Auteur malheureux en quête d'humour

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] La quête sacrée de l'humour

[modifier] Je sens qu'on va sacrément rigoler surtout avec Corocore

[modifier] Exemple à l'appui

[modifier] Visite chez le marchand d'humour

Marchand d'humour : Bonjour Madame ! Vous venez pourquoi ?
Christine : Pour mon mari, il n'a aucun humour. Il ne me fait plus rire... Je n'ai plus d'orgasme, je ne ressens plus rien, je ne sais plus si je l'aime encore. Ah pourquoi l'ai-je épousé ? Ses plaisanteries sont devenues incompréhensibles : c'est du chinois !
Marchand d'humour : Comment s'appelle-t-il votre mari ?
Christine : COROCORE
Marchand d'humour : Je viens de lire un ou deux de ses articles : je n'ai pas décroché le moindre sourire. Le traitement va être long, très long avant qu'il puisse atteindre un niveau d'humour à peu près correct. Je vous remets un devis avec la liste des ingrédients à acheter.
Christine : Entendu ! Pendant ce temps, je vais chercher le caddy. Je pourrais vous payer en plusieurs mensualités ?
Marchand d'humour : Pas de problème !
Devismagasindhumour.jpg
Marchand d'humour : On a tout en stock à part le perroquet moqueur qu'on a enfermé dans un zoo à 300 km d'ici car il agace pas mal les clients. Il nous manque aussi le cercueil de Pierre Desproges qu'on doit aller chercher aux pompes funèbres du coin.
Cercueil desproges.jpg

Cercueil de Pierre Desproges

Christine : Je reconnais que 1 531 € c'est un petit peu cher... mais avec la grave crise humoristique que traverse mon mari en ce moment je suis prêt à absolument tout sacrifier car je suis éperdument amoureuse de lui même s'il me trompe de temps en temps comme certaines caméras en attestent. Par contre, une chose m'inquiète, je n'ai pas compris à quoi servent tous ces ingrédients. Je suis pas une très bonne cuisinière, vous savez !
Marchand d'humour : C'est relativement complexe et je n'ai pas un niveau de formation universitaire suffisant en humourisme pour vous initier à la doctrine du Grand Ridicule... Le seul expert dans ce domaine c'est le gérant du magasin mais il est hélas en lourde dépression nerveuse actuellement. Vous pouvez essayer à la rigueur de lui rendre visite à sa chambre d'hôpital si on vous y autorise.
Christine : Je vais essayer de passer le voir dès cet après-midi. En attendant, je vous prends donc tous les articles qui sont en stock.
Marchand d'humour : Comme vous êtes une très très bonne cliente, la maison vous offre une réduction spéciale de 69 € et un bonbon de Viaghagha qui saura vous donner un peu d'humour leste. Dès que possible, je passerai vous porter à votre domicile le cercueil et le perroquet à une heure discrète. Je resterai quelques heures avec vous silencieusement pour vous initier à cette fameuse doctrine mais il faudra que vous soyez très compréhensive... (Dans le creux de l'oreille) Je vous ferais peut-être une petite réduction supplémentaire concernant votre prochaine mensualité.
Christine : Oh merci ! Vous êtes d'une très grande générosité et je sais que je pourrai compter sur vous. SMAC !

[modifier] Conservation avec le pauvre malheureux


Chanteuse.png La nana aux cheveux rouges dit :
Ouh ouh, Corocore où es-tu ?


Jean d'Alembert.jpeg Jean le Rond d'Alembert dit :
« J'espère qu'il est mort celui-là ! La façon dont il me met en scène ici est lamentable. »



Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Et pendant ce temps-là ça danse à donf !!!



"Naillou gaune, Aïe realiseud maï lauve fort iou armstrong" "Inde aïe mi souris Naillou gaune... Aïe kipouaitinguire bay ze faune oui zour pitchoure angui aune ze ouolle..... Naillou gaune..."

Christine : Qu'est-ce que cette musique de sonnerie de portable d'ados ? Quoi, mais c'est le mien ???

"TALALALALLA LLALLALA LLALLAAA LALLLAA raye di tèques bof ! TALALALALLA LLALLALA LLALLAAA LALLLAA Art iouille raye diiiiiiiii ?"



Christine : Allo, c'est toi chéri ? Dis-moi, c'est toi qui as changé la sonnerie ? Ah bon ? Quoi, c'est pour frimer auprès des jeunes lecteurs et tenter de les attirer comme des mouches sur tes articles ??? Franchement c'est une stratégie e-marketing à la con ! C'est pas comme cela que tu vas faire rire... et devenir humoriste car tu n'es pas naturel ! Mais non ne crie pas !
Corocore  : YO YO je suis le DJ Corocore. Venez les jeunes !... Allez, ambiance ! Le petit bonhomme en mousse... Heu Riquita, jolie fleur de Java... Alouette, gentille alouette.... Oh je m'effondre... désolé ! SNIF, j'ai aucun humour. Plus aucun lecteur ne veut me liiiire. Pour me former, je viens pourtant de parcourir en entier L' Essai sur la signification du comique de Henri Bergson. Je suis davantage rigolo, chéri ? Il faut que je fasse quoi d'autres sinon ? Que je fasse semblant encore de raconter une blague ? Heu c'est l'histoire d'un mec pfff non j'ai pas d'idée ! Pas mal ma blague, hein ? Désolé je suis complètement déprimé et je ne peux pas te procurer d'orgasme en ce moment. ! En plus je dois supporter ici à la maison ta belle-mère gâteuse avec ses 3 auxiliaires de vie... et le nouveau locataire à l'étage, un sacré rebelle qui passe son temps à foutre à fond de l'opéra classique en hurlant comme un fou "FUCK THE WORLD". Comment veux-tu que je puisse écrire le moindre article humoristique ? Je suis en panne, chéri. Je suis en panne.
Christine : T'inquiètes pas chéri ! Je vais te soigner ! A tout à l'heure ! ATCHOUM... Ouh la, je suis enrhumée. Faudrait que je prenne un petit bonbon. SGLUP ! WOUAH JE ME SENS OPEN ! YAHOU ! Allons voir le gérant à sa chambre d'hôpital ! Il va pas faire la gueule longtemps surtout si je lui fous la main au cul, pardi !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après...



Christine : Chéri, je dépose juste dans le couloir quelques affaires encombrantes. Tu n'y touches pas, promis ! Je reviens d'ici une heure.
Corocore : Ne t'inquiète pas ! Je suis plongé dans mes lectures...

[modifier] Les secrets des ingrédients

[modifier] Entrevue avec le psychiatre

Christine : Salut le BG, ça va ? Où est le gérant ?
Psychiatre : Que voulez-vous dire par BG ?
Christine : BG signifie "beau gosse". En effet, vous avez un joli petit cul bien bombé.
Psychiatre : Quoi ? Comment ? Mais vous êtes nympho ou quoi ? Hein, mais que signifie cette main que vous me mettez au cul ?
Christine : Oh ça va ! J'y mets que deux doigts. C'est suffisant ! Pendant qu'avec l'autre main ? je...
Psychiatre : Infirmières, amenez-moi immédiatement cette femme dans mon bureau pour avoir une consultation clinique approfondie avec elle.


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après



Psychiatre : Bon je pense que j'ai pu assouvir votre nymphomanie. Mais je suis complètement en nage.
Infirmière : Vous avez votre braguette ouverte !
Psychiatre : Oh zut ! Quel étourdie je suis !
Christine : Je peux aller voir le gérant à présent ?
Psychiatre : Oui mais à peine quelques minutes !

[modifier] Entrevue avec le gérant

Le gérant : Ne vous approchez pas de MOI ! Foutez moi la PAIX
Christine : Même pas une petite main au cul ?
Le gérant : NOON je veux me suicider.
Christine : Même pas un petit POUET POUET aux tétons ?
Le gérant : NOON je veux me tuer
Christine : Et si je vous caresse le lobe droit de l'oreille ? Tout doucement tout doucement !
Le gérant : Bon allez je vais vous révéler le secret des ingrédients mais vous ne le révèlerez à personne, vous entendez, à personne même sous la torture. Evidemment je ne vous parlerai pas de la doctrine du Grand Ridicule qui est quasiment inaccessible aux humains, sauf à rester 8 ans tout seul dans une grotte de montagne à méditer La femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse !
Christine : Non mais dites donc ! Vous pouvez me parler sur un autre ton ! Sinon j'arrête le massage de suite...
Le gérant : Je peux vous révéler uniquement le concept philosophique du Petit Ridicule. Depuis la nuit des temps, il existe autant d'humours que de doigts de pied, c'est mon grand-père métaphysicien qui me l'a dit quand j'étais tout petit : humour noirâtre, absurdique, satiristique, carambaresque, ironistique, pince-sans-ririque, homophonerique, parodistique, pantomimistique et gauloistique. S'il manque en l'homme ou en la femme un ou plusieurs de ses humours, il faut trouver des remèdes à appliquer et je vois que vous avez en votre possession différents ingrédients utiles pour soigner votre mari. Merci de les avoir achetés dans ma boutique !
Christine : Commençons par le début de la liste : on va me porter un cercueil de Pierre Desproges. Qu'est-ce que j'en fais ?
Le gérant : C'est pour donner de l'humour noir : votre mari devra dormir au moins une nuit de pleine lune à poil dans le cercueil placé dans son jardin potager. Les effets commenceront à agir le lendemain pendant une heure mais il faut renouveler l'opération le plus souvent possible selon le calendrier lunaire. L'avantage commercial, c'est que ce cercueil pourra servir aussi pour son enterrement. Vous y gagnez en argent !
Christine : Je n'aime pas du tout votre humour... Ah pardon, excusez-moi, je croyais que vous plaisantiez ! Les cheveux de la cantatrice chauve, c'est quoi ? J'en ai un dans ma poche !

"Naillou gaune"

Christine : Ecoute chéri ! Je suis occupé ! Quoi, maman se moque de toi car tu ne sais pas bien faire la cuisine, la vaisselle et le repassage ! Attends je te rappelle !
Le gérant : Cantatrice chauve, Ionesco, théâtre de l'absurde !!! C'est logique ! Lancez un cheveu par terre et dans la minute qui suit votre mari fera une blague dans ce style d'humour.


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Christine lance un cheveu par terre



Le gérant : Là logiquement je devrais faire une blague... logiquement, hein ?
Christine : Génial, ça marche ! Et la citrouille de Claude, qu'est-ce que c'est ?
Le gérant : Allons n'importe quel étudiant en master de Lettres Classiques le saurait...

"Naillou gaune"

Christine : Qu'est-ce qu'il y a encore, Corocore ? Quoi ? Géraldine, l'auxiliaire de vie de maman, celle qui lui fait sa toilette vient de te dire que tu avais un humour exceptionnel ? C'est sans doute pas un compliment, chéri ! Prends le plutôt comme une ironie mesquine ! Ah, et l'auxilaire Donalde, celle qui s'occupe de lui faire à manger, a fait un étrange clin d'oeil à Géraldine ? Donalde t'a dit ensuite qu'elle serait prête à se scarifier voire se suicider avec un couteau de cuisine - oh mon Dieu, quelle horreur ! - si elle n'obtenait pas la jouissance indicible d'écouter une de tes blagues ? Et tu as été très ému, au bord des larmes ? Tu es complètement naïf, mon asperge !!! Et pour les remercier tu as essayé d'exprimer une plaisanterie ??? Pauvre sot que tu es ! Evidemment elles étaient déjà parties pour une raison quelconque à l'autre bout de la pièce ! Chéri, je crois que tu n'as rien compris à l'humour et qu'on s'est bien foutu de ta gueule. Bises, a+
Le gérant : Qui dit satire, dit genre littéraire codifié de la littérature latine, dit Sénèque le Jeune l’auteur d’une satire ménippée : « L’Apocoloquintose du divin Empereur Claude », "Apocoloquintose" signifiant la "métamorphose en citrouille". Toute la quintessence juteuse de l'humour satirique provient justement de cette fameuse coloquinte que certains initiés cultivent dans leur jardin. Votre mari devra déguster de temps en temps un morceau de cette fameuse citrouille. Je pense qu'il y a d'autres ingrédients que vous avez parfaitement dû comprendre à moins que vous soyez parfaitement conne : la pince sans rire doit être appliquée au nez pour l'humour pince-sans-rire, la vodka carambar est à consommer avec modération pour éviter des blagues trop consternantes, éviter la surdose de viaghagha et ne pas confondre avec de simples bonbons...
Christine : Il faudrait vraiment être très étourdi !!!
Le gérant : Prenez garde aussi de ne pas trop abuser de liqueur pantomimique pour ne pas avoir trop de gestes ni d'attitudes désordonnées. Les pilules de jeu de mots sont à consommer avec parcimonie pour éviter une terrible overdose dégueulante sur le canapé.
Christine : Il reste le perroquet moqueur et le miroir ébréché !!!
Le gérant : Ce genre de perroquet est très fort pour l'imitation parodique mais il finit parfois par être un peu agaçant. Mettez-le en présence de votre mari pendant une heure pour qu'il puisse développer ce genre d'humour. Quand au miroir ébréché, il produit une image inverse de la réalité et l'ironie est justement le contraire de ce que l'on pense. Placer donc ce miroir devant votre mari et aussitôt vous obtiendrez un résultat renversant ! Génial, non ?

"Naillou gaune"

Christine : Qu'est-ce qu'il y a encore, Corocore ? Oui je sais ma mère est chiante, je le sais ! Elle t'a encore critiqué à nouveau. Elle peut quand même s'exprimer ! La troisième auxiliaire de vie, Ginette la dame de compagnie passe son temps à lui faire des grimaces sans arrêt, ah bon ? La petite effrontée ! Quoi ??? Elle tire la langue, fait des doigts d'honneur, roule des yeux, dandine du cul, hausse les sourcils et bouge continuellement dans tous les sens !!! ENFIN, tu as ENFIN remarqué, n'est-ce pas, que Géraldine et Donalde systématiquement se moquent de toi, du matin au soir !!! C'est pas trop tôt ! Qu'est-ce qu'il t'arrive encore Corocore ??? Trop de monde à la maison, c'est cela ? Quoi ??? Les voisins ont eu le culot sans prévenir de laisser leurs 3 enfants, Suzon, Nicolas et Daniel chez nous pendant une semaine !!!!! Comme cela le couple peut partir aller skier et faire la fête toutes les nuits sans retenue dans un chalet !!! Ils se font pas chier et bien entendu les gamins sont infernaux... Non, ne pleure pas ! Ne pleure pas ! Le premier t'appelle Cocorico, le second Corocodile, il te met en scène dans différentes stupides histoires courtes et le troisième Baromètre, heu ! Pourquoi Baromètre ? C'est absurde ! C'est stupide ! En plus de cela, le jardinier est en train de tondre la pelouse, ça tombe mal ! Evidemment, chéri, le bruit doit être horrible, je te comprends !! Qu'est-ce qu'il y a encore, Corocore ? Quoi, ta voiture est en panne au moment où tu voulais t'échapper ? Mais enfin, chéri, TOUT est en panne chez toi, incroyable !!!! Ah, le garagiste vient de passer ? Ah ? ah ? Tu as des nouvelles d'autre part du locataire ? Il a tendance un peu trop à peloter les auxiliaires de vie ??? OH LE PETIT COQUIN !!! Et il leur fait écouter à fond de l'opéra en gueulant encore plus fort qu'avant "FUCK THE WORLD" ??? Décidément c'est complètement fou ! Non, chéri, non, NON, ne pleure pas ! Mais, bon sang, QUOI encore Corocore ? Un livreur à nouveau vient de passer avec un cercueil et un perroquet ? Mais, non chéri, pourquoi lui avoir donner un coup de pied au cul ? Hein, hein, HEIN, le volatile vient de te donner un coup de bec au nez ? Oh, mon Dieu, oh, mon Dieu, oh, mon Dieu !!! Oh mon pauvre chéri ! Et tu as décidé de le punir ? Tu as bien fait ! Attends, chéri, je t'expliquerai ! Non, non, NON, n'enferme pas tout de même le perroquet dans le cercueil, je t'en supplie ! Laisse ce cercueil en paix au fond du jardin ! Le perroquet, tu n'as qu'à le mettre dans le garage ! Mais, QUOI ENCORE COROCORE ? QUOI ENCORE ? QUOI ENCORE ?? Le livreur était furieux de ne pas me voir et il veut que dans les 3 heures qui suivent on lui paye la somme de 1 531 € + des frais de déplacement s'élevant à 69 €, c'est vrai ? Salaud de vendeur ! FUMIER ! ORDURE ! CROTTE ! HEEIIIN, QUOOOOOOUUUUUUUUAAAAAA ENNCCCOOOOOORRE COROOCOORE ???? QUOOUUUUUUUAA ???? Tu as osé distribué à toute la maison - maman, Daniel, Nicolas, Suzon, Géraldine, Donalde, Ginette et le locataire - les objets que j'avais laissés dans le couloir ??? Maman a cru que c'était des cadeaux de Noël pour tout le monde et elle n'a rien voulu savoir ??? Mais je t'avais dis pourtant de ne pas y toucher !!! Elle t'a traité d'égoïste, d'individualiste, de maître de maison avare, radin, gros pingre incapable de faire le moindre cadeau de Noël ? Alors, tu as craqué et tu as dis : "Puisque c'est comme cela, servez-vous, bande d'enculés !", oh, tu as dit cela ? Et aussitôt maman t'a dit de ne pas être impoli ? Et là tu as pris 3 Lexomils dans le placard et... tu es parti tout malheureux ? Oh purée je me sens pas bien ! Je me sens pas bien ! Au secours ! Ecoute chéri, je te rappelle ! Oh la la ! Je vais pas bien ! AU SECOOUUUUUUURS !!!
Le gérant : Ne vous inquiétez pas ! Les infirmières vont passer me porter le plateau repas ! D'ailleurs, je pense qu'elles ont certainement dû vous entendre !

[modifier] L'achèvement de la quête

[modifier] Les premiers effets malencontreux

Perroquetgrisdugabon-8515.jpg

Le perroquet moqueur

Le perroquet moqueur : Qu'est-ce qu'il y a encore ? QUOOOOOOUUUUUUUUAAAAAA ??? Qu'est-ce qu'il y a encore ? QUOOOOOOUUUUUUUUAAAAAA ???
Corocore : GERALDINE ??? Au secours ! ça fait depuis 45 minutes que ce perroquet me casse les couilles !!!
Belle-mère : Ta gueule, Corocore et sois poli s'il te plaît ! La citrouille que j'ai mangée à midi était en plus franchement dégueulasse !!! Tu es aussi minable en humour qu'en cuisine ! Mais pourquoi ma fille t'a épousé ? Pourquoi ? Oh, mon Dieu, quel malheur ! En plus tu oses écrire des choses graves, très graves à mon sujet ! Ne me mets plus en scène dans tes histoires, c'est compris ? Gros minable !!! Sinon je porte plainte !!!
Corocore : GERALDINE ??? Sauve-moi !
Suzon : Cocorico ? Cocorico ? T'as pas un autre bonbon ou pilule ?
Corocore : Non, je t'ai déjà dit de m'appeler Corocore
Suzon : Je voulais simplement crier "COCORICO" car je viens de résoudre l'exo 1000 de mon devoir de math.
Géraldine : Ah, monsieur Corocore ! Je vous trouve en pleine forme... Je suis vraiment folle de joie de discuter avec vous et puis j'ai été franchement impressionnée par votre dextérité à faire cuire la citrouille de votre belle-mère. La façon délicate dont vous avez posé la casserole sur le gaz fera partie à coup sûr des plus grands gestes légendaires des héros de l'histoire de France. ça m'a considérablement ému !
Corocore : Vous m'en voyez ravi ! Mais pourquoi vous n'êtes pas venue de suite ? Vous ne fréquentiez pas au moins le locataire ?
Géraldine : J'étais en train de coiffer ma monstrueuse laideur devant le splendide miroir que vous avez généreusement laissé à ma disposition.
Corocore : Je trouve au contraire que le miroir est horrible... Il semble être ébréché ! Par contre, Géraldine, vous devriez plutôt vous trouver très belle. En tout cas je vous fais ce compliment !!!
Géraldine : Ah, monsieur Corocore ! Un tel compliment de votre part me fait rougir jusqu'aux cuisses !
Le locataire : Monsieur Cocore, vous avez pas vu avec moi ce que c'était tout à l'heure... quand je lui ai foutu mon braquemard à la donzelle. Je peux vous dire qu'elle a couiné comme une grosse truie... et là, elle a transpiré comme une fontaine monumentale, oui ! Heureusement que j'avais pris votre boîte de Viaghagha, merci pour le cadeau Proprio... Grâce à ça, j'ai pu assurer comme une bête !
Corocore : Mais enfin vous n'avez pas à parler aussi grossièrement... dans ma maison ! C'est scandaleux !
Le locataire : Hé putain, me casse pas le couilles, le vioc... sinon ton loyer, tu peux te le foutre au cul. J'ai le droit de baiser qui je veux ici... et même de me balader la quéquette à l'air. Non mais dis donc ! Frustré du cul, va !
Corocore : ...

[modifier] L'effondrement de Christine

Infirmière en chef : Bon, qu'est-ce qu'elle a cette hystérique ?
Aide soignante : Elle ne se sent pas bien du tout... Elle ne fait qu'hurler !
Infirmière en chef : Bon, je pense que préventivement il vaut mieux qu'elle passe la nuit ici. Je vais voir avec le médecin les médicaments qu'on pourrait lui donner.


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après



Aide soignante : Bonjour, je vous porte à chacun le repas et vos médicaments !
Christine : Qu'est-ce qu'il y a ENCOOOOOOORE ? Je veux rentrer chez moi.
Aide soignante : Non, cette nuit vous êtes trop fatiguée. Vous restez ici.

"Naillou gaune"

Christine : QUOOOOOOUUUUUUUUAAAAAA ENNCCCOOOOOORRE COROOCOORE ????
Infirmière en chef : Non, non, ça suffit maintenant ! Donnez-nous votre portable ! Y en a marre !
Psychiatre : Je crois qu'il va falloir oublier Monsieur Corocore... qui ne peut que vous faire du mal. Je vous donne rendez-vous demain matin dans l'intimité de mon bureau pour vous assurer une guérison complète.
Infirmière en chef : Lâchez ce portable ! Lâchez-le !
Aide soignante : Oh non elle l'a dissimulé dans son vagin !!!
Psychiatre : Vous avez une lampe électrique s'il vous plaît ?
Aide soignante : Vous voulez pas que je vous prête des gants ?
Psychiatre : C'est parfaitement inutile !

"Naillou gaune"

Christine : ENNCCCOOOOOORRE COROOCOORE !!! OUI ENNCCCOOOOOORRE !!!
Psychiatre : Je vais quand même essayer de répondre mais c'est très profond à l'intérieur... même en mettant le bras en entier. ça y est ! Je l'ai ! Oui, allo ? Je suis psychiatre... Votre femme est avec moi mais juste pour une nuit. Co-ro-co-re, tiens, votre nom me dit quelque chose... mais impossible de me rappeler ! Ah vous êtes content de m'avoir ? Car vous souhaitez interner d'urgence votre belle-mère, un perroquet, votre locataire... ? Hé bien, vous avez presque plus de malade chez vous que chez nous. Par curiosité, je passerai vous voir demain en raccompagnant discrètement votre femme. Bonne nuit !
Le gérant : J'ai faim
Psychiatre : Infirmière en chef, y a de la place encore dans cette chambre pour un troisième lit car j'ai la flemme de rentrer chez moi ? Et puis ma femme m'a quitté !
Infirmière en chef : Pas de problème ! J'espère que vous n'avez pas un coup de déprime vous aussi... sinon on peut vous donner des médicaments.
Psychiatre : SNIF... et en plus je n'ai pas mangé !

[modifier] L'effondrement de Corocore

Le Garagiste : Vivement que je termine la réparation de cette voiture ! Heum, excusez-moi mademoiselle ça fait depuis presque une heure que je dois supporter ce perroquet !!! Y en a marre !
Géraldine : Mais il est très très bien ce perroquet !
Donalde d'une voix nasillarde : Je dirais même plus que ce volatile est d'un raffinement et d'une courtoisie exquise... Cela est tout à fait assorti à l'élégance de votre bleu de travail digne des plus grandes soirées d'ambassades... Je le dis même sérieusement avec des trémolos dans la voix : j'espère que vous allez changer cette poulie de vilebrequiiiin car l'avenir du monde et de la planète toute entiiiière en dépend... Ouiiii, le sort de l'humaniiiité est entre vos mains ! Sauuuvez Corocore, sauvez l'uniiiivers ! Vive la Républiiiique, vive la Frraaaannnce !
Le Garagiste : Vous êtes un peu fofolle ! Vous pouvez me passer votre épingle pour crocheter la poulie sur la courroie de distribution... ? Je vais essayer ensuite de démarrer...
Donalde d'une voix nasillarde : Je vous prête mon épingle et je vous éclaire discrètement avec le faisceau de ma torche... Je sens que l'instant est grave car j'entends sonner les douze coups de minuit.
Suzon : Monsieur, je vous recommande de démarrer en mode sans échec et de ne pas travailler au noir... C'est la vieille qui me l'a dit !
Le Garagiste : Excusez-moi mais vous êtes complètement nunuche ! Ce sont des coups de marteau... Mais, bordel de merde, TOUT DOUX !!! TOUCHE PAS !!! D'ACCORD ? M'éclaire pas la gueule comme cela, d'accord ? D'ACCORD ?? COROCORE, CORROOCCORRE ! D'ACCORD ? PROUT ! BEURK ! PROUT !
Corocore : Hein c'est vous qui m'appelez ? Bon vous voulez bien essayer de la démarrer SVP ?
Le Garagiste : D'accord ! PROUT, BEURK, hu, hu, hu ! Tout doux !
Corocore : Pfff encore un nouveau malade !

VROUM VROUM

Corocore : Appuyez davantage sur le champignon !
Suzon : Ou alors actionnez le klaxon trompette de la mort !
Corocore : Suzon, tu es un con !

VRROOUM VRRRRRROOUMMMMM VRROOUUUUUUUUUMM

Corocore : Doucement, doucement !
Géraldine : Tout va bien ! Pourquoi s'inquiéter ?
Donalde : Et je dirais même plus : tout va très très bien ! YAHOU !

VRRRROOUUUUUUUUUOUUUMMMMMMMMMMMMMMMM

Daniel avec un cheveu sur la langue : Quelle brutalité dans la douzeur ! Quelle luminocité dans la nuit profonde et quel vulgaire homme sympathique, ze garagiste !... Bon ze vais aller me coutzer, il est tard !

VRRRROOUUUUUUUUUOUUU PAAAAAANG POOOUUUUUUUUUM POOUUUM PPPOOUUUUUUUUUUUMMM !!!!!!!!!!!!

Belle-mère : Je te l'avais dit, Corocore de ne pas garder cette vieille voiture pourrie ! Voilà le résultat maintenant ! Et demain matin, qui va m'amener à la poste acheter un timbre, qui, qui, qui ??? Et vous, monsieur le garagiste, vous n'avez pas besoin de rouler des mécaniques ! Vous pourriez par hasard me porter demain matin ???
Corocore : Ecoutez, belle-maman ! Ce sont des considérations secondaires ! Regardez plutôt dans quelle état se trouve ma voiture !!!
Accidentdevoiture1.jpg
Belle-mère : J'en ai rien à foutre !!! T'avais qu'à pas faire venir un nul et un incompétent ! De toute façon, vous allez très bien ensemble ! Vous formeriez d'ailleurs un beau couple : en effet ma fille pourrait partir enfin de chez toi en claquant la porte et ce serait très bien !
Le garagiste : Je suis vraiment désolé monsieur CORRRRROCCOOORE, BEURK ! PROUT ! TOUT DOUX ! D'ACCORD ?
Belle-mère : Grossier personnage, va ! Attends un peu que je te foute une paire de claque. ça doit être mon gendre qui t'a appris ce langage ordurier, hein ? Qu'est-ce qu'il répond le gendre à la con ? Qu'est-ce qu'il répond ?
Géraldine : Monsieur, le Garagiste... Vous avez fait un travail exceptionnel !
Donalde : Je dirais même plus : on devrait vous décorer de la légion d'honneur des garagistes sur le perron de l'Elysée !
Corocore : J'en peux plus : je vais me coucher !!!
Le jardinier : Excusez-moi, monsieur Corocore... En tondant la pelouse, j'ai fait tomber mon porte-feuille. Je peux essayer de le retrouver avec ma lampe électrique ?
Corocore : Oui, oui... De toute façon, je ne suis même plus maître de chez moi ! Vivement la venue du psy demain !
Suzon : C'est pas le psy Tacisme au moins ?
Daniel avec un cheveu sur la langue : Baromètre, c'est pas le pzy Baromètre au moins ? hé hé, logique !
Corocore : J'ai toujours pas compris pourquoi il m'appelle Baromètre... Pourquoi pas Barracuda, tant qu'on y est ?
Nicolas : Monsieur le jardinier, j'ai une blague à vous raconter, hic ! Excusez-moi, je sais pas si je suis en état car j'ai bu de la Vodka Carambar, offerte par Corocodile.
Belle-mère : Quoi, Corocore propose de l'alcool à boire au mineur !!! Ma fille ? Divorce, divorce ! Puisque c'est comme cela je vais me coucher en buvant une tisane et en regardant Michel Drucker à la télé. Au moins lui il a de l'humour ! c'est dommage que ce soit pas mon gendre !
Suzon : Et moi je dis... vorce !
Corocore : Nicolas, je vous en supplie. Appelez-moi Corocore !
Daniel avec un cheveu sur la langue : Corocore, où est tu ? Corocore ?
Le perroquet et le Garagiste : CORRRRROCCOOORE, BEURK ! PROUT ! CORRRRROCCOOORE ! BEURK ! PROUT !
Suzon : Complètement GAGAragiste !
Nicolas : Hic je continue ma blague. J'ai vu hier qu'après avoir tondu vous aviez ramassé des feuilles avec une étrange machine... C'était pas ça le porte-feuille ? ARF Et la blague du boucher, qui coupe la viande... Il se coupe le doigt... et il dit "Pas grave ! ça fera de la viande en plus !" ARF. Et la blague de Toto dans les chiottes... Ben on la connaît pas car les toilettes étaient fermées hi hi ! Et la blague de... Aïe aïe ! OUh aïe !
Corocore : C'est quand même pas possible que je doive en arriver à mettre des coups de poing dans la gueule et des coups de pied dans les testicules !!! C'est quand même incroyable ! En plus ils font semblant d'avoir mal !
Le jardinier : Mais si mes recherches durent trop longtemps, je prévoir t'installer une tente au fond du jardin pour pouvoir dormir !
Corocore : Faites gaffe de bien planter les sardines... car c'est vachement en pente à cet endroit ! Suzon si tu fais un jeu de mot avec "Sardine" je t'explose la gueule !!!
Daniel avec un cheveu sur la langue : C'est quand même incroyable ! Il faut descendre pour monter la tente !
Suzon : J'espère que la tente est parfaitement soutenable !!! Aïe aïe non pas le bec du perroquet dans l'oeil, non, non pitié Corocore !
Le perroquet : CORRRRROCCOOORE, CORRRRROCCOOORE
Corocore : Non pas moi ! Aïe aïe aïe  !
Géraldine : Ah quel gentil perroquet !
Corocore : SNIF quel auteur malheureux je suis ! Soignez-moi, soignez-moi, vous voyez pas que je saigne !

[modifier] L'effondrement généralisé

[modifier] La nuit fatale

Aide-soignante : Monsieur le Gérant, ouvrez bien la bouche et avalez correctement cette citrouille !
Gérant : Non non je veux, je veux pas !
Aide-soignante : Faites un effort.. et n'oubliez pas de prendre vos pilules !
Christine : Je suis désolé ! je déteste les Cucurbita.
Psychiatre : Moi aussi !
Aide-soignante : Buvez au moins vous deux la liqueur pantomimique et la gélule Viaghagha


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après !



Christine :  :-)
Psychiatre : B-)
Christine :  :-) :-)
Psychiatre : B-) :-) :-)
Gérant : Qu'est-ce que vous avez à vous regarder comme cela ? Oui... ça va ! J'ai compris. Il se passe un truc entre vous. Et je fais quoi pendant ce temps ? Je tiens la chandelle ? En tout cas, monsieur le psychiatre, vous allez voir le jour où je sortirai : j'irai aussitôt voir le Conseil National de l'Ordre des Médecins car vous ne respectez aucune règle déontologique minimale. Vous vous faites même servir le repas ! C'est une honte... Et ne parlons pas de vous Christine ! Je dirai tout à votre mari que je connais très bien.
Christine :  :-D :-D
Gérant : Et c'est pas la peine de le prendre à la rigolade !!!
Psychiatre : 8-) 8-)
Gérant : Monsieur le psy, vous n'avez jamais vu une paire de nichons de votre vie ou quoi ? En plus ça doit être siliconé !
Psychiatre : >=D >=D
Christine :  :-D B-)
Christine :  :-P :-P :-P
Gérant : Pfff on dirait mon chat qui tire la langue !!!
Psychiatre : >=D >=D >=D
Gérant : Hé le psy, on t'a jamais appris à mettre une capote ? C'est pas compliqué !
Christine :  :o :O :-O
Psychiatre :  :O :-O :-O
Christine :  :o :O :-O
Gérant : Pfff ils savent même pas jouir ! On dirait des roucoulements de pigeons.
Christine :  :-O  :-O  :-O
Psychiatre :  :-O  :-O  :-O  :-O  :-O
Christine :  ;-)
Gérant :  ;-)
Christine : |-O |-O
Psychiatre : |-O |-O
Gérant : Ah fatigue et bâillements commencent à se faire ressentir. Pfff vraiment des petites natures ! ça y est ! Ils dorment déjà ! C'est loin d'être le repos des innocents ! Vous serez puni par le destin !

[modifier] L'apocalypse du lendemain

[modifier] L'urgence

Infirmière en chef : Toc toc
Psychiatre : Alors Christine, heureuse ?
Infirmière en chef : POUM POUM
Christine : Oui heureuse !
Gérant : Ah, ah, vous avez même pas la politesse de répondre... Vous avez honte certainement !
Psychiatre : Bon allez j'ouvre !
Infirmière en chef : Il y a une urgence psychiatrique ! Il faut vous rendre sur place si toutefois vous êtes en état. Un certain Monsieur Corocore vous demande de l'aide !
Psychiatre : Christine, j'espère qu'il n'est rien arrivé de grave à votre mari !!!
Christine : Oh mon Dieu !
Psychiatre : Bon partons ! Infirmières, il faut sans doute prévoir 3 ambulances !!!
Gérant : Monsieur le Psychiatre, vous pourriez au moins avoir la décence de mettre à la poubelle le préservatif que vous avez utilisé hier soir !!! L'emballage traîne aussi par terre.
Christine : Vous êtes vraiment insupportable !
Gérant : Ta gueule Christine ! Quand on a une nuisette aussi horrible, on reste toute seule, on se tait et on baise pas avec n'importe quel gros dégueulasse !
Psychiatre : Ne vous inquiétez pas Christine ! J'ai l'habitude de ce genre de malade. Infirmières, je crois qu'il a fait une surdose de citrouille. Ne lui donnez plus rien à manger pendant 3 semaines complètes !
Infirmière en chef : Mais il risque de mourir !
Psychiatre : J'en ai rien à foutre !
Gérant : Sa majesté m'autoriserait-elle au moins une petite permission pour pouvoir sortir ce matin ?
Psychiatre : Oui mais uniquement accompagné d'un bracelet électronique.
Gérant (à part) : Hé hé comme cela j'en profiterai pour les surveiller de près. Je voudrais savoir ce qui se passe chez son mari. Ah mon vibreur... Oui, allo ? ça va un peu mieux, oui ! Mais vous avez envie que je crève, je le sais ! Le magasin tourne bien ? Quoi problème avec une facture (numéo 28) de 1276 € d'une certaine Christine Corocore ? Bien sûr que je vois qui sait ! Comme ne m'étais-je pas rendu compte plus tôt qu'en plus d'être une grosse saligaude c'est une véritable arnaqueuse ? On va régler les comptes, madame Christine ! Je vais essayer de venir immédiatement avec un huissier.

[modifier] La Grande Contamination


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Et pendant ce temps là dans le jardin



Le jardinier : Aïe j'ai mal. Aïe !!! Au secours !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Et pendant ce temps là dans la maison



Corocore : Tu me ramènes le courrier, Daniel ?
Daniel : Au secours il y a un mort qui vient de me parler !
Corocore : Arrête de raconter des absurdités ! Sois sérieux un peu !
Daniel : Je ne vous répèterai pas qu'il y a un mort qui vient de me parler ! Je ne vous le répèterai pas !
Corocore : Alors Ginette, on a toujours pas décuvé de la liqueur ??? Vous étiez pas loin de provoquer hier une crise cardiaque à Belle-maman. Dommage !
Emoticon smile.svg

Ginette souriante

Corocore : Faites encore quelques efforts et vous y arriverez ! J'en suis persuadé !
Emoticon glad.svg

Ginette très souriante

Corocore : Vous êtes en plus sacrément une petite coquine, hein ?
Emoticon tongue.svg

Ginette très coquine

Corocore : Non non gardez votre langue pour tout à l'heure !
Daniel : Je ne vous répèterai pas à nouveau qu'il y a un mort qui vient de me parler ! Je ne vous le répèterai pas !
Corocore : Bon qu'est-ce qu'il y a avec ce mort ? Je veux bien aller le voir mais ça doit être encore un canular.


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après



Corocore : Ouh ouh monsieur le mort ? Qu'est-ce que vous faites dans ce cercueil ? Vous allez bien ? Ah mais c'est vous monsieur le Jardinier ? Qu'est-ce qui s'est passé ?
Le Jardinier : En cherchant mon porte-feuille cette nuit, j'ai glissé lourdement hier soir sur un pied de courgettes... et mon corps a basculé dans ce cercueil. Je crois que j'ai une fracture... mais je n'ai malheureusement pas pu sortir de cette boîte ! Attendez... attendez... je sens une transformation dans mon corps... je sens une transformmmmaaation AH AH AH !
Corocore : Un instant ! Je vois des ambulances stationner à l'entrée. Le médecin va arriver ! Enfin il était temps !
Le Jardinier : Non ça ira ! Je vais très bien ! J'ai encore un peu de jardinage à faire... Il faut que je fasse brûler 2 ou 3 trucs dans les flaaammmes de l'ennfffer !
Corocore : Ouhh la la il me fait peur lui !
Le Jardinier : Je vais faire un petit tour en ville, je reviens ! Ah ah !
Corocore : Oui oui au revoir !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Quelques minutes après



Corocore : Bonjour Christine ! Bonjour monsieur le Médecin ! Tout va mal ici ! Tout le monde est malade !
Psychiatre : Bon je vais faire une expertise psychiatrique pour tout le monde... Je livrerai mon diagnostic d'ici une heure !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
35 minutes après



Psychiatre : Oui, allo, c'est Monsieur le Préfet. Situation très grave ! Faites venir des groupements d'interventions immédiatement ! Une vieille dame m'a mordu avec son dentier. Un perroquet m'a blessé avec son bec à l'oeil. Des enfants m'ont fait devenir fou avec des blagues ou des récits complètements stupides. J'ai été agressé par un gérant concernant ma vie privée. Un locataire habitant ici m'a insulté et m'a traité d'"enculé !", vous vous rendez compte ! Et puis vous ne savez pas tout : on m'a dit qu'il y avait un mort qui parle, véridique ! Un mort ensuite qui est parti faire un tour en ville ! Ah ! Très bien ! Vous me rassurez : vous allez faire venir une ambulance supplémentaire ! MAIS NON, PAS POUR MOI ! MAIS NON ! MAIS NOOON !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
10 minutes après



Le Préfet : Allez hop ! Embarquez-le !
Le vendeur : Je vous remercie d'interner ce dangereux psychiatre. Par ailleurs je dois vous demander l'arrestation de Monsieur Corocore et Christine, pour non paiement d'une facture importante. Je suis accompagné d'un huissier.
Le Préfet : Attendez ! Excusez-moi ! Il y a une fumée anormale qui sort de la maison ! Ouh la la il faut appeler les pompiers imédiatement. En plus cela dégage une odeur horrible ! ATCHOUM !
Le gérant : Mais ça sent la citrouille cramée, la liqueur brûlée, la vodka carambar qui flambe ! ATCHOUM
Le Jardinier d'une voix machiavélique : Ah ah je viens de faire un petit tour dans ta boutique... et j'ai récupéré certaines marchandises ! Regardez toute cette fumée TOXIQUE ! J'ai foutu 3 jerricans d'essence avec. AH AH ! TOUT LE MONDE VA ETRE CONTAMINE !
Corocore : Ma maison... Ma maison qui brûle ! ATCHOUM ! ATCHOUM !
Le Préfet : Faites évacuer le quartier immédiatement ! ATCHOOUUUM ! ATTCHOOOUUUM !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
15 minutes après



Directeur de cabinet du Préfet : Monsieur le Préfet, on me signale des comportements étranges au niveau de la population : certaines personnes sont victimes d'ironies, de satires, de gestes indécents, de plaisanteries stupides voire absurdes, d'humours noirs, de psittacismes... d'insultes paillardes. Que faut-il faire ?
Le Préfet : Faites évacuer la ville tout entière !
Directeur de cabinet du Préfet : Je vais voir avec Eva
Le Préfet : Qui est Eva ?
Directeur de cabinet du Préfet : Vous connaissez pas Mademoiselle Eva Cuation ?
Préfet : Oui, allo ? Un cas de contamination a eu lieu. Venez immédiatement SVP !


Mr-t-laser.jpg Mr.T dit :
Et pendant ce temps



Corocore : ATCHOUM ! ATCHOUM ! ATCHOUM ! AHH AAAHHH AAHHHH ! AAAHHH AHH AAAHHH ! AAHHHHH AHHHH ! AAAHH AHH !
Christine : Qu'est-ce que tu as à rigoler comme cela ? Allons, il faut partir d'ici ! Tout brûle !
Corocore : Ça fait depuis des années que je n'avais pas rigolé ne serait-ce qu'une seule fois !
Christine : HI HI HIIII ! Je suis contente moi aussi. HI HI HIIII ! Maman, maman, où est-tu ? Il faut qu'on fête ça !
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia