Atys

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Frontispice d'Atys.JPG

Le frontispice d'Atys, de Quinault (et Lully), 1676 dans Le Théâtre de Monsieur Quinault, Tome IV, 1739

Atys est une Tragédie Lyrique de Jean-Baptiste Lully sur un poème de Philippe Quinault (1688-1635). On l'a joué en 1676 à Versailles, ou Paris, ou Vincennes, ou Autre. C'est le quatrième opéra français du genre, le cinquième si on prend en compte Pomone (1671) de Cambert et Perrin. Bizarrement, ayant fait de l'ombre à Lully, Perrin se retrouve en prison, Cambert fuit en Angleterre et la fin de l'acte II ainsi que les actes III, IV et V de Pomone ont mystérieusement disparus.

C'est, dit-on, l'opéra préféré du Roi Louis XIV. Il est écrit en vers, avec des rimes, des mots et l'intrigue comprend plusieurs personnages.

Atys est un opéra très triste ou tout le monde meurt à la fin. Le procédé chez Quinault est inhabituel puisqu' avec lui, tout finit toujours très bien. Histoire de faire original et de vanter les mérites particuliers de Quinault, on lui a dit à propos d'Atys : "Bravo, c'est vraiment comme Racine".

[modifier] Histoire d'Atys

Atys raconte une histoire. C'est donc l'histoire d'Atys. Atys, en plus, a la chance de n'avoir pas d'orthographe particulière et chacun, depuis l'Antiquité, écrit Attis, Atis, Atys, Attys, Athis. Chacun peut écrire ce qui lui plait. Hathisse. Mais on s'emmerde pour rien : le son est toujours le même.

[modifier] Prologue

Le prologue n'a rien à voir avec l'histoire d'Atys, on célèbre Louis XIV. Exemple, ce sont les premiers vers :


LE TEMPS
   
Atys
En vain j'ai respecté la célèbre mémoire

Des héros des siècles passés

C'est en vain que leur nom si fameux dans l'histoire

Du sort des noms communs ont été dispensés,

Nous voyons un Héros dont la brillante gloire

Les a presque tous effacés.

   
Atys

Ensuite l'histoire commence, quand on a bien chanté et dansé sur "Louis, Louis, Louis, Louis, Louis" &c.

[modifier] Acte I

Atys, puceau et fier de l'être (ou indifférent, comme on dit à l'époque), prépare la fête de Cybèle, une déesse qui doit venir très bientôt. Sa cousine Sangaride aussi. Atys aime bien dire qu'il n'a jamais aimé personne. Mais Idas, son confident, l'a surpris un jour en train de chanter dans le bois en disant qu'il aimait Sangaride. Et bim, Atys est découvert. Ce qui tombe plutôt bien c'est que Sangaride aime aussi Atys. Alors c'est terrible parce que Sangaride doit se marier au Roi Célénus dans peu de temps. On pleure beaucoup dès le premier acte. Et puis Cybèle descend du Ciel. On fait la fête, on chante, on danse.

[modifier] Acte II

Cybèle doit nommer un Grand Sacrificateur. Ca intéresse Célénus parce qu'il aura plus de pouvoir. Mais il faut faire vœu de célibat :

   
Atys
Il faut tout un cœur pour Cybèle

À peine tout le mien peut suffire à l'Amour

   
Atys

. Alors quand Cybèle choisit Atys, Célénus ne dit pas non. Ensuite Cybèle se confie à Mélisse sur son choix : Elle aime Atys depuis un an. Elle le veut près d'elle et pour lui dire qu'elle l'aime, elle demande à Mélisse de partir chercher le Sommeil et de montrer son amour à Atys en rêve. Et elle décide qu'on doit célébrer ce choix dans le monde entier. On fait la fête, on chante, on danse.

[modifier] Acte III

Atys, évidemment, s'endort. le Sommeil arrive lui dit que Cybèle l'aime, ce qui est l'occasion de faire la fête de chanter et de danser. Mais quand il se réveille auprès de Cybèle, Atys la crampe :


   
Atys
Les plaisirs et les peines

dont en dormant on est séduit

sont des chimères vaines

que le réveil détruit.

   
Atys

Et puis Cybèle se lance parce que ça n'a pas marché avec le Sommeil, Elle lui dit qu'elle l'aime. Atys dit "ok, ouais, bof", Cybèle le prend mal et pleure un bon coup.

[modifier] Acte IV

Sangaride doit se marier et en plus elle croit qu'Atys ne l'aime plus. Il lui dit le contraire et promet de saboter son mariage. Le père de Sangaride, un horrible poivreau, fait la fête, danse et chante avec ses amis les fleuves. Et alors, Atys arrive et les Vents (ou Zéphyrs) emportent Atys et Sangaride loin d'ici. et le chœur des fleuves chante

   
Atys
Quelle injustice, quelle injustice.
   
Atys

[modifier] Acte V

Jaloux comme un poux Célénus va voir Cybèle et lui fait une telle mayonnaise qu'elle consent elle aussi à faire du mal à Atys et Sangaride qu'on vient par hasard de livrer aux devants d'eux. Cybèle a une idée : elle rend fou Atys, qui en profite pour flinguer Sangaride. Et puis il s'en rend compte alors il se flingue lui-même. Célénus est épouvanté et perd en plus ce qu'il aime alors il s'en va en laissant tout en plan. Cybèle ne sachant que faire transforme Atys en pin ( pour que ca prenne moins de place en longueur ?). Tristement, on fait la fête, on chante, on danse.

[modifier] Interprétations

Plus les personnages ont mal, plus ça plait.

Atys a été enregistré en CD dans les années 80. C'est le plus cher des opéras de Lully. C'est l'opéra préféré de tout le monde, pour faire preuve d'originalité.

[modifier] Recréation

Les Arts Florissants, bien sûr, ont recréé Atys en 1987. C'est là qu'on trouve la célèbre Entrée des Phrygiens.

  • Vidéo des Arts Florissants :
  • Vidéo personnelle, bien mieux :
Edward Khil.png  Portail de la Musique

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia