Aurélie (Colonel Reyel)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
   
Aurélie (Colonel Reyel)
[Refrain]

Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un bébé Ses amies et ses parents lui ordonnent de le garder Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement Tout ce qu’elle désire c’est un avortement Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont pas choisi Pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont plus de vie

Elle est en seconde dans un lycée de banlieue Habite la cité dans un appart’ tout miteux À chaque fois qu’elle sort sent le regard vicieux D’un voisin pas net et tout libidineux Un jour que son père l’envoie aux poubelles Elle se fait chopper par ce type qui n’a d’yeux que pour elle Il la menace et l’entraîne dans la cave Et puis il la viole oui c’est sûr elle en bave Elle l’avait jamais fait elle attendait juste le bon gars, Mais devra se contenter de cette première fois Et quand il a enfin terminé son affaire Qu’il s’est vidé les couilles sans souci de bien faire Il la laisse étendue en pleurs et sans ressources Mais qu’importe il s’en tape, il s’est bien vidé les bourses. Seule dans le noir Aurélie cherche ses fringues Elle rêve de vengeance de gun de flingue Mais au fond d’elle la peur est la plus forte Alors elle sèche ses larmes et elle passe la porte…

[Refrain] Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un bébé Ses amis et ses parents lui ordonnent de le garder Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement Tout ce qu’elle désire c’est un avortement Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont pas choisi Pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont plus de vie

Elle était décidée à oublier toute l’histoire Mais vous l’aurez compris tout ça est sans espoir Au fond d’elle, elle le sent à peine deux mois plus tard La voilà avec un polichinelle dans le tiroir Et c’est le cauchemar qui recommence Toute sa vie n’est plus qu’un tas de malchance Ne sachant pas quoi faire elle va voir ses parents Elle leur explique qu’elle veut un avortement Mais eux tout ce qu’ils voient c’est que leur fille est une pute Et si elle s’est fait sauter c’est qu’elle était en rut Elle ne sait plus vers qui se tourner Alors elle va voir le curé mais c’est un enculé Qui lui dit de prier, que la vie est sacrée Et que l’avortement c’est un crime de lèse-majesté

[Refrain] Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un bébé Ses amis et ses parents lui ordonnent de le garder Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement Tout ce qu’elle désire c’est un avortement Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont pas choisi Pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont plus de vie

Alors elle s’enferme dans sa chambre et s’allonge dans son lit Voyant chaque jour son ventre qui s’arrondit Elle ne peut se résoudre à donner naissance Au symbole du pire souvenir d’enfance Un matin très tôt elle prend sa décision Puisque personne ne veut l’aider dans sa propre maison Elle part à la clinique pour se faire avorter Là-bas elle est sûre qu’on va bien la traiter Mais Aurélie va très vite déchanter Le toubib en chef ne veut rien écouter Il dit qu’il est trop tard maintenant faut assumer C’est pas au bout de 6 mois qu’il faut se réveiller Même pour avorter y a des règles à respecter.

[Refrain] Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un bébé Ses amis et ses parents lui ordonnent de le garder Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement Tout ce qu’elle désire c’est un avortement Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont pas choisi Pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont plus de vie

Il ne lui reste plus que quelques jours avant d’accoucher Mais Aurélie se refuse toujours à voir la vérité Ses parents lui ont tourné le dos Ses amies ont perdu son numéro Alors à quelques heures de l’échéance De ce que les sages-femmes appellent la délivrance Elle retourne dans la cave où tout a commencé Elle prend son couteau et s’entaille les poignets Petit à petit de son sang elle se vide Tout en sentant des contractions dans le bide Quand on la retrouve il est déjà trop tard Elle avait gagné son aller simple pour nulle part Mais si Aurélie a choisi d’abandonner la vie L’enfant lui fut sauvé et pu commencer sa propre tragédie.

[Refrain] Aurélie n’a que 16 ans et elle attend un bébé Ses amis et ses parents lui ordonnent de la garder Elle n’est pas d’accord elle voit les choses autrement Tout ce qu’elle désire c’est un avortement Celui-ci c’est pour toutes les Aurélie, celles qui n’ont pas choisi Pour toutes les Aurélie, dont on a pris la vie.


   
Aurélie (Colonel Reyel)

—Colonel Reyel - © Pro-Vie 2011

Partage sur...
wikia