laisser dire ça. Moi je suis un aventurier des mers au féminin et non une de ces vulgaires pouffiasses de Koh-Lanta


SingeSavant.jpg L'auteur de cet article dit :
Ha oui et c'est quoi cette photo ?


Maud fontenoy2.jpg

Maud Fontenoy : Mais on peut être un aventurier au féminin tout en restant très féminine !


SingeSavant.jpg L'auteur de cet article dit :
J'ai hâte d'entendre votre justification concernant la photo suivante ?


Maud fontenoy3.jpg

Maud Fontenoy : Hé bien oui... ben heu... c'était pour la légion d'honneur, faut me comprendre...


SingeSavant.jpg L'auteur de cet article dit :
C'est bon casse-toi pauv'Aventurière !


Ce point étant réglé, dévorons une bonne entrecôte arrosée de testostérones et partons à l'aventure !

Aventure

L'aventure est étroitement associée aux grandes découvertes et aux belles inventions. Si d'un côté il y a les grands penseurs, de l'autre il faut des hommes d'action pour taper dans le dur et matérialiser des ectoplasmes d'idées. Sans le pragmatisme des marins du XVème siècle, d'antiques barbus en toge et sandales, seraient encore en train de se tirer la bourre pour savoir si la terre est plate ou ronde. Si Icare ne s'était pas pris pour le premier homme volant, le trajet Paris-Kaboul durerait des jours au lieu de quelques heures actuelles et les sans-papiers seraient renvoyés chez eux dans les conditions exécrables des boat-people plutôt que dans de confortables charters, ce qui, comme le souligne Nicolas Sarkozy, est « un progrès considérable ».

Sachant cela, il y a-t-il plus noble quête que celle de l'aventure ? Y a-t-il plus belle destinée que d'être « celui qui le premier a » foulé un territoire inconnu et fait, par là même, avancer l'humanité ? Certes, les précurseurs font souvent les frais de leur audace mais enfin, ce qui compte vraiment, « ce n'est pas la destination mais le voyage » comme disait l'équipage de la navette spéciale Challenger avant d'exploser 73 secondes après le décollage.

C'est de cette quête qui est l'essence même de l'aventure et nous vous invitons à suivre les traces d'aventuriers hors du communs, à la poursuite de deux fabuleux trésors : L'Eldorado et La tombe de Toutânkhamon.

L'Eldorado

   
Aventure
Le XVIème siècle...

... des quatre coins de l'Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du Nouveau Monde. À bord de ces navires des hommes avides de rêves, d'aventure et d'espace, à la recherche de fortune. Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes ou d'une richesse soudaine qui se conquerrait au détour d'un chemin de la Cordillère des Andes ? Qui n'a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas, au cœur du pays Inca, vers la richesse et l'histoire des

Mystérieuses Cités d'Or.png
   
Aventure


SingeSavant.jpg L'auteur de cet article dit :
Oui ben il existe déjà une intro toute faite sur le sujet, je n'allais tout de même pas me casser le cul à en réécrire une ?


Christophe Colomb, un nom à jamais indissociable de « 1492-découverte de l'Amérique » classée au top 5 2007 des dates historiques préférées des français, juste après « 1515-Marigan » et « 1998-France championne du monde de Football ». Cet intrépide marin considéré comme le meilleur navigateur de tous les temps, après maintes péripéties et nombres de périls surmontés, découvre une terre alors inconnue, promesse de liberté et de hamburgers où tous les rêves sont possibles.

C'est le 26 février 1484, dans une taverne de la ville portuaire de Lagos au Portugal que son incroyable épopée débuta. Alonso et Vicente Pinzón, que nous appellerons Alain et Vincent pour une question évidente d'adaptation de l'article en français[4], étaient attablés dans un coin de la grand salle, lorsque Christophe déboula excité comme jamais :


Les gars ! les gars ! Nous allons être riches ! leur annonça-t-il.
Quoi, demanda Vincent plein d'espoir dans une intervention semblant anecdotique et superflue mais qui aura son importance ultérieurement, tu as enfin dégoté une taverne qui accepte de produire notre spectacle de danse avec déshabillage progressif ?
J'y travaille les gars, mais regardez plutôt ce que j'ai reçu ce matin par pigeon...


Pagode en or.png

« Photo de ma maison en Inde » – Marco Polo

Le livre des merveilles


Bonjour, je m'appelle Marco. Je vais vous expliquer comment je suis devenu riche à million en faisant seulement du troc en Inde. Ce simple procédé fera de vous un nanti comme moi, qui suis passé de simple brocanteur à Il Million, le marchand plus riche d'Europe et l'ami du plus puissant des monarques, le Grand Khan sa magnificence l'Empereur Mongol. En Inde, l'or est un métal banal au possible, à tel point, qu'il est utilisé comme matériau de construction et que l'on trouve des cités entièrement construites en or. Pour devenir riche, proposez à chaque indien que vous rencontrerez n'importe quelle camelote sans valeur en cadeau. L’Indien voudra vous faire un cadeau en retour mais ne possédant rien d'autre que de l'or, il vous en offrira en quantité s'excusant de l'insignifiance de son présent. Recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour devenir riche. Marco Polo - 1298


Ho nooon Chris, pas l'Inde mec ! C'est hyper loin genre... très très loin tu vois... dit Vincent. Moi, je suis plus chaud pour ton idée de spectacle de « Gogo danseurs », insista lourdement Vincent comme si il voulait nous mettre la puce à l'oreille...
Vincent, mon ami, où s'est donc envolé ton sens de l'aventure, lui demanda Colomb porté par un enthousiasme inspiré. Rappelle-toi sur les docks où le poids et l'ennui nous courbaient le dos, ils arrivaient le ventre alourdi, de fruits les bateaux, ils venaient du bout du monde apportant avec eux des idées vagabondes au reflet de ciel bleu, de mirage, et nous rêvions qu'ils nous emmènent au bout de la terre, qu'ils nous emmènent aux pays des merveilles, ...
C'est une chanson d'Aznavour ça… le coupa Vincent.
Ce que veut dire mon frère, enchaîna Alain, c'est qu'il s'agit là d'une entreprise de longue haleine. 21 jours pour un premier arrêt au Cap-Vert, puis 35 jours pour atteindre le Cap de Bonne Espérance, puis encore 41 jours pour arriver à Malinde et 38 jours pour Calicut. Sans compter qu'il y a déjà de Magellan et De Gama sur le coup, expliqua Alain.
Excepté que j'ai fait quelques recherches. D'après Wikipédia, je ne vais pas emprunter la voie touristique de l'Est qui contourne l'Afrique, mais je vais plutôt tracer à l'Ouest pour arriver directement en Inde, sur des territoires que personne n'a encore jamais explorés. Ce faisant nous ne devrions pas mettre plus de 10 jours et prenant tout le monde de vitesse, toutes les nouvelles terres annexées seront pour nous !


Carte christophe colomb.png


Et qui va financer l'expédition ? demanda Alain.
Le roi du Portugal, évidemment ! Il est du tonnerre mon plan je vous dis !


Christophe proposa donc son projet à Jean II dont les experts estimèrent à l'unanimité que c'était de la merde.


Notre héros, homme déterminé, ne se découragea pas de ce refus et c'est immédiatement deux ans plus tard qu'il tenta sa chance en Espagne auprès d'Isabelle Ière. Elle refusa dans un premier temps. Mais devant l'opiniâtreté et la grande volonté de Christophe Colomb, elle craqua en 1491, lorsque les trois compères lui firent une démonstration du concept « danse avec déshabillage progressif » sur l'air de Santiano. En échange de leur fameux trois-mâts, elle finança 3 voiliers pour l'entreprise de Colomb.

Le 3 août 1492, Colomb et son équipage de valeureux briscards prirent la mer. Lui à la tête de la Santa Maria, Vicent et Alain respectivement capitaines de la Nina et de la Pinta.


9 août première escale aux Canaries. Pas dégueu le coin, il plut bien à Colomb qui y resta 1 mois, histoire de se requinquer de ces 5 premiers jours de voyage. Qui aurait cru que naviguer était aussi fatiguant ?


Le 6 septembre, ils reprirent la mer. Portés par les vents d'Est ils vont bon train. Cette expédition s'annonçait comme une véritable croisière de plaisance...

   
Aventure
Chœur

Le soleil vient de se lever Encore une belle journée et il va bientôt arriver L'ami Ricoré

   
Aventure
Vous entendez les gars ? On dirait des voix de femmes, s'exclama un marin
Oui ! Regardez dans l'eau, s'extasia un autre, près de la coque du bateau, il y a un tas de nanas qui nagent... YOUUUHOUUUU SALUT LES FILLES
Hello les garçons, on fait la course ? les aguicha l'une d'elles.
ATTENTION LES MECS CE SONT DES SIRÈNES ! IL NE FAUT SURTOUT PAS LES ÉCOUTER SINON NOUS SOMMES PERDUS...


Déktionnaire:Sirène
Sirène.jpg

Toute autre image serait un fake.

30px-Open book 01.svg.pngDéfinition
Créature légendaire mi-femme mi-poisson dont le chant envoutant provoquait perte et ruine des marins qui l'entendaient. En effet, supposées vivre à l'époque où les jingle pub était fresh et sympas, les sirènes avaient le pouvoir de vendre tout et n'importe via des ritournelles guillerettes et obsédantes qui plongeaient les humains dans une béatitude niaiseuse, métamorphosant ainsi les malheureuses victimes en acheteurs compulsifs.


   
Aventure
Chœur

Soleil, soleil d'été Seul un coke glacé Me fait cet effet de frais Cette sensation s'appelle Coke !

   
Aventure


Des sirènes. Tout marin connaissait la réputation de ces monstres sanguinaires. Fébriles et craintifs les hommes de Colomb s'apprêtaient à affronter la mort :

Waouw des sirènes, je suis amoureux les gars !
Hiiirk, t'es malade ! Y a de sacrés thons dans le lot !
Il reste du Coca au frigo les mecs ?
Bonjour mes mignons, je me nomme Wanda. Où allez-vous comme ça ? demanda une femme-poisson nommée Wanda.
C'est top secret, mission gouvernementale, répondit Colomb
Rhooo, on peut leur dire Amiral, s'alarma le capitaine en second de la Santa Maria, elles doivent bien connaître les océans. Elle nous diront comme ça si on arrive bientôt ou non ?
Tu plaisantes, chuchota Christophe, tu as envie que dans deux jours MA route des Indes soit plus fréquentée que le con de Zahia Dehar ? Les bonnes femmes ça jacasse tout le temps.
Ok les frimeurs, se vexa la sirène, en tout cas je vous conseille vivement de virer de bord parce que si vous maintenez cette latitude, vous foncerez tout droit vers la mer Sargasses, une zone où il n'y a pas un pet de vent
   
Aventure
Chœur

Quand tu chantes, quand tu chantes, quand tu chantes Wizard. Il parfume, il crée l’ambiance et je danse Wizard En cadence Wizard…


   
Aventure
   
Aventure
Chœur

Il m'enchante Wizard, Quelle ambiance Wizard, Quelle présence Wizard…


   
Aventure
Alors on va faire comme elles ont dit les sirènes ?
Lol, elles y connaissent que dalle les gonzesses en navigation, affirma Colomb confiant.


10 jours plus tard les trois vaisseaux étaitent parfaitement immobiles, coincés aux Sargasses sur une mer d'huile où il n'y avait pas un pet de vent.


Rire sitcom.jpg


Une grande inquiétude finit par s'installer au sein de l'équipage. Les jours passèrent, 24 exactement. Les hommes souffraient mille tourments tenaillés par la faim et la soif et tandis qu'aucune terre n'était en vue, Colomb pensait avoir dépassé l'Inde.

Je pense que nous avons dépassé l'Inde, dit Colomb
Sommes-nous perdus Amiral ? lui demanda son second. Comment retrouver les Indes dans l'immensité infinie de l'océan ?


« Salut, je suis Near Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Me voici au cœur de la forêt amazonienne où je vais vous montrer comment s’orienter avec un … (fouille dans son sacs) GPS , une … (fouille dans son sacs) boussole , une … (fouille dans son sacs) carte des étoiles, avec les éléments naturels quand on a préparé son sac à l’arrache avant de partir.


Je connais une méthode de calcul de l'école de navigation italienne qui utilise une approche stochastique de l'astronomie combinée à la géométrie, le rassura Colomb. On prend une bouteille que l'on fait tourner sur elle-même. Lorsque cette dernière s'immobilise, son goulot indique le nouveau cap à suivre...


2 jours plus tard, la témérité de Christophe porta ses fruits, enfin la terre était en vue. Colomb et les frères Pinzón prirent place dans une barque. Ils furent accueillis chaleureusement par des indiens pacifiques de l’Atlantique qui leur apportèrent du coton, des perroquets et d'autres objets...


Qu'est-ce que c'est que ces cochonneries, s'exclama Vincent, où est l'or ?
De l'or noble étranger ?, s'étonna l'autochtone
Avé les indiens, je suis votre nouveau Vice-Roi Gouverneur général des territoires de l'Inde, je me nomme Christophe Colomb et comme mon nom l'indique je suis donc un colon, s'auto-annonça pompeusement Colomb
Moi j'aurais plutôt dit un trou du cul, lui répondit le sauvage...


Rire sitcom.jpg


... nous ne sommes pas des Indiens mais des Incas, continua l'indigène après que les rires du public cessèrent.
C'est nous que nous sommes les plus forts et vous serez ce qu'on dira que vous serez, expliqua avec pédagogie et diplomatie Christophe Colomb. Alors ne sois pas amer l'indien, sinon je baptise ta race les amer-indiens, vu ?


Rire sitcom.jpg


Mais puisque je te dis que je suis Inca...
Oui t'es un cas et vous êtes tous des cas de paganisme flagrants, renchérit Alain. Nos allons vous convertir à la vraie religion, vous apporter le progrès de la race supérieure blanche. Si toi y'en a me dire où se trouvent vos cités d'or, moi y'en a te donner ces merveilleux pogs collectors de la reine Isabelle Ière.
Des cités d'or noble étranger ?, s'étonna l'autochtone.
Bon ras le bol de causer avec des sous-fifres qui ne comprennent rien ! Où puis-je trouver le Grand Khan, s'enquit Colomb
On a bien un grand con au village mais un Grand Khan je ne crois pas...


Rire sitcom.jpg



Grâce à un homme de la pointure de Christophe Colomb, un petit 42 si je ne m'abuse, les premiers pas de la grande marche vers la conquête de l'Amérique venaient d'être effectués. Il entraina dans son sillage nombre d'hommes au cœur vaillant, assoiffés d'or et d'aventure à la recherche des trésors Incas.


24 janvier 1542, Cáceres, Estrémadure

C'est en train de fixer une étagère dans son garage que Gaspar de Carvajal trouva Francisco de Orellana. Il lui montra ceci :

Pagode en or.png

« Photo de la ville d'Eldorado »

Le Journal de bord de Christophe Colomb


Bonjour, je m'appelle Christophe. Je vais vous expliquer comment je suis devenu riche à millions en faisant seulement du troc en Amérique. En Amérique, l'or est un métal banal au possible, à tel point, qu'il est utilisé comme matériau de construction et que l'on trouve des cités entièrement construite en or. Pour devenir riche, proposez à chaque indigène que vous rencontrerez n'importe quelle camelote sans valeur en cadeau. L’indigène voudra vous faire un cadeau en retour mais ne possédant rien d'autre que de l'or, il vous en offrira en quantité s'excusant de l'insignifiance de son présent. Recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour devenir riche. Christophe Colomb- 1506

Alors tu en penses quoi Francis ? demanda Gaspar De Carvajal
Je pense que nous sommes d'ors et déjà riches mon cher Gaspar.


15 juin 1617, Londres, Angleterre

Sir Walter Raleigh feuilletait son courrier en sirotant son Earl Grey favori lorsqu'il tomba sur ceci :

Pagode en or.png

« Photo de la ville d'Eldorado »

Le Journal de bord de Christopher Colom


Bonjour, je m'appelle Christopher. Je vais vous expliquer comment je suis devenu riche à millions en faisant seulement du troc en Amérique. En Amérique, l'or est un métal banal au possible, à tel point, qu'il est utilisé comme matériau de construction et que l'on trouve des cités entièrement construite en or. Pour devenir riche, proposez à chaque indigène que vous rencontrerez n'importe quelle camelote sans valeur en cadeau. L’indigène voudra vous faire un cadeau en retour mais ne possédant rien d'autre que de l'or, il vous en offrira en quantité s'excusant de l'insignifiance de son présent. Recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour devenir riche. Christopher Colom- 1604


Cela est un morceau de chance, pensa-t-il, je projetais justement une expédition en Guyane...


17 mars 1743, Paris, France

Charles Marie de La Condamine était occupé à manger des Pépito, lorsque son secrétaire lui fit lire ceci :

Pagode en or.png

« Photo de la ville d'Eldorado »

Le Journal de bord de Christian Colombe


Bonjour, je m'appelle Christian. Je vais vous expliquer comment je suis devenu riche à millions en faisant seulement du troc en Amérique. En Amérique, l'or est un métal banal au possible, à tel point, qu'il est utilisé comme matériau de construction et que l'on trouve des cités entièrement construite en or. Pour devenir riche, proposez à chaque indigène que vous rencontrerez n'importe quelle camelote sans valeur en cadeau. L’indigène voudra vous faire un cadeau en retour mais ne possédant rien d'autre que de l'or, il vous en offrira en quantité s'excusant de l'insignifiance de son présent. Recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour devenir riche. Christian Colombe- 1743


Des cités d'or ? J'irais bien en Amazonie vérifier tout ça moi... tu veux un Pépito ?


1 avril 2010, Cuzco, Pérou


« Salut, je suis Near Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Je suis actuellement à Cuzco au Pérou. Saviez-vous que la ville perdue de l'Eldorado se trouve à seulement quelques kilomètres d'ici ? Voyez c'est indiqué sur cette carte que je viens d'acheter une petite fortune à ce sympathique vendeur à la sauvette. Il m'a même donné un surnom, "Turista idiota". Décidément, les péruviens sont chaleureux et très accueillants.


14 janvier 2013, Annecy, France


Hoax Eldorado.png



La tombe de Toutânkhamon

Sir Arthur Conan Doyle ou Agatha Christie ne s'y sont pas trompés. Lorsqu'à l'aventure on mêle magie et maléfices, on tient là de la matière pour romans à succès (et avec un peu de chance pour un paragraphe d'article de la sencyclopédie) qui seront à coup sûr adaptés en téléfilm du dimanche après-midi. Au début du XXème, alors que la vallée des rois, telle une femme de mauvaise vie semble avoir révélé plus qu'à son tour ses trésors les plus intimes à tous les archéologues, égyptologues qui passaient par là, fort de son excellente connaissance de l’Égypte antique, George Edward Stanhope Molyneux Herbert, que l'histoire consacrera sous le sobriquet de Lord Carnavon, est persuadé qu'il s'y cache encore le tombeau d'un roi peu connu. Avec son acolyte Howard Carter, il ne se doutait pas alors de la grande valeur de cette découverte ni que le prix à payer serait de braver la plus terrible des malédictions : la malédiction de Toutânkhamon.


27 personnes ayant eu un lien de près ou de loin avec la profanation de la tombe du jeune Pharaon, moururent dans des circonstances suspectes. Tout commença par un mauvais présage. Le 4 novembre 1922, le canari porte-bonheur d'Howard Carter fut dévoré par un cobra au moment même où Lord Carnavon et son équipe entraient dans la tombe. Le cobra étant le symbole de la royauté égyptienne, les ouvriers locaux y virent un avertissement funeste.


Victime n°1 : Le canari


Note musique1.png "Tirelipimpon sur le Chihuahua, Tirelipimpon avec la tête avec les bras, Tirelipimpon un coup en l'air un coup en bas..." Note musique2.png


Canari.jpg

Le féroce canari de Carter.

C'était l'euphorie sur le chantier de l'hypogée KV62 dont on venait de trouver l'entrée au bout de 5 ans de recherches acharnées. Howard Carter, l’archéologue responsable des travaux, était toutefois fâché de la présence de Lord Carnavon. Le vieillard souffreteux et sénile avait insisté pour être présent lors de l'ouverture du tombeau et Carter n'avait pu que s'incliner devant le caprice de son riche mécène. Caprice, car son état de santé était inquiétant, à tel point, qu'il était à peine exagéré de craindre qu'il ne succombât à une piqûre de moustique.

La joyeuse troupe d'explorateurs descendit les 16 marches de l'entrée et s'engagea dans le couloir qui menait à l'antichambre avec à sa tête, Howard Carter qui ne se séparait jamais de son canari fétiche et Carnavon qui ne se séparait jamais de son infirmière fétiche. Leur progression fut stoppée par un énorme cobra qui leur barrait le passage coiffe déployée, au milieu couloir.

Pas de panique je m'en occupe, leur annonça Carter. Mon joli petit oiseau que voilà va réduire en bouillie cette infâme bestiole.
Mais ce n'est qu'un canari, crut bon de lui rappeler un ouvrier dubitatif.
Un canari ? Espèce d’ignare c'est un PIAFABEC ! Une machine à tuer spécialement entrainée pour les combats d'animaux. Dans l'arène d'Argenta, il a démonté la gueule à un ouistiti vous savez. Soit le singe était aveugle mais armé d'un canif tout de même.

Carter ouvrit la cage donna ses instructions au canari :

Piafabec, attaque picpic dans les yeux, puis tu enchaînes avec un aéropique et tu me le finis en attaque bec vrille...

Survolté, le mini missile jaune canari fonça en vole piqué sur le naja qui n'en fit qu'une bouchée et le digéra d'un rot dans la foulée.


Victime n°2 : le cobra


Le cobra finit explosé à coup de pelle contre un mur.


Ce qu'ils découvrirent ensuite fut à la hauteur de leurs efforts et combla tous leurs espoirs. Au fur et à mesure qu'ils découvraient les 4 chambres du tombeau, ils allèrent d'enchantements en émerveillements. Les pièces somptueusement décorées rassemblaient de nombreux objets d'or et d’ivoire : 2099 objets précieux témoins de la vie des égyptiens de l'antiquité. Un trésor inédit d'une inestimable richesse archéologique. Et ce qui excitait au plus haut point la curiosité de nos explorateurs, c'était de découvrir l'état du corps embaumé de Toutânkhamon, conservé pendant 3000 ans dans 3 sarcophages parfaitement hermétiques.

Dites-moi mon cher Howard, demanda Lord Carnavon, avez-vous la moindre idée de ce que signifie l'étrange hiéroglyphe sur la façade de la tombe ?
Pffff aucune idée, répondit ce dernier, c'est la première fois que je le vois celui-là.
Tombe de Toutankhamon.png

Tombe de Toutânkhamon

Ci tune malidiction de morrrrt missiou, leur expliqua un ouvrier égyptien interpellé par leur échange. Ça veut dirrre "la morrrrt toucherrrra de si zailes céloui qui troublera le rrrepos du Pharrraon". Faut pas ouvrrrrir li cerrrcueil.
Ridicules superstitions que tout ça, cracha Carter
Allons, allons mon ami, le tempéra Lord Carnavon, ne pas mépriser les croyances locales et apprendre de l’autochtone sont des principes fondamentaux de survie en territoire étranger... bon, on se l'ouvre ce sarcophage ?


Victime n°3 : Lord Carnavon


6 semaines plus tard la malédiction de Toutânkhamon s'abattait sur le pauvre Lord Carnavon. Il décéda dans la chambre de son hôtel suite à une piqûre de moustique.

Ses vaccins étaient à jour ? demanda le médecin à l'infirmière de Lord Carnavon
J'en sais rien moi, répondit l'infirmière, demandez à son infirmière.


À partir de là il semblerait que toute personne approchant ou ayant approché le sarcophage de Toutânkhamon était condamnée à mourir.


Victime n°4 : George Jay Gould I


La presse de l'époque s'empara de l'évènement et fit immédiatement le lien entre la malédiction annoncée et la mort de lord Carnavon. Malgré cela, George Jay Gould I, le riche financier magnat des chemins de fer, en mal de sensationnel, décida de profiter de son séjour en Égypte pour visiter le tombeau de Toutânkhamon et se frotter à la fameuse malédiction.

C'est donc ça le célèbre tombeau ? C'est tout dégueulasse et moisi, il fait sombre et l'air est irrespirable, s'étonna-t-il déçu.
Bah c'est une tombe, répliqua Carter agacé. Vous attendiez à quoi ?
Avec tout le tapage qu'en a fait la presse, j'escomptais voir votre obscur Pharaon enturbanné de bandelettes surgir d'outre-tombe. Pourrait-on au moins voir le cadavre, histoire de ne pas s'être déplacé pour rien ?


Le 16 mai 1923, George Jay Gould I fut terrassé par une pneumonie suite à une fièvre contractée juste après la visite de la tombe. La malédiction venait encore de frapper.


Victime n°5 : le frère de Lord Carnavon


Il est encore là le frangin de Carnavon ! se plaignit Carter. À part bouffer et se gratter les couilles il sert à quoi ?


Effectivement, après la mort de Lord Carnavon, le colonel Aubrey Herbert, avait décidé de surveiller l'investissement de son frère. Il n'y connaissait strictement rien au métier d'archéologue et s'en foutait royalement d'ailleurs, mais cela ne l'empêchait pas d'avoir un avis sur tout et d'être constamment sur le dos de Carter. Et sa gloutonnerie avait le don d'ulcérer Carter. Il mangeait à toute heure, n'importe où. Carter avait même retrouvé son rapport de mission souillé de grosse tâches de mayonnaise. Le colonel s'en était bien défendu mais Carter l'avait vu engouffrer un pan bagnat dégoulinant de mayo justement plus tôt dans la journée. Un jour, Aubrey Herbert demanda à Carter s'il pensait que les champignons qu'on trouvait un peu partout dans le tombeau étaient comestibles.


« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Haaaaa, quel bonheur de barboter dans l'eau. Je suis dans une rivière de la vallée de Sukinda[5] en Inde et lorsque l'on est un aventurier chevronné comme moi, il ne faut surtout pas passer à côté des occasions trop rares de se laver. Un minimum d'hygiène est indispensable à une bonne santé... en plus regardez-moi ça ! C'est-y pas beau tous ces poissons inertes qui flottent en surface ? J'aurais même pas à me casser le cul pour trouver de quoi bèqueter. Et manger du poisson ça rend intelligent.


Vous plaisantez, lui répondit Carter, ils sont même succulents. Ce sont des girolles je crois...
Mmmmmm j'ai en mémoire un excellent rôti de biche accompagnée d'une sauce aux girolles... un délice, saliva le colonel
.

En le voyant ramasser les champignons qui poussaient à même les parois du tombeau, Carter se garda bien de lui dire qu'il s'était foutu de sa gueule, se disant qu'une bonne cagagne le débarrasserait de ce parasite pour quelques jours. Mais c'était sans compter la malédiction du pharaon. Le colonel tomba gravement malade et fit une septicémie qui lui fut fatale.


Victime n°6 : George Bénedict


Dans l'antichambre, Carter et son assistant effectuaient un inventaire minutieux des objets découverts dans le tombeau, lorsqu'un jeune homme vêtu de l'uniforme de l'armée égyptienne fit irruption dans la pièce :


Sir Carter ? Je suis avec le célèbre égyptologue français George Bénédict. Il désirerait, avec votre permission, voir le tombeau.
Putain, c'est qui encore celui-là, pesta un Carter mécontent. Vous êtes au courant que ce n'est pas un peep-show ici ? Dites à ce connard de Frenchy qu'on n'entre pas ici comme au moulin rouge et renvoyez le chez lui bouffer des escargots.
Mais c'est qu'il est très âgé, Sir. Le voyage lui fut particulièrement long et éprouvant. Vous ne voudriez pas que ce vieux monsieur ait fait tout ce chemin pour rien. De plus il est mandaté par le gouvernement français en accord avec le Royaume d’Égypte et...
C'est bon, c'est bon, allez le chercher.
Je ne serai pas long, on l'a posé sur une chaise là-bas au soleil.


Quelques dizaines de minutes plus tard le militaire égyptien revint seul.


Ben il est où votre mangeur de grenouille ? s'enquit Carter
Personne n'a pensé à hydrater le vieux, il est mort sur sa chaise.


1929, c'est à l'ombre de la malédiction de Toutânkhamon qui planait sur le KV62, que le célèbre égyptologue français George Bénédict est mort d'une insolation à 69 ans.


Victime n°7 : Assistant qui faisait l'inventaire des fouilles


Le pauvre gars n'avait même pas de nom. Juste "assistant qui faisait l'inventaire des fouilles". C'est triste quand même. Lui aussi est mort un certain temps après avoir travaillé sur le chantier du KV62 pour une raison dont il n'est fait mention nulle part. Ou alors, il n'est pas mort et on l'a confondu avec quelqu'un d'autre... le pauvre gars.


Victime n°8 et 9 : Mohammed Mehri et Gamal Mehrez


Sarcophage toutankhamon 3.png

Mohammed Mehri, directeur du département des antiquités égyptiennes au musée du Caire, revenait de 15 jours de congés. Lorsqu'il ouvrit la porte de son bureau une odeur pestilentielle lui agressa les narines. Il ne lui fallut que quelques secondes pour identifier l'origine de son désagrément. Il claqua la porte et fonça droit dans le bureau de Tarek El Moudi son sous-directeur.

Salam Aleikoum, Tarek. Dis-moi, pourquoi il y a un sarcophage dans mon bureau ?
Aleikoum salam Momo, ah oui, c'est la momie de Toutânkhamon, on attendait ta signature pour la transférer à l'expo de Paris.
Et il n'y avait pas un endroit plus approprié que mon bureau... je ne sais pas moi, par exemple au sous-sol, dans la réserve tempérée, demanda Mohammed un sourire crispé aux lèvres.
Les gars de la réserve n'en voulaient pas à cause de la malédiction et comme ton bureau était inoccupé on s'est dit que serait plus pratique comme ça.
Bande de crétins, ça pue le macchabée en décomposition dans mon bureau ! Avec la chaleur qu'il fait à l'étage ça doit être Sarajevo sous les bandelettes de Toutânkhamon. Fais-moi virer ce machin immédiatement !
Du calme Momo, y a aucun soucis. Tu signes les papiers et il part directement à Paris, lui répondit débonnaire Tarek El Moudi
Donne-moi ces fichus papiers alors, qu'on en finisse.
Ils sont sur ton bureau.


Devant la porte de son bureau, Mohammed Mehri prit une grande inspiration. L’apnée ce n'était pas son fort mais s'il devait à nouveau sentir cette puanteur, il était certain de poser une galette.

Il ouvrit la porte, entra au pas de course, attrapa un stylo au passage, fouilla les innombrables dossiers qui s'accumulaient sur son bureau. À la limite de l'hypoxie, il sentait les veines battre dans ses tempes. Maudit soit cet El Moudi, où avait-il bien pu poser ces bordereaux d'expédition ? Toujours en apnée, il mit son bureau sens dessus dessous. C'était maintenant toute sa boîte crânienne qui battait la mesure de son cœur, tel le compte à rebours du moment limite où il serait confronté au choix ultime : reprendre sa respiration ou mourir. Il lui fallait signer ces papiers maintenant coûte que coûte, ou il était une femme. Il trouva enfin les bordereaux. Avec ce qu'il lui restait de force et de volonté, il s'apprêtait à signer lorsqu'il fut pris de convulsions. Quelques heures après, on le retrouva mort d'une hémorragie cérébrale


15 jours plus tard, Gamal Mehrez reprit le poste de Mohammed Mehri. C'était l'accomplissement de sa carrière et il avait à cœur de surpasser son prédécesseur.

Tarek, briefez-moi sur les urgences du moment je vous prie.
Hummm... il y a des papiers sur votre bureau en attente de signature pour expédier la momie de Toutâkhamon à une expo à l'étranger.
N'en dites pas plus, j'y vais de ce pas.


Quelques heures après, on retrouva Gamal Mehrez mort d'une hémorragie cérébrale.


Victime n°10 : James Henry Breasted


2 décembre 1935 : décès à New York de James Henry Breasted, égyptologue américain, suite à une infection par streptocoque. Alors lui c'est bien fait pour sa gueule parce qu’il avait violé littéralement la momie de Toutânkhamon.


Victime n°11 : Archibald Douglas Reed


Archibald Douglas Reed, le radiologiste employé du gouvernement égyptien, qui reçut l'ordre de radiographier la momie mourut dans la fleur de l'âge d'une pneumonie à précipitines. Dans sa grande mansuétude le Pharaon avait daigner abréger les souffrances du jeune Archibald car il faut bien avouer qu'Archibald, c'est juste importable comme prénom.


Victime n°12 : Hugh Evelyn-White


Depuis qu'il était revenu d’Égypte, la vie de Hugh Evelyn-White était un enfer. Gazettes et magazines faisaient leurs choux gras des morts mystérieuses qui entouraient la découverte du plus grand trésor de tous les temps et repéré comme celui qui fut le premier à pénétrer dans la chambre mortuaire, on s'étonnait qu'il fût encore vivant. Dès qu'il sortait de chez lui, les vautours de la presse le traquaient dans l'espoir d'avoir la primeur de son potentiel décès ; les commerçants du quartier ne le saluaient plus que par cette phrase : "Alors pas encore mort ?" ; sa mère l’appelait tous les jours pour s’enquérir de son état de santé, non pas parce qu'elle s’inquiétait de la malédiction mais parce qu'elle participait au grand pari national lancé sur la date de sa mort. Il y eut cette fois où perdu dans de déprimantes pensées, il traversa la route sans regarder et se fit faucher par une automobile qui l'envoya valdinguer 3 mètres plus loin sur la chaussée. Lorsqu'il se releva miraculeusement indemne, la foule environnante accueillit cette extraordinaire chance par une clameur de déception. Tous ces gens qui souhaitaient sa mort le faisaient sentir se seul et mal-aimé. Mais ainsi était le genre humain, il fallait qu'il se fasse une raison.


« Salut, je suis Bear Grylls, aventurier chevronné »
Beargryllsaventure.jpg


Vous vous demandez sûrement ce que je fais la tête en bas pendu au toit de ma maison, le pied entravé dans une guirlande lumineuse, ... pour accrocher les guirlandes de Noël sous l'avant-toit, j'ai grimpé le hêtre le plus proche et j'ai voulu essayer la technique du saut du Gaul des Saa du Vanuatu pour atteindre le toit...



On le découvrit un beau matin pendu, dans son appartement de Southwark.


Voilà, vous savez comment ces amoureux du savoir ont défié au péril de leur vie la malédiction de Toutânkhamon pour faire don à l'humanité du plus beau des cadeaux qu'est l'Histoire ...


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Si je ne m'abuse, il n'y a pas 27 victimes là.



Si vous y tenez...


Note musique1.png "Tirelipimpon sur le Chihuahua, Tirelipimpon avec la tête avec les bras, Tirelipimpon un coup en l'air un coup en bas..." Note musique2.png


C'était l'euphorie dans le mini-bus de l'association ACHKSMT (les Anciens du Chantier de l'Hypogée KV62 et Survivants de la Malédiction de Toutânkhamon), parti pour une quinzaine de jours visiter les plus beaux cimetières de France et accessoirement quelques autres monuments.

Vous vous rappelez à l'époque où tous nos collègues tombaient comme des mouches les uns après les autres sans raisons apparentes ? J'ai bien failli y croire moi, à cette histoire de malédiction, dit Richard Bathell, l'ex-secrétaire de Carter.
Vous la connaissez celle-là ? lança le savant Arthur C. Mace. Toutâncarton si tu savais...


Note musique1.png "... ta vengeance, ta vengeance,

Toutâncarton, si tu savais!
ta vengeance où on t'la met!
au cul, au cul !
aucune hésitation!
Tu l'as, tu l'as,
Profond dans le trognon ! "

Note musique2.png

Le chauffeur annonça au micro :

Ladies et gentlemen, nous allons traverser le Viaduc de Millau. Un des plus beaux ouvrages d'art du monde !


Gérard Grandjean, pestait dans son camion. Cela faisait des heures que ce putain de mini-bus le collait au cul et ça commençait à les lui briser menu. De toute façon il ne pouvait pas rouler plus vite, son chargement d'une valeur inestimable était très fragile : il devait livrer le sarcophage de Toutânkhamon pour le grand chapitre annuel de la Confrérie de la pouteille et du manouls à La Canourgue. Bon, alors quoi ! Il allait le doubler oui ou merde ! Allez, un bon coup de patin et il y avait fort à parier que le corniaud de derrière allait se les garder ses distances.


Le camion devant le mini-bus freina brusquement. Les portes de la remorque s'ouvrirent sous le choc et un énorme colis, avec marqué dessus "Attention Sarcophage : très fragile" fut projeté hors du camion. Le chauffeur du mini-bus fit un écart pour l'éviter mais s’emplâtra dans les rambardes de sécurité du pont qui cédèrent sous l'impact. Le mini-bus et ses passagers se crashèrent 300 mètres plus bas.


Victime n°13, 14, 15, 16, 17, ..., 27


Tombe de Toutankhamon2.png

Conclusion

L’aventure passionne et attire de par la notoriété que l’on peut en retirer. Elle projette une image très positive de soi et confère un statut de personnage extraordinaire qui ne s’en laisse pas conter par l’inhabituel. L’aventure c’est un truc de bonhomme, de bon gaillard, de vrai solide… les femmes sont bien trop délicates et précautionneuses [6] pour vivre l’aventure. Or nous avons vu que bien souvent, l’aventure est la résultante d’un enchaînement de négligences et d’inconséquences d’êtres légers, inconsistants, irréfléchis. Donc l’aventure est un concept créé et influencé par le mode de pensée patriarcal inhérent à notre société judéo-chrétienne qui encense, comme un éloge à la masculinité, comme une ode à la virilité, des défauts antithétiques à la sagesse et les ancre dans l’inconscient collectif comme idéal de perfection de l’être campant le mâle ainsi défini dans une position d’être supérieur et idéal.


Karel van de Woestijne.png Le lecteur de cet article dit :
Franchement, je n'ai rien compris.



Oui... moi non plus. Le plus simple c'est de laisser le mot de la fin à Bear Grylls, aventurier chevronné :


« Salut, je suis... je suis ???? …  »
Beargryllsaventure.jpg


… ha oui... ouf ! Je suis Bear Grylls, aventurier chevronné. Heureusement que ma maman a cousu des étiquettes avec mon nom dans tous mes vêtements...

.


Caleçon.png

Notes

  1. Walibi
  2. Réponse du pendu : U et C
  3. Le venin du Leiurus quinquestriatus est un puissant mélange de neurotoxines
  4. et puis y'a pas de raison qu'on le fasse pour Cristoforo Colombo et pas pour les autres.
  5. Connue pour ses nombreuses mines de chrome à ciel ouvert
  6. comprendre mijaurées hein.


PtitMonkee.jpg Article cradopoulo ma kif kif maousse costo
Cet article a sa place au soleil du Top 10 des articles de 2013.
Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !

Partage sur...
wikia