Automobiliste parisien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
L'Automobiliste parisien
Connard.jpg
Un échantillon de l'un de ces bons gros connards
Informations générales
Naissance Quand Eve a mordu la pomme
Nationalité Parisien

L'automobiliste parisien, également appelé « Putain de connard ! », ou « Et le clignotant connard ? », ou encore « Mais vas-y te gêne pas connard ! », est une race particulière appartenant à l'espèce homo-rectumus-parisianus. Elle est cependant à ne pas confondre avec la race du Parisien qui privilégie les transports en commun afin de mieux apprécier sur son I-Pad les déclarations des grands penseurs de la capitale tels que Bernard-Henri Lévy, Jacques Attali ou Jean-Marc Morandini.

Est automobiliste parisien toute personne résidant en Île-de-France, insultant les piétons et connaissant autant le Code la Route qu'un candidat de la Star Ac' connaît son alphabet.

[modifier] Associations automobilistes parisiennes

Il existe de nombreuses associations d'automobilistes parisiens. Elles œuvrent pour préserver leur conduite de sociopathe et promouvoir leur emmerdement dans le monde entier.

La plus connue d'entre elles est sans doute la JTEMBOFCVITQSPC ou "J'T'Encule Moi Bouseux On Fait C'qu'on Veut Ici Tant Qu'on S'fait Pas Choper", qui travaille en étroite collaboration avec la TAGUEUL ou "Taxis Abrutis Gueulards Urgemment et Extrêmement Ulcérés de la Life".

[modifier] Le Code de la Route automobiliste parisien

Le code de la route automobiliste parisien est un cas particulier dans le sens où il n'impose aucune règle stricte, tout juste quelques idées ou suggestions grifonnées comme ça, au gré d'un curage de nez dans les embouteillages ou d'un sirotage de Ricard au PMU du coin.

RondPoint.jpg

Exemple d'un croquis retrouvé sur un comptoir d'un PMU d'un coin. Remarquez comme il est étonnamment bien colorié.

Ainsi, ce code qui n'en est pas un stipule que en gros, le but est d'arriver d'un point A à un point B en faisant chier le plus de monde possible. L'automobiliste parisien, libéré de tout règlement contraignant, est alors libre de déployer une imagination sans limites pour y parvenir.

[modifier] Signalisation du Code la Route automobiliste parisien

On pourrait croire que l'automobiliste parisien n'en a strictement, mais alors strictement rien à carrer de ces panneaux bizarres à moitié rouges qu'on comprend pas ce qu'ils foutent sur les trottoirs. Et on aurait raison. Mais c'était sans compter sur la capacité d'adaptation étonnante dont il fait preuve. Confronté à ces tiges de métal représentant des obstacles à son libre exercice de contamination du réseau routier, il déploiera aussitôt un mécanisme de survie ayant pour conséquence d'appliquer une analogie avec son propre imaginaire du Code la Route automobiliste parisien (qui n'en est pas un), ou tout simplement d'anesthésier son cortex cérébral afin de passer outre.

Exemples :

Signalisationpourparisien.jpg


Fred-Jamy,4-F-46815-3.jpg Fred et Jamy ont quelque chose à t'apprendre :
Le saviez-vous ?

L'automobiliste parisien est atteint d'un esprit logique unique au monde. Approchant d'un feu étant déjà rouge, il va accélérer pensant probablement qu'il va virer au vert en allant plus vite. Notre chauffeur Marcel fait pareil mais nous on pense que c'est juste parce qu'il est con.

[modifier] Cas particulier des limitations de vitesse

Dans le code de la route automobiliste parisien qui n'en est pas un, les limitations de vitesse ont tout de même contraint cette race à évoluer sinon au regard du nombre croissant de tués sur la route, au moins au nombre décroissant de points sur le truc rose qui leur sert de permis. La JTEMBOFCVITQSPC et la TAGUEUL se sont donc exceptionnellement réunies dans un colloque qui aura débouché sur une orgie de 1886 + putes roumaines sur fond de RMC, mais également sur un coefficient multiplicateur à appliquer comme ceci :

  • 30 Km/h = Coeff x2 donc 60 Km/h avec une marge de 20 Km/h
  • 50 Km/h = Coeff x1,5 donc 65 Km/h avec une marge de 30 Km/h
  • 70 Km/h = Coeff x2 donc 140 Km/h avec une marge correspondant à l'humeur du moment
  • 90 Km/h à 130 Km/h = Coeff ∞ (vers l'infini et au-delà), aussi appelé Coeff « Speed Rulez go fuck yourself »

[modifier] Les Dix commandements de l'automobiliste parisien

Même si il se contrefout du concept même d'un règlement ou d'un code, l'automobiliste parisien observe une sorte de « Guide du bon gros connard » qu'il aura développé par instinct durant sa vie de prédateur des routes nationales :

  • Aux voitures qui respectent les limitations tu colleras au cul
  • Les clignotants tu banniras
  • Les piétons tu ne laisseras point passer
  • Les provinciaux tu harcèleras
  • La signalisation tu feinteras
  • Des lignes blanches tu t'en contrefoutras
  • Les stationnements sur places handicapées tu occuperas
  • Les voitures tu frôleras lors des dépassements
  • Ton bras sur la portière tu poseras
  • Ta voiture de société tu maltraiteras

[modifier] Description physique et mentale

La façon de conduire de l'automobiliste parisien ne requiert aucun talent physique et encore moins mental. On le distingue des autres par ses yeux révulsés, la position de ses mains sur le volant lui donnant la sensation de piloter sa Picasso sur le circuit du Mans, ou encore son visage d'orang-outan éberlué lorsque vous le sermonnez alors qu'il ne fait que suivre son « code » (qui n'en est pas un).

« Pour être un bon automobiliste parisien, faut qu'ton pied atteigne la pédale d'accélérateur. C'est celle de droite j'crois, chais plus, j'en utilise qu'une t'façon. »
~ Le président de la JTEMBOFCVITQSPC à propos de l'automobiliste parisien

Il faut également savoir que l'automobiliste parisien, dès lors qu'il quitte son environnement parisien familier (moche et maléfique donc), et qu'il atterrit dans un territoire inconnu qu'il aura peut-être vaguement aperçu pendant un journal de 13H de Jean-Pierre Pernaut-Ricard, il perdra tous ses repères et se sentira à peu près aussi à l'aise qu'une pute dans une église.

Des chercheurs ont par ailleurs dressé un profil type de l'automobiliste parisien. Celui-ci, dans 70% des cas, est un salarié minable maltraité par son patron minable et qui a donc un besoin toujours inassouvi de chier sur le monde entier pendant ses trajets boulot. 20% concernent les patrons minables en question, et les 10% restants désignent des gros cons sans aucune excuse à part leur cerveau atrophié par TF1.

[modifier] Son environnement

Pour s'épanouir, l'automobiliste parisien ne demande rien d'autre qu'une machine sur quatre roues assez lourde pour écraser un humain. Même si c'est un veau, un utilitaire ou une Twingo, son imagination fera le reste et ce sera sa meilleure (et seule véritable) amie. Celle-ci doit toutefois répondre à des besoins essentiels pour respecter le « Code » (qui n'en est pas un). Par exemple, la commande actionnant le clignotant doit se trouver dans le coffre, sinon l'actionner au volant serait bien trop tentant et le pousserait à devenir courtois et respectueux envers les autres automobilistes.

Côté extérieur, on retrouvera le classique blindage en titane pour les pare-chocs.

Delorean.jpg

Extérieur...

Cokpitparisien.jpg

... intérieur.

[modifier] Témoignages de survivants

Peu de personnes dans le monde sont sorties saines et sauves du réseau routier parisien. En effet, les scientifiques estiment que l'espérance de vie pour tout humain normal s'aventurant en région parisienne en voiture chute de 5 années pour chaque minute passée. C'est pourquoi les témoignages des survivants sont des biens précieux que l'humanité se doit de conserver au même titre que Mimie Mathy se doit de conserver son mètre afin d'avoir une existence physique.

« C'est la conduite en région parisienne qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. »
~ J. Alesi, vendeur à Auchan à propos de l'automobiliste parisien
« Plutôt que de me faire chier à embaucher des cascadeurs dans mes films je pose une caméra quelque part dans Paris et j'attends. »
~ Un réalisateur américain à propos de l'automobiliste parisien
« Je veux bien être gentil mais là faut quand même pas déconner. »
~ Mahatma Gandhi à propos de l'automobiliste parisien
Harountazieff.jpg Bertrand Renard :
J'en ai tellement chié en conduisant à Paname que j'ai décidé de travailler aux chiffres et des lettres, c'était moins dangereux, et puis je suis payer à glander.

[modifier] Bibliographie

  • David Pujadas, L'automobiliste parisien conduit pas si mal, éditions Faux-cul et Têtes de Con, 2011
  • Laurent Ruquier, Des accidents Paris-ci par-là lol, éditions Gros Lourds et Jeux de mots, 2008
  • Bertrand Cantat, J'ai trop conduit à Paris, éditions du Poing dans ta Gueule, 2003


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia