Australopithèque

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
JackyBortlague.jpg

C'est lui qui l'a inventée

Australopithèque est une interjection usitée surtout en discussion en ligne, signifiant "Abondamment, usurpons sans tares rire, amusement, laminant outrageusement pourriture inintéressante, théorisant humour éternel, quasiment unanimes, esclaffons", que nous pourrions traduire par "ha ha".

Apparue en 2006, l'expression fut popularisée à un tel point qu'elle est entrée dans le langage courant.

[modifier] Première utilisation répertoriée

Le douze mars 2006, Jacky Bortlague, étudiant en paléontologie, sort pour la première fois l'expression sur le chat IRC #paleomerde. Voici la discussion telle qu'elle est connue :

"<DarkFossile> Ouais mais de toutes façons tous les ptérodactyles étaient gay
'HotJack72' has joined #paleomerde
<DarkFossile> lu jack
<DeadlyStegosaure> plop HotJack72
<HotJack72> raaah j'en peux plus
<HotJack72> partiels d'archéloggie
<HotJack72> archéologie
<DeadlyStegosaure> Tu galères ?
<HotJack72> nan je crois que je suis surmené
<HotJack72> je vois des silex taillés partout
<DarkFossile> lol
<DarkFossile> n'importe quoi
<HotJack72> si jte jure
<HotJack72> j'ai l'impression d'être entouré de canines de bébé t-rex
<DeadlyStegosaure> tu confonds avec ta bite
<DeadlyStegosaure> lol
<DarkFossile>lol
<HotJack72> australopithèque
<DeadlyStegosaure> pardon ?
<HotJack72> ah euh je voulais dire lol
"

Vous avez vu ? Hein ? Hein ? Dingue !

[modifier] Popularisation

Sans vraiment s'en rendre compte, Jacky venait d'écrire un pan de l'histoire de la discussion en ligne. Très vite, ses "amis" exportent l'expression, qui se met même à toucher les Kévins.

"<Babardu93> oué mé de toute fasson ta jamé étai inteligan
<VanessaRantigny> australopithèque
<tupac4life> australopithèque
<chucknorris>australopithèque
<nazou> lol
<tupac4life> koi ?
<nazou> euh australopithèque jvoulé dir
"

Et ceci, jusqu'aux plus hautes strates, comme par exemple l'IRC de Le Monde.

"<JeanJacques> De toutes façons, autant avouer que Besançenot n'a pas la carrure d'un chef d'état.
<PierreFrançois> Certes, mais est-il important de le faire remarquer de nouveau ?
<Nazi1939> LES JUIFS A MORT ! SIEG HEIL SIEG HEIL ![1]
<Mamadou> Encore eût-il fallu qu'il comprenne réellement la potentialité d'un gouvernement communiste.[2]
<Nazi1939> MAMADOU J'AI NIQUÉ TA MÈRE ET TES DOUZE FRÈRES
<PierreFrançois> Ah oui, travailler à La Poste bouscule les considérations !
<PierreFrançois> Et je suis bien placé pour en parler ! australopithèque
<Mamadou> australopithèque
<JeanJacques> mdr
<Nazi1939> hein ?
<JeanJacques> australopithèque pardon
"

Mode qui s'est même répandue chez nos amis outre-atlantique.

"<Johnny> yeah dude anyway you juste eat shit for breakfast
<Bobby> australopithèque
<Billy> australopithèque
<Manny> australopithèque
<Goldie> australopithèque
<Jacky> australopithèque
<Buddy> australopithèque
<Lassy> australopithèque
<Pussy> australopithèque
<Mowgly> australopithèque
<Cliddy> australopithèque
<Barbie> australopithèque
<Ken> roflmao
<Cliddy> wtf ?
<Ken> what ?
<Buddy> dude you suck so much australopithèque
Ken has been kicked by Buddy
"

[modifier] Décadence de l'australopithèque

L'expression appropriée par les Kévins, toute personne l'utilisant dès lors se fait vite kicker par l'opérateur du chat. Les internautes, malins comme des asperges, trouvèrent des moyens de contourner la censure.

"<Borborygmes> allez tous niquer vos mères bande de bâtards de sales juifs corrompus, allez vous faire enculer par un bon gros paquet de nègres, et que revienne vite Hitler afin qu'il débarrasse la planète de la lie que vous représentez
<Ahmed> 4ustra\0p1th3qu3
<MarcelSensei> évitez le langage sms svp
"

Et, très vite, l'expression rentra dans le langage courant.

"
— Et alors là le keum j'lui ai chouré son bile-mo, il a rien gé-pi !
— Zyva comment t'es trop core-hard, australopithèque !
— Ouais, pithèquaustralo !

[modifier] Utilisations par les intellectuels

[modifier] Dans la littérature

Suite à l'acceptation du mot par l'académie française, de nombreux auteurs commencèrent à l'utiliser dans leurs œuvres. Par exemple, ici, Michel Houellebecq.

   
Australopithèque
Je me lève un matin, et je vois mourir le soleil levant. Tel un faucon à grosse bite, je plonge vers ma bien-aimée et lui titille la narine. Elle australopithèque, et se saisit de mon chibre immense. Puis, langoureusement, commence à le frotter d'avant en arrière, me rappelant cette soirée masquée où nous massacrâmes des bébés par l'occiput, dans un bain de sang mémorable. Me rappelant ces faits, j'australopithèque un bon coup, puis lui fourre mon sexe dans la bouche. Elle commence à le sucer, puis, sans raison apparente, australopithèque. Je lui demande ce qui se passe. Elle me dit qu'elle repensait à la blague du fou qui repeint son plafond.
   
Australopithèque

[modifier] Dans les débats littéraires

Et évidemment, l'expression se répand jusque dans les débats littéraires. Ici, dans Tiens, une huître, célèbre émission culturelle d'Arte.

— Voyez-vous, à la lecture de l'œuvre de notre ami, je constate une certaine désespérance iconoclaste, avec un brin d'avant-gardisme.
— Vous pouvez considérer cela comme tel, mais ne pouvons-nous pas subjuguer la psyché générale via des borborygmes intransigeants ?
— Certes, mais il faudrait alors prendre en compte la vacuité velléitaire spatio-temporelle du cervelet de l'auteur.
— Eh bien mon cher, je me permets de vous dire : "australopithèque".
— Ah, eh bien je suis entièrement d'accord, aulastro... portaslo...
— Non, attendez, dites "Australie".
— Australie.
— Voilà, maintenant, dites "australopithèque".
— Australipoquèthe.
— Non, dites voir "Pi".
— Pi.
— Maintenant, dites "thèque".
— Thèque.
— Australopithèque.

[modifier] Conclusion

Attendez, je crois que je me suis planté, en fait l'australopithèque est un hominidé disparu ayant vécu entre environ 4,4 millions et 1 million d'années avant notre ère. Aaaah, bon sang, je me suis encore trompé dans mes fiches ! Bah, ce n'est pas grave, vous avez appris un mot au moins aujourd'hui.

Homo erectus.gif

"Faites pas gaffe à moi."

[modifier] Notes

  1. Notons ici la présence d'un troll...
  2. ...dont personne n'a que foutre.

[modifier] Voir aussi


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.


Qu'avez vous pensé de ce texte sur les Australopithèques ?
 
9
 
27
 
3
 
1
 
4
 
12
 
2
 

Ce sondage a été créé le décembre 5, 2008 18:47 et 58 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia