Ascenseur

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Je connaissais le sexe, mais ça je n'avais jamais essayé. J'en suis resté cloué au sol. »
~ Sacha Guitry à propos de ses experiences dans les ascenseurs.

[modifier] Présentation

L'ascenseur est le stade ultime de l'évolution de la cabine téléphonique. En effet la cabine téléphonique est un lieu tout aussi moche qu'inutile, et qui terrifie les petits enfants à qui on raconte des histoires horribles pour qu'ils soient sages. C'est entre autres pour cela que Numerobis, architecte attitré de Cléopatre, décida d'y apporter quelques améliorations suite à une experience traumatisante dont il refuse toujours de parler ; ces infames et rebutantes cages d'acier et de verre sont depuis abandonnées au profit d'endroits de rève, où il suffit de pénétrer pour être envahis d'un vertige onirique, la sensation merveilleuse de s'élever vers le septième ciel. En un mot : l'ascenseur (voir aussi le Théorème de l'ascenseur) .

AvantCabine téléphonique


AprèsAscenseur

[modifier] L'ascenseur à travers les âges

[modifier] L'invention de l'ascenseur : des théories controversées

[modifier] La théorie antique

La première théorie nous enseigne que l'ascenseur a été inventé en 84 après Jules César par Numérobis qui cherchait alors à se taper Cléopâtre. En effet des rumeurs courent dans les sous-sols des pyramides selon lesquelles il tentait dès l'age de 9 ans de se rapprocher de la princesse par tout les moyens. Son père, Al Ainschabatt (bien que Numérobis ne l'ait jamais reconnu en sous-préfecture comme étant son père), s'en serait aperçu et -ayant lui-même déjà quelques vues sur Cléopâtre- l'aurait enfermé dans une cabine téléphonique durant 18 ans, le temps de devenir empereur de Rome pour enfin pouvoir se la faire avant son fils. Cela explique le véritable traumatisme pour Numérobis (à priori encore puceau à 27 ans, et toujours sans amis, rappelons-le) qui le mena enfin vers la formidable invention qui lui redonna goût à la vie, avec, en particulier, l'inauguration du premier ascenseur en compagnie de Cléopâtre (voir à Perdre sa virginité dans un ascenseur). Al Ainschabatt, humilié et ayant perdu Cléopâtre, se serait écrié lors d'un discours au peuple égyptien du haut d'une pyramide : « Je suis venu, j'ai vu, j'ai tout pris dans le cul. ».

[modifier] La théorie moderne

Toutefois, il nous est parvenu une autre version, qui nous rappelle étonnement la première, mais qui est vraisemblablement plus vraisemblable. Dans les années 1900, le célèbre chanteur Otis Redding, avant de se produire en concert, s'est malencontreusement cassé la jambe gauche. Il pesta alors contre le fait qu'il n'y avait pas d'alternative à l'usage des escaliers pour monter sur scène. Sur son lit d'hôpital, il griffonna alors les plans d'une machine révolutionnaire sur son plâtre, ainsi qu'une chanson décrivant son mode de fonctionnement. Malheureusement, il n'eut pas le temps de recopier cette chanson sur papier avant d'être rétabli, le manque de personnel et les surcharges de travail afférentes au sein du service de réanimation nécessitant une plus rapide prise en charge des patients. Cependant, tous les théâtres déclinèrent la proposition du chanteur d'installer ces appareils en alternative aux escaliers, principalement à cause du fait que ceux-ci ne se composent généralement que de deux ou trois marches.

Toutefois, par la suite, un égyptologue finlandais averti, Tüüt Henkkamonn, découvrit au même moment les ruines d'un palais au cœur du désert égyptien. Il y retrouva une pièce aux dimensions réduites, sous lesquelles se trouvait un complexe jeu d'engrenages. Après de nombreuses investigations et tests du dispositif, ayant entraîné par ailleurs la destruction de ces vestiges, il découvrit le principe de ce qui était nommé à l'époque le « Sanephorsceur » (de saneph, autoroute, et rorsceur, vertical, en égyptien). Après avoir finalement cotisé à la bibliothèque d'Alexandrie pour avoir sa carte de lecteur, il a emprunté le parchemin laissé par l'inventeur du dispositif, un certain Nunnenodic (le parchemin étant peu lisible, ce nom est donné sous toutes réserves et aucune responsabilité ne saurait être engagée de la part des auteurs suite à d'éventuelles erreurs fortuites). Finalement, il n'eut pas le temps de recopier et de déchiffrer l'intégralité du parchemin, le délai maximal d'emprunt de deux semaines étant écoulé. De nombreuses sociétés ayant été intéressées par ce nouvel appareil, les études furent alors reprises par un théâtre new-yorkais qui souhaitait installer ce type de dispositif pour le confort de ses artistes. Le premier ascenseur moderne était né. Le nom de Tüüt Henkkamon étant trop peu vendeur dans la plupart des pays, il fut alors décidé de rendre hommage au chanteur Otis Redding, qui venait de se suicider pour une raison inexplicable, c'est ainsi que la plupart des ascenseurs portent aujourd'hui le nom « Otis » gravé à l'intérieur (rejoint ultérieurement par d'autres gravures telles que « Jenny jtm » ou « Nike la polis »). Une légende raconte que le cadavre du chanteur a même été intégré à l'un de ces appareils, toutefois ce fait n'a pas encore pu être prouvé, ce qui explique le fait que les mécaniciens soient si débordés ces derniers temps, sous couvert, paraît-il, d'une soi-disante mise aux normes (allons bon, quel prétexte fallacieux...)

[modifier] Les évolutions de l'ascenseur

Aucune. On peut en effet remarquer qu'entre les premiers exemplaires, remarquablement conservés dans chaque immeuble construit avant l'âge de l'acier trempé, et les exemplaires les plus récents fabriqués majoritairement en verre, seuls les matériaux changent. Cette absence d'évolution notable explique principalement le fait que l'ascenseur est réputé pour sa fiabilité à toute épreuve, régulièrement réaffirmée par les journaux télévisés diffusés notamment dans les salles de cinéma d'une ville américaine connue sous le nom de « Bois de Houx ».

[modifier] L'ascenseur musical, un jeu millénaire

Ce jeu fut inventé par l'empereur romain immédiatement après l'ascenseur pour se venger de son fils et de Cléopâtre, ainsi que pour remonter sa cote de popularité auprès des citoyens égyptiens suite à son humiliation.

[modifier] Principe

Un ascenseur est placé au milieu de l'arène. Les joueurs courent autour de la cabine, tandis qu'un cortège de tambour défile dans le sens opposé tout autour du stade. Lorsque la musique s'arrête, on lâche les lions. Les participants se réfugient alors dans l'ascenseur avant que les portes ne se referment. Les autres sont éliminés.

[modifier] Le FULL

Il arrive que les joueurs réalisent un FULL, c'est-à-dire que tous ou presque parviennent à intégrer la cabine à temps, dépassant ainsi la charge maximale supportée par l'ascenseur et définie au début du jeu par l'empereur. Tous se retrouvent alors au sous-sol avec les ours sous un tonnerre d'applaudissement et les acclamations de la foule, ce qui a d'ailleurs légèrement tendance à énerver encore les ours déjà plutôt mal réveillés suite à la chute d'une cabine d'ascenseur bien trop près d'eux.

L'empereur fit l'honneur de l'ouverture du 1er championnat inter-empire à Numérobis ainsi qu'à tout les inventeurs de l'époque, avec un poids maximal pour le FULL de 4kg.

[modifier] L'ascenseur dans la vie de tous les jours

L'ascenseur ne fait pas que déplacer les personnes, il transporte aussi les esprits. Par ailleurs l'ascenseur continue de nourrir l'imaginaire collectif car il est un lieu propice à de charmantes rencontres, tout particulièrement pour les chanceux qui vivent dans un film hollywoodien.

[modifier] Les rencontres fortuites dans un ascenseur

Il se passe toujours des évènements incroyables et merveilleux lors d'un voyage en ascenseur. Mais malheureusement, il n'est que rarement possible de s'en souvenir au réveil en sortant de la cabine. Voici quelques unes des choses qui vous ont pu vous arriver la dernière fois que vous êtes monté dans un ascenseur :

  • Un homme à l'air engageant, vétû d'un costume italien taillé sur mesure et d'une chemise rouge sang, est apparu à côté de vous. Il vous demande d'une voix calme et rassurante à quel étage vous montez. Une fois l'ascenseur en marche, vous vous demandez qui il peut bien être. Votre nouveau collègue ? En tout cas il vous serait sans aucun doute plus agréable de travailler avec ce sympathique personnage qu'avec cet imbécile qui vous sert de patron. Vous observez plus attentivement son visage. Le brave homme se révèle être le parfait sosie de personne en particulier. Il sourit. Il vous semble alors que l'ascenseur descend, alors que vous vouliez monter. Ayant fait part de ce fait étrange à l'énergumène, il vous regarde, souriant de toutes ses dents... dents ? « Qu'y a-t-il de si important là-haut ? Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin en bas. », dit-il d'une voix paisible en souriant encore plus. Soudain vous comprenez. Ces horribles crocs ! Vous prenez peur. Il éclate d'un rire rauque. Vous cherchez à fuir. Son rire semble vous emprisonner. Vous lui jetez vivement votre eau bénite en pleine face. Le sol tremble. Vous vous ruez vers les portes qui s'ouvrent à votre approche et vous fuyez à toutes jambes. Vous tombez alors nez-à-nez avec la secrétaire qui s'affole pour apporter un nouveau costume à votre patron qui hurle de rage dans l'ascenseur en essayant de retirer son veston plein de limonade.


  • Vous remarquez la présence d'une jeune fille près de vous. Vous êtes immédiatement frappé par son intelligence rayonnante et notez la force de sa volonté et la profondeur de ses réflexions métaphysiques sur l'existence même et les buts de l'Homme dans l'Univers ainsi que son esprit critique sur la nature humaine. Puis vous remarquez sa forte poitrine que masque à peine son chemisier blanc entrouvert, ses longs cheveux bruns ondulants qui semblent flotter en accompagnant les mouvements délicats de son cou, ainsi que ses superbes jambes presque nues.
    Malheureusement la suite de ce voyage reste obscure et il règne un suspens intenable quand aux évènements imprévisibles qui pourraient se produire. Peut-être l'auteur de cet article en a eu comme un pressentiment qui l'aura poussé à vérifier de ses propres yeux avant d'en faire part à la Communauté.

[modifier] Perdre sa virginité dans un ascenseur

ATTENTION ! A ne pas confondre avec "Perdre sa virilité dans un ascenseur" qui, en effet, a des conséquences toutes autres... Libre à vous d'imaginer.

C'est un évènement sans précédent dans votre vie, puisque de toutes façons unique.

Pour réaliser une telle prouesse, il faut prendre une fille ou un garçon vierge et consentant(e(s)) dans un ascenseur. Pas de jeux de mots stupide sur le sens de "prendre", je vous prie. L'étape suivante consiste à s'assurer que vous êtes seuls dans l'ascenseur (sauf si vous désirez le contraire), et à appuyer sur le bouton d'un étage qui n'est pas celui où vous vous trouvez, sinon un problème technique risque de survenir. Pendant le trajet de l'ascenseur, débrouillez-vous pour faire survenir un petit problème technique qui arrêtera l'ascenseur. Voilà: vous avez votre intimité et votre temps !

La suite de l'acte peut varier selon les personne, mais les principales phases sont:

  • faire l'amour

Pour pimenter, vous pouvez insérer entre les phases principales quelques astuces comme: les préliminaires, l'après romantique, le déshabillage du (de la) partenaire, les paroles douces ou bien MacGyver.

Le confort peut varier, c'est pourquoi il est préférable de choisir un ascenseur d'un bâtiment à plusieurs étoiles, mais pas trop non plus car le service de réparation de l'ascenseur doit être lent, voire inefficace.

Lorsque vous perdez votre virginité dans un ascenseur, vous vous rendez compte que vous auriez très bien pu le faire ailleurs, sauf que ca n'aurait pas été pareil. En effet, un ascenseur est un lieu trop spécial pour être égalé par un simple lit, une voiture, le bureau de votre patron, un canapé ou encore le ranch de Georges Lucas.

Une fois l'acte de perte de virginité fini, sortez simplement de l'ascenseur. Il est alors fort probable que ni vous ni votre partenaire ne se souviennent de quoique ce soit, sauf peut-être d'un banal trajet dans un ascenseur. Vous avez compris. Depuis l'invention de l'ascenseur, il est possible de perdre sa virginité, plusieurs fois.

Quelques particularités de la perte de virginité dans un ascenseur:

  • Peut foncionner à plusieurs
    • Deux minimum.
    • Le maximum depend des fonctionnalités de l'ascenseur et du poids maximal.
  • Personnes plus ou moins célèbres ayant perdu leur virginité dans un ascenseur:
    • Moi.
    • Quelques unes de mes ex.
    • Le fils de l'avocat de Michael Jackson.
    • La femme de Chuck Norris.
    • Numerobis et Cléopatre, dès la phase de test du premier prototype d'ascenseur. Suivront Jules César et Idéfix.
Qu'avez-vous pensé de l'article "Ascenseur" ?
 
8
 
6
 
2
 
4
 
10
 
29
 

Ce sondage a été créé le avril 28, 2007 09:17 et 59 personnes ont déjà voté.
wikia