Autisme

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Définition

L'"Autisme" ou "Ohhhhhtisme" est une maladie qui n'en n'est pas une, un handicap qui n'en n'est pas un et un trouble qui n'en est pas un, non plus. Ce « problème de santé mentale » (on ne sait pas vraiment comment définir cela) a été inventée conjointement par des psychiatres pseudo-gauchistes en mal de reconnaissance, par des journalistes en mal de pages blanches et par des politiciens soi-disant crédibles, pour insulter leurs adversaires sans utiliser de mots vulgaires. Sachant en gros, une personne autiste ne parle pas et ne désire partager avec personne quoi que ce soit : ni son pain, ni son après-midi et encore moins une opinion, tous les thérapeutes veulent s'en occuper puisque la personne concernée ne va jamais chercher à les contredire.

[modifier] Origine du mot

Le mot "Autisme" fut créer par un certain Léo Karmer, qui popularisera ce mot dans les années 60 à cause de la peur qu'une personne seul dans son monde engendre dans son entourage. Ce psychiatre, très influencé par son père sadomaso, son grand-père sniffeux de poudre blanche et son idole culte le fondateur de la psychiatrie Sigmund Freud, n'allait pas y aller par quatre chemins pour se perdre facilement. Dans ses études, il observa des enfants qui, semble-t-il, ne voulait pas communiquer avec lui due aux problèmes de la gêne et cela a engendré un manque d'interactions avec les autres, ce qui poussa les enfants à être dans la lune constamment. OOOOHH! s'exclama t-il, et il décida que ces enfants étaient atteint d'une maladie empêchant de s'extérioriser, d'ou viendra le nom "ohtisme" d'abord. Pour se donner une plus grande crédibilité en tant que psychiatre, il changea le mot en "autisme" pour qu'il soit très enrichissant intellectuellement, mais aussi financièrement parlant pour ses études.

Il déposa son brevet, non pas à Vienne car c'était trop risqué. À la place, il le faisait aux États-Unis parce que, franchement, cela faisait beaucoup plus sérieux.

[modifier] La grosse part du gâteau

Selon CASH, l'autisme est un monopole psychiatrique qui rapporte 1,4 milliard d'euro à chaques années. Chaque fois qu'un enfant ne voulait pas répondre (d'ou vient le dicton à la con: ce n'est pourtant pas bien de répondre) ou qu'il ne voulait pas becqueter son yaourt au gout mixé gingembre-concombre (lancé par la grande marque Youpla !), les pédopsychiatres décrètent que l'enfant est autiste. Une fois le diagnostique confirmé, c'est là que les compagnies pharmaceutiques, les intervenant du milieu des services sociaux, des médecins professionnels et des psychologues iront convaincre les parents que l'autisme c'est mal et qu'il faut la traité par la médication pour engourdir le problème. Résultat, l'enfant devrait être sage comme une image power point et deviendra docile pour être, en fait, un robot certifié biologique. Cependant dès que la médication ne fait pas effet, la dose augmente ou encore il change le type de médicament pour avoir les effets escomptés pour le bien de la société. On retrouve environ 2 500 000 autistes rien qu'en France, et le nombre est croissant sans cesse, ce qui fait un marché très intéressant.

L'idée était bonne, car d'un seul coup plus on diagnostiqua des dizaines de milliers d'enfants autistes, puis des centaines de milliers (et on attend le million avec impatience), les cabinets de médecins remplissent, les prescriptions augmentent, et hop le bonheur parfait promis par Dr Pharma.

Notons que tout les professionnels du monde scientifique et médical par rapport à l'autisme ont formé l'Ordre des Tatas International pour la Société Moderne (OTISM), Cet organisme est depuis coté en bourse pour le CAC~40, valeur de l'action de 21,45 et elle tend vers la hausse.

[modifier] La polémique

Evidemment, qui dit études dit travail, qui dit taf te dit les tunes, qui dit argent dit dépenses, qui dit crédit dit créance, qui dit dette te dit huissier, et lui dit incident à merde, car les problèmes ne viennent pas seul, alors on sort pour oublier tous les problèmes… Comment peut-on régler tout ça!? Depuis toujours, l'industrie pharmaceutique a imposé ses règles en la matière. Cependant de plus en plus de professionnels font défection et dénoncent les abus du système. Pour leur défense, les cartels médicaux ont toujours comme excuse que l'argent est rare et qu'il faut garder les emplois actuels à l'aide du slogan SNP, ce qui n'est pas la "Société Nationale des Psychiatres" (confusion trop fréquente) mais bien "Sauvons Notre Profession" !! au nom de la science. Mais personne ne goba cette connerie sauf les gens terre-à-terres dont des parents croyant au pouvoir dictatoriale des médecins.

Les experts de la santé sont de plus en plus divisé à ce sujet. D'un côté, les pédopsychiatres et les médecins de familles défendent leur thèse en expliquant qu'il faut attendre que l'enfant autiste s'exprime car ils sont payés à l'heure, alors que les travailleurs sociaux et les enseignants disent qu'il faut pousser l'enfant à s'exprimer au plus vite car ils sont payés au mot.

[modifier] Et les fameux "autistes" dans tout ça ?

Récemment, Albert Einstein fut chargé de la question en expliquant la situation dans son fameux grand discours célèbre intitulé: "Mais pourquoi voulez-vous que je me mèle de ce bordel ?" Cela a prouvé que même une personne autiste pouvait bien s'exprimé. Cela tombait très bien puisque de toute façon, le monde s'attendait qu'un autiste finirait par percer un jour le mur des lamentations de parents ayant un enfant autiste.

[modifier] L'Avenir est radieux

Quoi qu'il en est, les personnes qu'on a étiqueté du terme d'autisme reposent sois au fond du trou de la sécurité sociale et que personne ne semble s'en inquiéter, ou encore soit qu'ils se battent contre les préjugés de la société et qu'ils deviennent un exemple pour tout le monde, comme Abraham Lincoln.

Les autistes sont la clé du succès de la société grâce à leurs génies et à leurs mentalités carrément blizzards mais qui ont un sens profond, comme Sheldon Cooper de la série The Big Bang Theory.

Réveillez-vous, parents car les autistes seront les maîtres de demain si vous évitez les clichés de cette maladie.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia