Article en brainstorming

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Premier tour de table

Participant 1 (30 février 2006 à 04:25 Thaumasnot [1] Votez par SMS (0,15 €)) :
L'angle de l'intrigue devrait refléter l'angle de la table, sur laquelle on pourrait accrocher un tableau d'ensemble. on pourrait prendre dans ce rôle la table ronde du roi arthur.
Ensuite, l'érosion de l'angle apporte une nuance érotique indispensable. ca me fait penser à une roue carrée qui roulerait sur elle-même sur le côté, cad une histoire qui tient pas debout. cette histoire sera échevelée, afin que le vent souffle vélocement dans l'intrigue à 10000 noeuds, et devra être coulable et soluble, car elle sera titanique. les angles d'un colosse ressemblent à 20000 horizons. bon ca fait 30000 heures que je devrais faire autre chose. je me casse !


Participant 2 (4 janvier 2007 à 08:32 Jean-Gérard Louchon-Mézeuil Votez par SMS (0,20 €)):
Je pense qu'il faudrait porter une attention particulière à la chambre à écho. Si la répétition typographique des mêmes lexèmes a souvent été utilisée dans le passé afin d'obtenir un effet comique, l'augmentation conséquente du rapport signal-bruit a pour conséquence la lassitude du lecteur à la longue (de manière directement proportionnelle, théorème de Nyquist). Prenons pour exemple Les Guêpes d'Aristophane (wasps en anglais) : « bzzz ! bzzz ! bzzz ! » Le rapprochement onomastique sautera aux yeux de tout linguiste. Durant l'Antiquité, on trouvait cela désopilant. Ce n’est qu’au XVIème siècle dans l’Europe renaissante qu’on a commencé remettre en doute cette conception primaire : Copernic et son changement de paradigme étaient passés par là. Le sujet de l’article devrait avant tout tenir compte de cet écueil. En espérant que ces humbles remarques ont pu apporter un peu de lumière à votre moulin, votre respectueux, etc...
Participant 3 (8 janvier 2007 à 05:01 Thaumasnot Votez par SMS (0,35 €)) :
Remonter la cascade d'eau comme des saumons surnaturellement héroïques. Le saumon n'est-il pas le lingot du guerrier créateur qui fond son coeur dans le métal le plus noble ? Der edelste Krieger, sage ich ! Quand l'eau gicle, c'est là qu'on pense au sang. Car il faut tout plein de sang pour faire un monde tout sanguinolent. Cessons de papoter, et clapotons de nos popotins perclus d'hémorroïdes ! Ne sommes-nous point des Hémros d'Émeraude ! Ne saumons-nous point à cuire ? Car cuire à point Sauron nous fera si nous nous jamais lavons ne dans l'immense cascade qui gicle ! La cascade est une femme cachée derrière la descente inconsidérée de sa frange, inoubliable dans son abondance généreuse, ses vallées mystérieuses qui sont l'écho de nos désirs qui giclent. Le désir du sang fume, n'est-ce pas ? C'est le signe du Saumon Fumé, meine Brüder im Krieg ! Mettons un genou à terre pour le Grand Saumon Fumé, tant que nous sommes encore assez fumé pour remonter la cascade ! Si nous sommes trop fatigué pour vivre, nous pouvons suivre le cours des routes tels des zombies écoutant aveuglément les instructions du Bison Futé ! Mais comme nous sommes futés en effet, d'écouter de nos oreilles aveugles ! Comme nous sommes futé ! Oh oui nous pouvons crever comme des crevettes ! We can also SUMMON THE SAUMON ! Sur un gnou à terre ! En remontant la cassoulette sur un lit de patates ! Y a-t-il plus noble qu'un lit de patates ? Secouons nos giclantes patatoïdes hors de nous ! MERDE !!!!!
Président de séance Corocore (30 mai 2007 à 05:28 alias Vigdís Finnbogadóttir [2] Votez par SMS (0,30 €)) :
Mes chers confrères, atchoum, excusez-moi je suis enrhumé. Heum, heum, je me permets de faire une synthèse de ces brillantes interventions. Voici ce que signifie déjà cette première contribution de la matinée (oui je sais il y en a d'autres mais chaque choses en son temps) et j'espère qu'il ne va pas y en avoir trop sinon je vais m'énerver (et quand je m'énerve, c'est systématique, je me fous à poil et je peux pas m'en empêcher mais nous n'en sommes pas encore là heureusemnt). Ce que voulait dire donc notre premier contributeur dont je ne retrouve plus le prénom sur ma fiche excusez-moi, ATCHOUM, décidément, j'ai un rhume carabiné et la mémoire qui flanche. Serait-ce un début d'alzheimer ? Ah comme disait ma grand-mère, que la vie est amère quand on la boit sans sucre ! Belle formule, non ? C'est bizarre, personne n'applaudit dans la salle. Oui oui j'en viens au fait.
Ce que voulait dire Monsieur Thaumasnot, je vais en dégager la substantimerdifique moelle et démontrer aux yeux de l'assemblée ici réunie mes compétences d'analyses critiques, Prroouuut. Excusez-moi, j'ai trop mangé du lapin carotte hier soir et ça m'a porté un peu trop à l'estomac. C'est ma femme pour nos 50 ans de noces qui m'a invité en un restaurant bulgare à Paris. Qu'est-ce qu'on y mange bien ! Quel cadre luxueux ! Vous y avez déjà été, monsieur l'auteur ? Mais pourquoi vous me regardez comme cela ? Enfin j'ai tué personne ! Oui c'est vrai j'ai perdu un peu le fil de la pelote basque et de ce que je voulais dire au sujet de cette première contribution. ça parlait de quoi déjà ? Ah oui, d'un tableau érotique de la Joconde posé sur une table avec la résistible ascension d'un certain Arthur ou Arturo je sais plus, lequel Arturo vole la toile et s'embarque hélas sur le Titanic... Ah, vous me dites, que c'est pas ça ? Que j'ai rien compris à cette contribution ? Et qu'il faudrait que je me taise ? Non je me tairai pas ! Laissez-moi quand même me livrer pleinement à une analyse objective. DRING DRING. Ah c'est mon portable qui sonne ! Remarque, j'ai même pas besoin de vous le dire, vous vous en rendez compte. Belle formule, non ? C'est bizarre, personne n'applaudit. C'est quand même dommage ! AIE AIE AIeeuu ! Mais enfin ne me prenez pas par le col ainsi et ne me tirez pas par les cheveux sinon je porte plainte ! AIE AIE


Participant 3 (8 janvier 2007 à 05:01 Pas Thaumasnot, juré craché ! Votez par SMS (0,35 €)) :
Ce que je voulais dire, c'est qu'il faut trouver le moyen de commencer par la fin. Si l'on ne peut pas commencer par la fin, alors commencer par la fin du début, AU MINIMUM. Nous pouvons ensuite combiner la brasse et le cross. Ou crawl... J'ai fait un mauvais croisement. Si j'étais sur la route, on me dirait : MAIS TU ES SUR LA ROUTE, THAUMASNOT. Oui mais la route, est-ce qu'elle le sait ? Est-ce qu'elle en a rien à foutre ? La route c'est un arbre horizontal d'après Faulkner, qui est très long dans le sens de la longueur, parce qu'il y a un magnétisme de l'équateur ! Comme ce serait cool de s'allonger le long de l'équateur alors que la Terre continue de tourner ! Elle tourne elle tourne, elle rote quoi ! Et je rejoins là l'intervention de mon collègue Jean-Gérard Louchon-Mézeuil : bbzzz bzzzz fait la mouche qui rote ! Mais Montherlant n'a-t-il jamais parlé de mouches péteuses qui empoisonnent le parfum au livre de nos Saintes Écritures ? Et la Reine des Mouches sur la Tronche Blafarde qui s'la Pète ! Il faut enchaîner la cascade du Temps avec des boulets qui se ramassent comme un vieux se ramasse en une forme d'oeuf pourri au Francis Bacon duquel on a pas envie de séparer une terre et un ciel dans un nouveau commencement... Oui, notre article doit être un vieux pourri. Et que la fin nous tienne de son haleine fétide et se conclut par ces mots : THE HALEND. Et quand nous aurons là enchaîné cette cascade-ci, nous pourrons enchaîner avec dorémi dans une merveilleuse cadence macabre.
La fin de tous les débuts ne pourra jamais commencer si nous ne commençons pas !! Vous voyez ce sifflet ? À partir du moment où j'ai soufflé dedans, il est acquis, en accord avec les principes universels de la thermodynamique, que tous les débuts n'existeront plus. Attention...
PPPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP !!!!!!!!!!!!
J'entends plus rien. C'est bon signe.
PREMIER BILAN DE L'AUTEUR : (8 janvier 2015 à 05:01 AUTEUR DE L'ARTICLE Votez par SMS (9,35 €)) :
Avant de terminer ce prodigieux premier tour de table, j'ai écouté les uns et les autres et même le Président de Séance, pour vous dire ma patience ! Voici les premiers éléments que j'en retire pour l'écriture du premier chapitre.
Concernant le participant 1, on peut récupérer l'idée d'un voyage sur le Titanic avec un dîner autour d'une table ronde. Au sujet du participant 2, je retiens l'élément guêpe et la passion pour la linguistique. Concernant le Président de séance Corocore, j'en retiens rien du tout si ce n'est des éternuements et un alcoolisme évident.
Donc le premier chapitre pourrait se dérouler ainsi : "Arthur Roblinstein, grand linguiste de formation a voyagé sur le Titanic. Un soir, au cours d'un dîner organisé par le Capitaine (fêtard alcoolique), alors qu'il était en galante conversation, le parfum de la dame (ou autre chose de votre invention) le fait éternuer et une guêpe qui était posée sur son épaule le pique." Voici un premier jet (après il faudra écrire). 2 ou 3 nouvelles idées peuvent encore être soumises en brainstorming concernant le premier chapitre. Je viens de lire les deux dernières contributions du participant 3 et je les analyse au micro-processeur Pentium XXP. Je reviens ce soir ou demain pour valider le bilan définitif du premier chapitre (note : on pourrait me demander d'où vient l'idée de la "galante conversation" avec la dame, l'idée vient de moi et constitue scientifiquement l'ancrage référentiel 1 puisqu'aujourd'hui où j'écris nous sommes à la Saint-Valentin. Logique imparable ! Attention, il y a un bug informatique au niveau de l'affichage des dates dans cet article)
MISE A JOUR : bon le bilan est validé avec de nouvelles modifications complexes. Je demande l'affichage immédiate du premier chapitre pour mieux vous en faire part (nous brainstorminguerons ensuite le second) :

[modifier] Chapitre 1 : Histoire et cheveux laids

« cette histoire sera échevelée, afin que le vent souffle vélocement dans l'intrigue ![3] »
~ Sacha Guitry à propos de cette histoire
« il faut trouver le moyen de commencer par la fin. Si l'on ne peut pas commencer par la fin, alors commencer par la fin du début[4] »
~ Sacha Guitry à propos de cette histoire

[modifier] Les préparatifs du voyage

Putain de meuble de Conforama de merde... Franchement, chère épouse, je n'arriverai jamais à monter cette table. Tu es revenu de chez le coiffeur ?
Je peux pas te filer un coup de main mais au moins te donner des conseils de décoration : il faudrait accrocher un tableau de la Reine des Mouches [6] à l'angle de la table et l'érosion de l'angle apporterait alors une nuance érotique indispensable et nos corps peut-être un jour amoureux rouleraient comme une roue carrée sur cette table [7] et d'ailleurs cet angle m'excite à mort. Il faudrait ne pas manquer de le lubrifier.
Quelle coupe horrible ! Bon j'en ai assez à présent de tes conseils à la con : ça fait 30000 heures que je devrais faire autre chose. jme casse !...[8]
Et mois je dis VOORRRCE

DRING DRING.

Ah c'est mon portable qui sonne ! [9]
Oui Jean-Gérard j'ai tout préparé. Je te rejoins devant la passerelle du Titanic d'ici 5 minutes.
Quoi c'est avec ce linguiste minable Jean-Gérard Louchon-Mézeuil [11] avec qui tu pars. Enfin, y a-t-il plus noble qu'un lit de patates ? [12]
Ma décision est prise. ç'en est fini ! Adieu ! Je m'en vais, je pars définitivement. Oui, sache que je suis insaisissable comme le temps qui s'écoule. N'oublie jamais que la cascade est une femme cachée derrière la descente inconsidérée de sa frange [13]
Et moi je me casse aussi... Sur la route de mon coeur, j'ai fait un mauvais croisement avec toi [14] car tu n'as pas voulu respecter mes priorités. Adieu !

...

Foutoir-s.jpg

[modifier] Lune de miel sur le Titanic

Oh Jean-Gérard, Tu as vu l'heure ? Vite on a à peine le temps d'embarquer.
Pardonne-moi, ma douce amie mais il fallait que je mette un terme à ma longue conclusion sur ma thèse de linguistique consacrée à la répétition typographique des mêmes lexèmes souvent utilisés dans le passé afin d'obtenir un effet comique comme par exemple dans Les Guêpes d'Aristophane : « bzzz ! bzzz ! bzzz ! ».[15]
Oui mon amour, mais il faut y aller : vite, secouons nos giclantes patatoïdes !!![16]
Le capitaine[17]' : La fin de tous les débuts ne pourra jamais commencer si nous n'embarquons pas immédiatement !!! Vous voyez ce sifflet ? À partir du moment où je vais souffler dedans, il sera acquis, en accord avec les principes universels de la thermodynamique, que dès que le vent soufflera vélocement dans l'intrigue à 10000 noeuds, ce ne sera pas vous qui prendrez la mer mais la mer qui vous prendra Tatatin car regardez cette vague colossale qui fonce sur vous à 30 000 heures Danger !!! PPPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP !!!!!!!!!!!!
Ma douce amie, atchoum, excusez-moi je suis enrhumé. Ne nous précipitons pas car avant je ne résiste pas au plaisir de livrer à toi et à monsieur le capitaine une brillante synthèse de ma thèse. ATCHOUM, décidément, j'ai un rhume carabiné. Je vais en dégager la substantimerdifique moelle et démontrer aux yeux de l'assemblée ici réunie mes compétences d'analyses critiques. PROOUUT. Excusez-moi, j'ai trop mangé du lapin carotte hier soir et ça m'a porté un peu trop à l'estomac. C'est ma femme pour nos 50 ans de noces qui m'a invité en un restaurant bulgare à Paris et...[18]

PPPPPPPPPPPPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP !!!!!!!!!!!! |

Oui mon amour, mais il faut y aller : vite, Il faut enchaîner la cascade du Temps !!![19]

[modifier] L'invitation du capitaine

Ah mon capitaine, quel bonheur de nous recevoir ! La route de l'océan est magnifiiiique.
Si j'étais sur la mauvaise route, on me dirait : MAIS TU ES SUR LA MAUVAISE ROUTE, CAPITAINE. Oui mais la route, est-ce qu'elle le sait ? Est-ce qu'elle en a rien à foutre ? HIC La route c'est un arbre horizontal d'après Faulkner HIC, qui est très long dans le sens de la longueur, parce qu'il y a un magnétisme de l'équateur ! Comme ce serait cool de s'allonger le long de l'équateur alors que la Terre continue de tourner ! Elle tourne elle tourne, elle rote quoi ! PEUUU... Moi avoir trop bu ! Désolé d'avoir zerbé.[20]
Mmmh quelle agréable haleine fétide : THE HALEND [21] si vous m'autorisez ce jeu de mot et puis-je mélanger le tout avec du Saumon Fumé (car le saumon n'est-il pas le lingot du guerrier créateur qui fond son coeur dans le métal le plus noble ?), crevettes, cassoulette sur un lit de patates et mouches péteuses en une forme d'oeuf pourri au Francis Bacon ? [22]),
Bon appétit et je rajoute d'ailleurs une bonne poignée de cheveux laids, de porte et d'amour... en guise d'apéritif avant que nous nous mettions à table.
C'est non sans impatience que j'attends le second tour de table, cher capitaine !!!
Attendons les autres invités ! Nous les laisserons s'exprimer à bâtons rompus même si cela fait renverser les chaises et nos corps avec !!!
Il me tarde de les voir !!! Ce sont des (V).I.P n'est-ce pas ? Et au fait capitaine, quel était le premier tour de table ?
Oublions-le !!! C'est du passé ! Et silence, à présent ! Attendons que leurs mots s'expriment car "le génie vient de l'inconnu" (selon un intervenant mystérieux en date du 30 février 2008) !!!

[modifier] Second tour de table

L'auteur est en recherche d’idées pour le moment. Vous pouvez l'aider...

Participant 1 (23 janvier 2009 à 08:32 Corocore Votez par SMS (0,20 €)
Poème des 4 saisons (se terminant en déclaration d'amour)
   
Article en brainstorming
La vérité de la vie, c'est fondamentalement le mensonge de la mort.
L'eau-de-vie c'est le vin-de-mort, l'au-delà c'est l'eau d'ici, l'eau salée c'est le vin poivré,
l'eau de mer c'est la mer (tu me comprends ?), l'eau tonne, les taies d'o (rayés)
Lolita empruntant lys vert et lit ouvert. Ah j'aime ton secret sous tes reins !
Ces ondulations en toutes saisons et assaisonnement sel de vie ou poivre de
mort. Adèle je t'aime et vive Haldi !
   
Article en brainstorming
Participant 2 (23 janvier 2009 à 08:32 Focusnot Votez par SMS (0,20 €)
À table blabla, l'ablation des trompe-l'oeil qu'on conjugue au singulier faute de pluriels. Oui, car le singulier est une faute de pluriel. En fait c'est une faute au singulier, faute de pluriel, dans l'immense galaxie des inventions superfautatoires qui fautent le bordel dans la cosmo-agonie de nos connaissances et autres naissances de conneries. Alors oui le vide expulse maintenant, comme une expiation, un impie doctrinaire qui pulsationne et se libère dans son trop-rien de liberté. L'excès du négatif, c'est un trou qui est trop trou, c'est un doigt qui doit doigter, c'est un sens qui sent pue. Oh oui j'en reviens à cette cacophonie de cacao. Bamboula ! Vous vous souvenez des biscuits Bamboula au cacao ? Nous avons envoyé blackbouler Bamboula parce qu'on devait trouver un coupable capable de chanter comme une casserolle. Oh je ne dis pas qu'il était innocent. Je dis qu'il était en inox 100%. Et pourtant des comme lui il n'y en a pas 2. Peut-être 3. Ou 20, comme dans les paquets de 20 Bamboulas qu'on alignait devant soi comme le domino manquant de notre addiction. As I lay addict. Addict Bundren. Sage-femme enfantant la mort comme d'autres maternelles expulcrent le sépulcre flasque de la déraison déréglée. Oh oui j'abjecte votre honneur, contre cette fausse pudeur. Y'a pudeur pour dormir. Y'a pudeur pour manger. Y'a pudeur pour baiser. Dormir comme un mort. Manger un cadavre. Baiser un cadavre. C'est la cadavéridique vérité enlinceuillée dans ce manteau de furet qui a pudeur de puer d'eurribles glandes odorantes. Oh oui je disais blabla, et je ne me trompais point l'oeil, que je dois fermer parce qu'il pue.
Participant 3 (23 janvier 2009 à 08:32 Porcusnot Votez par SMS (0,20 €)
Alors j'ai appelé à votre service de vote par SMS. Cet appel n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. L'oreille du sourd n'est pas non plus tombée suite à cet appel. Le sourd ne s'est pas appelé parce qu'il avait une oreille déjà prête à l'entendre. Il a prêté son oreille à un appel, et il ne l'a pas perdu. Ce qui est dommage parce qu'il est sourd. Quelle horreur d'avoir des oreilles quand on est sourd, quand elles peuvent tomber sur nous comme un appel. L'appel du vide appelle une oreille du vide. Le vide peut avoir des oreillons quand on l'appelle trop. Quand l'oreille pèle trop, elle peut avoir horreur du vide. Le vide peut tomber sur l'oreille quand l'appel est en horreur. Bouh je tremble. Et l'oreille vide peut être pleine d'appels et de scalpels qui la tombent. Avec une pelle on peut vider les oreilles trop pleines d'appellitérations en L. Le Charles Martel de l'oreille cohabite avec le limaçon et le lycaon, de célèbres habitants de l'oreille qui font le téléphone arabe de fil en aiguille dans l'oreille. Le vide appelle l'appel du vide. L'oreille appelle l'oreillon l'oreillon. L'oreille se prête à l'oreillon en s'entendant l'oreille vers l'oreillon. Puis elle est fatiguée et s'endort sur ses deux oreilles, parce que l'appel est tombé dans le vide de sourd d'oreille.
Participant 4 (23 janvier 2009 à 08:32 Flaccusnot Votez par SMS (0,20 €)
Quel fecond four de fable ! Fi ! Fermons fos fions, fieffées Fophies Faviers, foulimiques Fatrick Fioritures !
Participant 5 (23 janvier 2009 à 08:32 Spartasnot Votez par SMS (0,20 €)
J'aimerais m'injurier moi-même contre l'intervention du Participant 4, car si l'on remplace tous les F par des N, on a : « Quel necond nour de nable ! Ni ! Nermons nos nions, niennées nophies naviers, noulimiques natrick nioritures ! », ce qui veut rien dire ! Comment je nermerais mes nions ? Alors voilà :
Tas de circonvolutions mâchées de boudins d'excrémetielles purulences carcinogéniques ! Cascade boulimique de crevasses ulcérées entranchiées de morves transversales vermoulues engoncées dans leurs baies glaireuses bien mûres ! Grosse rondelle de trou du cul mortifié dépareillé débrayé tanné damné d'année en année d'anévrismes séismiques épicentrées dans la constipamerde !
Participant 6 (23 janvier 2009 à 08:32 Mastodonsnot Votez par SMS (0,20 €)
Au lieu d'un brainstorming, on devrait plutot parler de train-boring. Cet article est aussi chiant qu'un train qui n'a ni queue ni tête. Alors voilà, il manque de la personnalité. Comme par magie, le mobilier s'anime. Buffet devient un gros plein de soupe. Les compartiments de gros sphincters. On encule plus la demoiselle sur la table. On encule la table directement. Les gens adoptent des rôles et des postures gratifiants. Le chauffe-eau, ça devient le robinet du barman. Pardon, le Robin de notre Batman. Et les comptables à bord ? Ça devient des Comtes Encula à ras bord. Et puis tout l'équipage pourrait s'évader à bord des soucoupes et des vaisselles spatiales, à la conquête de la planète Maryse, la belle si bien nommée salope en or-bite.
LE CAPITAINE DU TITANIC QUI PRESIDE LA SEANCE (ne votez pas pour lui car avec le naufrage (du récit) qu'il va y avoir...)
PEEEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP (ceci est un bruit de corne de brume malgré la clarté limpide du jour)
Messieurs, les participants, calmez-vous ! calmez-vous ! ON COURT DROIT VERS LA CATASTROPHE. Si vous parlez tous en même temps, nous finirons noyer sous l'information et ça faire couler le bateau ! Et quand les gens parlent trop, ça m'énerve et je finis par me foutre à poil (mais c'est pas encore le cas)... Notre secrétaire prend note cependant de ce qui a été dit (ou prend tôt masse (de) notes :). J'espère que mes invités fictifs en "lune de miel" ne sont pas trop choqués par le participant 6 qui parle d'enculer la demoiselle sur la table... ça pourrait être pire (sans doute) selon la tournure que prendra le futur chapitre 2 s'il existe un jour...
Participant 2 (25 mars 2009 à 08:32 Focusnot Votez par SMS (0,20 €)
Roooohhhh, si on peut plus emmerder l'auteur en expérimentant discrètement l'overdose...
Participant 4 (25 mars 2009 à 10:52 Flaccusnot Votez par SMS (0,20 €)
Bon je propose qu'on enlève la contribution du partipant 5. Elle est complètement superflue.
Participant 5 (25 mars 2009 à 10:52 Spartasnot Votez par SMS (0,20 €)
Je t'emmerde connard ! Gros tas de circonvolutions mâchées de boudins d'excrémetielles purulences carcinogéniques ! Cascade boulimique de crevasses ulcérées entranchiées de morves transversales vermoulues engoncées dans leurs baies glaireuses bien mûres ! Grosse rondelle de trou du cul mortifié dépareillé débrayé tanné damné d'année en année d'anévrismes séismiques épicentrées dans la constipamerde !
Participant 6 (25 mars 2009 à 10:52 Mastodonsnot Votez par SMS (0,20 €)
Tu l'as déjà dit.
Participant 5 (25 mars 2009 à 10:52 Spartasnot Votez par SMS (0,20 €)
Au ouais ??? Immense tas de circonvolutions mâchées de boudins d'excrémetielles purulences carcinogéniques ! Cascade boulimique de crevasses ulcérées entranchiées de morves transversales vermoulues engoncées dans leurs baies glaireuses bien mûres ! Grosse rondelle de trou du cul mortifié dépareillé débrayé tanné damné d'année en année d'anévrismes séismiques épicentrées dans la constipamerde !
Participant 6 (25 mars 2009 à 10:52 Mastodonsnot Votez par SMS (0,20 €)
TU ME SAOÛLES ???? TU ENTENDS ????
Participant 3 (23 janvier 2009 à 08:32 Porcusnot Votez par SMS (0,20 €)
Appelez-moi par SMS. Ce message ne tombera pas dans l'oreille d'un sourd. Il n'aura pas de nouvelle oreille non plus, pas plus que le sourd n'entendra un sourd parler. Le sourd qui m'envoie un SMS tombe dans sa propre oreille. Le propre de l'oreille c'est de...
Participant 6 (25 mars 2009 à 10:52 Mastodonsnot Votez par SMS (0,20 €)
RAAAAAAAAAHHHHHHHHH j'me casse de cet article lourd de chez lourd !!! Vous êtes chiants et pas marrants !!!
Participant 2 (25 mars 2009 à 10:32 Focusnot Votez par SMS (0,20 €)
Oh non quitte pas, qu'est-ce qu'on va devenir sans tes petites contributions de merde ???
Participant 3 (25 mars 2009 à 10:32 Porcusnot Votez par SMS (0,20 €)
... donc c'est l'histoire de l'oreille qui a des oreilles pour s'entendre parler et...
Participant 5 (25 mars 2009 à 10:52 Spartasnot Votez par SMS (0,20 €)
J'insère où ma seule réplique ? Tenez, en SMS !!! Imansse ta de sirkonvolussion mâchez 2 boud1 dexcrémanciel purrulansse karsinaujainik ! ....
Participant 4 (25 mars 2009 à 10:58 Flaccusnot Votez par SMS (0,20 €)
Si la merde avait des ailes et des oreilles, elle s'envolerait loin de là en entendant ça. Vous n'avez pas honte ???
Participant 2 (25 mars 2009 à 10:59 Focusnot Votez par SMS (0,20 €)
Mes merdes quand je les chie elles s'étalent.
PEEEPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP (ceci est un bruit de corne de brume malgré la clarté limpide du jour et la répétition du même jeu de mot à la con déjà formulé précédemment - c'est le capitaine qui s'exprime ci-dessous mais il préfère garder l'anonymat car l'instant est grave)
DINGDINGDING (ceci est une alerte générale destiné à l'attention de tous les lecteurs de la Désencyclopédie : l'histoire prend l'eau, le bateau récit coule mais où va-t-on ? Je me fais un souci d'ancre : tout part à vau-l'eau ou à vaux-le-vicomte (et c'est pas ce jeu de mot qui va me remettre à flot...). Je vais être obligé de sonner le tocsin car les belles sirènes savent toujours nous attirer : TUUTUUTTTTTUUUT. Et quand je m'énerve, vous le savez : je me fous à poil.
Pitié, chez lecteur anonyme, je t'en conjure ! Sauve cette histoire qui va s'enfoncer horriblement dans les forces glaciales démausnotniaques : viens Léonardo nous sauver toi l'acteur, producteur et scénariste américain né le 11 novembre 1974 à Hollywood en Californie aux États-Unis (oui j'en sais des choses sur toi et je sais même que tu as un demi-frère qui s'appelle Adam et Eve comme demi-soeur car toi tu es un dieu tout puissant... mais je te remercie pas de nous punir en nous faisant subir ce déluge universel de mots).
OUI LECTEUR, SAUVE L'HISTOIRE PAR UNE MAGIQUE CONTRIBUTION CAPABLE D'ENDIGUER LES FORCES SNOTIENNES : LE SECOND TOUR DE TABLE DOIT ETRE SAUVE COMME LE TOUR DE FRANCE 2009 DE CE FLEAU TERRIBLE QUE REPRESENTE LE DOPAGE.
OUI LECTEUR, L'HEURE EST VENUE CAR LA LUMIERE DE LA VERITE DOIT JAILLIR DE LA FULGURANCE GENIALLISSIME D'UNE CONTRIBUTION PHENOMENALE A APPORTER A CE SECOND CHAPITRE, BORDEL DE MILLE MILLION DE MILLE SABORDS ! CRASSSHH ! Tiens voilà, je viens de déchirer complètement mon pantalon et ma chemise. Et je peux aller encore plus loin mais je saurai éviter pour l'instant ce spectacle pour ne pas choquer Jean-Gérard le linguiste et sa compagne qui attendent bien sagement et disent rien pour l'instant.
OUI LECTEUR, PRENDS GARDE SINON LA FIN DE L'HISTOIRE VA ARRIVER ET CE SERA L'APOCALYPSE, LA FIN DU MONDE, LA FIN DES TEMPS ET LA FIN DE CETTE PHRASE POUR COMMENCER. TREMBLEZ, LECTEUR, DINNG DING DINNG CAR OUI C'EST LA FIN DE L'HISTOIRE QUI VA ARRIVER... SI VOUS NE COMBATTEZ PAS LA BETE DE L'APOCALYPSE, LE 666 adepte du 69 et du 3-5 3-5 3-5, 3-5, oh oui, 3-5, 3-5, à présent je suis complètement à poil... ça m'énerve ! ça m'énervee !!!! oh ouiiiii le délluuuge arrive SLPLASSHHHH SPLASSSH SPLASSH SPLASSH. AU SECOURS, A L'AIDE ! C'EST LA FIN !!! Contribuez-vite, contribuez-vite sinon tout prend l'eau SPLASHH SPLASSH SPLASHHH SPLASHH Au secours ! (et la page qui atteint 31 ko, on est mal, on est mal))
Super Savior (25 mars 2009 à 10:59 Focusnot Votez par SMS (0,20 €)
TATAAAAAAAAAAAAAAAA !!!! Vous vous y attendiez pas hein ???? C'est moi, THE SAUVEUR D'ARTICLE !!! Je suis celui qui redresse les articles de désencyclopédie pour en faire des bombes puantes !!! ALORS VOILÀ !!! JE PROPOSE D'INTERVENIR MOI-MÊME DANS L'HISTOIRE ALORS QUE CELLE-CI BAT DE L'AILE SOUS LA CONNERIE AFFECTÉE DE SES PASSAGERS !!!! ON VA DIRE QUE JE SERAI L'ICEBERG, ET QUE JE SAUVE LE LECTEUR EN COULANT L'INSUBMERSIBLE !!! MAIS AVANT JE DISCUTE AVEC LE TITANIC, PARCE QUE TOUT ÇA C'EST FORCÉMENT TRÈS DIALECTIQUE !!!! JE DOIS CONVAINCRE LE BATEAU DE COULER, CE QUI DEVIENT UNE HISTOIRE DE SUICIDE, ET J'ADORE LE SUICIDE MOI !!!! BON JE PRÉFÈRE NE PAS GÂCHER L'EXPÉRIENCE DU LECTEUR EN BRAINSTORMANT TROP !! C'ÉTAIT SUPER SAVIOR !!!
Le lectorat : MERCI SUPER SAVIOR !!!!!!!!!!

[modifier] Le tour de table des lecteurs

Participant 1 (25 mars 2009 à 10:59 Borcore Votez par SMS (0,20 €)
Quel article minable, j'y comprends rien ! C'est nul à chier..
Participant 2 (25 mars 2009 à 13:45 Merliflore Votez par SMS (0,20 €)
C'est encore ce Corocore dont on comprend rien à ces articles
Participant 3 (25 mars 2009 à 10:59 Tortore Votez par SMS (0,20 €)
Il est nul. Il a même pas d'auto-dérision...
Participant 4 (25 mars 2009 à 10:59 Roscore Votez par SMS (0,20 €)
Franchement j'ai jamais vu un article aussi lamentable... Comment on peut tolérer une telle daube ? NE LE LISEZ SURTOUT PAS !!!
Participant 5 (25 mars 2009 à 10:59 Crocore Votez par SMS (0,20 €)
Ah bravo, c'est ça la Désencyclopédie ! Hé bien, j'y suis pas prêt d'y revenir... !
Participant 6 (25 mars 2009 à 10:59 Crocor Votez par SMS (0,20 €)
Trop de digressions... article pas rigolo pour un clou. ça se veut original mais les idées sont plates comme une limande... Le comité de lecture appréciera...
Participant 7 (25 mars 2009 à 10:59 Anti-Corocore Votez par SMS (0,20 €)
Qu'est-ce que c'est chiant cette article et ennuyeux ouh la la ? Je préfère lire l'annuaire téléphonique.
Participant 8 (25 mars 2009 à 10:59 Poney-club anti-Coroc Votez par SMS (0,20 €)
C'est NUUL. LOL. Casse-toi. Ta mère en charentaises sur le Titanic avec ton père qui lui demande si elle a pas oublié de consulter l'horoscope du jour. Trop chelou... Hé dégage, bouffon !
Participant 9 (25 mars 2009 à 10:59 Professeur agrégé Votez par SMS (0,20 €)
Et que de fautes d'orthographes, de phrases lourdes et bancales, d'absence de logiques narratives. Assurément je ne mets pas la moyenne.
Participant 10 (25 mars 2009 à 10:59 Mademoiselle Sophie De Clarmande Votez par SMS (0,20 €)
Au revoir, Monsieur Corocore... Je m'en vais et je ne suis pas prête de revenir ici. Vous m'avez déçu, terriblement déçu... Vous ne valez rien. Et je vais pas me gêner pour voter immédiatement NULLISSIME

[modifier] Notes

  1. L'historique faisant foi avec authentification de l'huissier de justice expert en la matière. Vérifiez par vous-même si vous ne me croyez pas mais je dis toujours la vérité.
  2. L'historique faisant foi avec authentification de l'huissier de justice islandais flashé hélas sur l'autoroute à 17H30 à 152 km à l'heure hier sur le chemin communal de Vestmannaeyjar près de Reykjavik (ville chère au coeur des joueurs de Scrabble)
  3. Intervention du Participant 1 au 30 février 2006
  4. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  5. Intervention du Participant 1 au 30 février 2006
  6. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  7. Intervention du Participant 1 au 30 février 2006
  8. Intervention du Participant 1 au 30 février 2006
  9. Intervention du Président de Séance
  10. Ibidem
  11. Intervention du Participant 2 au 4 janvier 2007
  12. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  13. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  14. Ibidem
  15. Intervention du Participant 2 au 4 janvier 2007
  16. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  17. Interventions des Participants 3 (8 janvier 2007) et Participant 1 (30 février 2006)
  18. Intervention du Président de séance
  19. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  20. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  21. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
  22. Intervention du Participant 3 au 8 janvier 2007
Qu'avez-vous pensé de l'article "Article en brainstorming" ?
 
7
 
2
 
0
 
0
 
4
 
5
 
13
 

Ce sondage a été créé le février 14, 2008 05:54 et 31 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia