Aristote

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
« Aristote, il n'est pas riche, il n'est pas beau, mais c'est mon hoooooooooomme.  »
« Oui mais j'l'ai dans la peau, c'est mon hoooooooooomme. »
~ Édith Piaf à propos d'Aristote
« Aristote, c'est le meilleur »
~ Le dictionnaire étymologique à propos de rien
« Aristote, c'est mon meilleur pote. Je l'aime pour sa cuisine, première classe. »
~ Sacha Guitry à propos d'Aristote, in Souvenirs, chapitre "De mes potes"
« Donnez-moi un écran total et je dominerai le monde. »
~ Arouxstote, jumeau maléfique, à propos du principe d’Archimède appliqué en milieu balnéaire.

[modifier] Étymologie

Aristote, c'est le meilleur ; d'où son nom. C'est parce qu'il était le meilleur que sa maman l'a appelé comme ça.

En grec, son nom exact c'est Ἀριστοτέλης qui veut dire Aristote t'es laid, d'où Édith Piaf qui l'avait dans la peau parce qu'elle aimait les mecs en général, et particulièrement les mecs pas beaux, et particulièrement quand ils étaient Grecs.

Aristote fut son grand amour avant d'être emporté par la foule qui nous traîne, nous entraîne (en démocratie, ça arrive et Aristote était partisan de la démocratie, pas de chance Édith !) ou de disparaître dans le port d'Amsterdam, on ne sait pas très bien au juste, où il aurait dit-on rencontré une pute, mère de la philosophie qui en manquait, de mère, vu que Platon était homo.

Car la pute est est la mère de la philosophie, vous ne le saviez pas ? C'est pourtant bien connu et c'est pour cela qu'on les appelle les péripatéticiennes, parce qu'elles péripatent, non, pas du tout sur le périphérique, je n'ai jamais dit cela, mais elles péripatent à fond, comme le faisaient les philosophes sous le Portique qui philosophaient en péripatant. Les Stoïciens péripataient pour philosopher sous le Portique et les aristotéliciens péripataient et philosophaient sous... non, pardon, dans le Lycée. Il faut être précis, un peu. D'où le nom, ce qui semble assez évident pour ne pas devoir être expliqué davantage il me semble. Tous les Grecs, savent ça, non de Zeus ! Fermons la parenthèse.

Aristote

Aristote à Édith Piaf : « je suis là... t'en vas pas ».

Donc on ne sait pas très bien comment Aristote a perdu de vue la môme Piaf, outre qu'il avait paumé ses lunettes vu que c'était un coup de Galilée qui les lui avait piquées pour observer le ciel, mais ce qu'il y a de sûr c'est qu'un jour il ne l'a plus prise dans ses bras et qu'elle n'a plus vu la vie en rose (heureusement ! sinon elle aurait fini Stéphanie de Monaco, ce qu'à Dieu ne plaise, épargnez-nous cela !).

Donc on ne sait pas très bien comment Aristote l'a perdue de vue cette môme. Deux versions des faits coexistent : soit c'était à cause de la foule en liesse un jour de fête nationale lors d'un bal qui a mal tourné et où il lui avait fait tourner complètement la tête (il était comme ça Aristote !), et donc c'est la faute à l'accordéon, soit c'était dans le port où les putes attirent les meilleurs philosophes la nuit : le port d'Amsterdam, un véritable attrape-philosophe où les meilleurs sont tombés, tête la première.

Edith Piaf 102

Édith Piaf à Aristote « moi j'essuie les verres au fond du café » (les amants d'un jour).

Mais ensuite pour se consoler de son amour inconsolable, au lieu de bourlinguer bêtement de ville en ville, de port en port, selon le lieu commun éculé, où elle aurait aussi éculé ses chaussures et on ne sait quoi encore, elle, notre môme nationale, eut l'heur de se consoler d'Aristote avec un pâtre grec inconnu mais célèbre vu qu'il a posé tout nu (coutume typiquement grecque) pour le Musée d'Athènes, où, par parenthèses et notez-le bien, l'on peut voir la femme d'Hercule le dieu protecteur de désencyclopédie et les roustons du père Platon dans du coton hydrophile, et ce beau pâtre grec, donc, bel éphèbe, demi-dieu, qui a posé pour la magnifique statue sans nom.

Et c'est l'éphèbe de Piaf.

Et en somme c'est le Dasein d'Aristote en quelque sorte, puisqu'il le précédait et le suivait comme son ombre, le remplaçant, jouant presque son rôle à faire son drôle, auprès de la môme Piaf.

L'éphèbe est l'âme d'Aristote qui n'était pas beau : ça fait réfléchir tout de même. A la suite de quoi Aristote a écrit le Traité de l'âme, dédié à Édith Piaf. On le comprend. Car son chant avait de l'âme, putain !

Puis elle a remis ça encore, vu qu'elle avait une vitalité du tonnerre de Zeus depuis qu'Aristote lui avait foutu la pêche et qu'elle avait ainsi compris à quoi ça ressemble la vie, grâce aux leçons où il s'agitait de la tête et de la queue pour donner le meilleur de lui-même : normal, puisque c'était Aristote, hein ! et qu'il avait fait une théorie sur ces deux choses, en plus d'autres choses encore, y compris une théorie sur "La Chose".

Elle eut — Édith — encore le bonheur de rencontrer et de connaître, au sens vrai du mot, c'est-à-dire au lit et sous les oliviers aussi, Georges Moustaki qu'elle aima beaucoup parce qu'il avait une belle moustache et une belle barbe, et certainement une belle bite aussi même si c'est pas écrit dans les livres, et qu'il lui écrivait de belles chansons (ça, on peut pas dire le contraire).

Puis ensuite il lui arriva de se tourner vers Theo Thepabo, un jeunot même pas philosophe et sans âme qui n'avait jamais connu ni une pute ni l'amour. Avec celui-là ce fut le déclin et ce fut son destin. Ah les femmes ! Ah la vie ! Point final.

Bon, je Mégare, c'est pas la biographie d'Édith Piaf tout de même.

Non, non, Aristote ne fait pas partie de l'école de Mégare — il s'est jamais égaré jusque-là — qui est pourtant une très belle ville qui vaut le détour d'autant qu'on y mange un fromage, et y boit un nectar, je ne vous dis pas... di-vin ! Non son école, c'est l'école aritotélicienne — évidemment, pov'pomme — qui a eu un succès fou fou fou et phénoménal, à travers le monde et surtout en France : le Lycée. Parce qu'en France, on aime Aristote donc on aime le Lycée CQFD.

La preuve qu'en France on aime Aristote parce qu'il est le meilleur, comme disent toutes femmes qui l'ont rencontré du reste, ce sont : le Lycée, le fromage, la pute hein ? Ne pas oublier la pute, mère de la philosophie et mère de tous les vices jusqu'à Sade compris, digne fils d'Aristote. Oui, vous ne saviez pas ? Sade est le fils naturel d'Aristote, par la cuisse gauche, de Jupiter, bien sûr !

Sade, signé Aristote, signe de l'esprit typiquement français. La filiation est incontestable, pour un esprit français du moins, que l'on dit cartésien, tu parles ! En vérité l'esprit, enfin ce qu'il en reste est aristotélo-sadien, en France. En Belgique c'est un peu différent, plutôt aristotélicien. Et au Québec ? Aristote au Québec, voilà un beau sujet pour un ouvrage.

Je poursuis : en France, on aime Aristote. La preuve encore : on aime la philosophie pour ses vices et ses vertus, comme on aime les maths et ses cercles vicieux, carrément, et preuve encore : Édith Piaf, que l'on aime, parce qu'elle une grande philosophe, la plus grande de toutes les philosophes, bien plus grande que Simone de Beauvoir bien sûr, devenue ce qu'elle est devenue à son contact. Normal. La philosophie étant sexuellement transmissible.

Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
C'est-à-dire Édith au contact d'Aristote mais vous aviez compris si vous n'êtes pas trop con.


Etc.

Je ne vais pas vous faire la liste. D'ailleurs il paraît que c'est interdit.

Donc He's the best !

Le meilleur n'empêche que c'est lui.

[modifier] Le meilleur en quoi ?

Vous aimeriez bien savoir le meilleur de quoi, hein ?

Quel suspense !

Le meilleur en spaghettis 
Auxquelles il laissa son nom : les célébrissimes spaghettis d'Aristote, ce qui veut dire les meilleures spaghettis. Logique. Et la Logique il en connaissait un bout !
Le meilleur des profs 
Il fut le prof d'Alexandre, oui le Alexandre le Grand, ainsi nommé parce qu'il fut un conquérant et que ça se voyait déjà quand il était petit qu'il serait grand : sa maman le lui avait promis et Aristote l'a fait grandir, jusqu'au ciel.
Le meilleur de l'équipe de foot de Macédoine 
Il avait un tir au but redoutable et tout le stade (invention aristotélicienne, entre parenthèses) se levait pour hurler « Aristote t'es le meilleur » quand il marquait ce qui donne en grec un superbe cri « Aristotelès aïe ariston, Aristotelès kaïe kaïe ariston ». C'est pourquoi il a donné son nom à une bière grecque : la bière Ariston que l'on trouve dans tous les stades qui se respectent aujourd'hui où les mecs hurlent comme des veaux : « Aristotelès kaïe kaïe ariston », surtout lorsqu'on leur marche sur la queue.

Le Musée d'Athènes a conservé un but et une pute d'Aristote (voir ci-dessus pour ceux qui n'auraient pas tout suivi).

Et il était en sus, le meilleur en salades, de toute la Macédoine. C'est pourquoi les Grecs, aujourd'hui encore, l'aiment beaucoup, Aristote, les salades Aristote et la salade aux olives qu'ils sucent en disant « quel mec cet Aristote ! » Ce qui, en français se traduit : « Aristote c'est un mec ! » Je vous le disais.

Le Musée d'Athènes a conservé une salade d'Aristote, avec les noyaux.

Il était le meilleur, pas seulement en match, mais aussi en math, le meilleur élève de Platon, et le meilleur en philosophie. Le meilleur en tout quoi.

[modifier] Événements marquants

Platon a essayé de le convertir — invertir — à l'homosexualité, mais il n'a pas réussi à le retourner complètement. Mais il l'a converti à la philosophie, ce qui est déjà pas si mal pour la jeunesse d'aujourd'hui.

Platon lui a tout appris, sauf Édith Piaf.

Platon a dit le meilleur, c'est Aristote ! Vous aviez compris ? Ah bon !

Aristote aimait le fromage grec. Moi aussi.

[modifier] Philosophie

Il a écrit La Politique : c'est super !.

Je vous raconterai plus tard, pourquoi c'est super, parce que la politique c'est important et Aristote est le premier à faire la théorie de la démocratie après la théorie de la raie publique de son maître Platon qui ne croyait pas en la démocratie. C'est donc important.

Mais d'ores et déjà on peut dire que c'est parce qu'il ne connaissait ni Nicolas Sarkozy, ni Ségolène Royal. Evident. Cela a-t-il besoin d'être démontré ?

Voici donc l'essentiel de ce qu'il a écrit. Attention, c'est encore une putain liste (oups !) :

  • Il a écrit Tout-ce-que-vous-avez-voulu-savoir-sur-le-théâtre-sans-jamais-oser-le-demander et ça, ça peut pas se dire en deux mots, mais c'est grand et c'est grandiose, parce que le théâtre c'est grand. Et Athènes avait un grand théâtre où se donnaient de grandes représentations où tous les citoyens se rendaient, obligatoire, à toute représentation, pour leur formation politique. Ce qui donnait d'excellents résultats. C'était beaucoup mieux que la télévision, en effet. Et ça évitait d'y voir Sarkozy et Royal, en plus.
  • Il a écrit La Logique parce que c'était un mec qui n'en manquait pas, de couilles. Un vrai mec, quoi ! Donc, doué de logique, et c'est logique.
  • Il a écrit L'ethik à Nikoumouk en hommage à son fils caché dans le bled.
  • Il a écrit Mets ta physique : science de l'être — car la métaphysique est la science de l'être, et aussi science des premiers principes et des premières causes —, sans doute à cause de sa maman, qui lui cassait les oreilles et autre chose pendant qu'il était en train d'écrire sa Physique qui du reste, et par parenthèses, était malheureusement toute fausse. C'est ce salaud de Galilée qui lui a fait le coup de pute de le démontrer, quand il ne pouvait plus répondre le pauvre, car il était mort. Et Galilée a décidé de la jeter à la poubelle. Et il l'a fait. Et même René Descartes s'y est mis contre Aristote. Pas de chance. Et encore d'autres qui ont fait une équipe de foot contre lui. Là ç'a été un match de fou. L'Eglise de Rome défendait Aristote. Mais finalement c'est le club des philosophes qui a gagné avec l'aide supplémentaire de Newton qui a aussi été de la partie. Un très beau spectacle ! Alors là on crie tous ensemble et en chœur « Aristotelès kaïe kaïe ariston » et « Os court Aristote reviens ! ». Non ça ça serait plutôt pour la biologie, il faurait dire ça avec la Piaf : « Reviens Aristote », c'est-à-dire lui et tous ses livres sur les animaux et les maux des animaux.
  • Il a écrit La Logique. Non, ça je l'ai déjà dit.
  • Il a écrit L'art de l'art et l'art de faire du lard et c'est bon (en musique !)
  • Il a écrit "pourquoi la femme n'est pas l'égale de l'homme".
  • Il a écrit "les hommes sont des salauds, mais faut pas désespérer, y'a les femmes" ! et tut cela dans son Traité : des Tiques qui dit des trucs drôlement bien sur le bonheur et très utiles pour la vie si on y réfléchit.
  • Il a fait une théorie du travail, de l'esclave, de la main, en tant qu'elle est reliée à la bite et au cerveau, et c'est lui également l'auteur de la théorie de la main d'un zouave dans la culotte de ma sœur, ou plutôt de la culotte d'un zouave dans la main de ma sœur.
  • Il a écrit Pourquoi j'aime les femmes'
  • Il a écrit Pourquoi je péripate et Pourquoi je déteste les femmes qui ont du poil aux pattes.
  • Il a écrit De la différence entre les petites bêtes et les grosses bêtes.
  • Il a écrit Pourquoi et comment mon chien fait des progrès de jour en jour.
  • Il a écrit sur les étoiles, les astres et l'astronomie et le ciel. Tout ça d'un coup et même plus encore car il adorait les étoiles, et les stars, qui le rendaient bien — voir Édith Piaf —, et il adorait le ciel et les corps célestes, mais aussi les terrestres — voir Édith Piaf encore et toujours Édith Piaf à qui Aristote, lui le seul, l'unique, a inspiré sa plus profonde pensée « je ne regrette rien ».
  • Il a écrit Et pourquoi la terre est ronde et pourquoi le ciel est rond et encore sur plein d'autres choses rondes encore. D'où son Traité sur le Sein et l'Être (le Dasein quoi), qui fait partie de la théorie du rond et vient compléter « Mets ta physique, Aristote ! » comme disait sa mère.
Nuvola apps important
Faites attention !
Consommer avec modération, sinon c'est comme l'amuuuuuuuur ça vous saoûle et ça vous monte à la tête.


  • Il a écrit un Traité sur la marche car il aimait beaucoup marcher, particulièrment faire des randonnées en Forêt Noire avec Hannah Arendt, truc que Heidegger lui a piqué sans citer ses sources (car Heidegger était un salaud, si vous ne le saviez pas : gros lieu commun très à la mode aujourd'hui, alors n'hésitons pas à enfoncer une porte, surtout quand elle est déjà ouverte par des gros esprits bien gras — eh oui, c'est comme ça).
  • Et il a écrit tellement de théories que c'est même pas possible de tout dire d'un coup, même si j'ai essayé.

Bref, Aristote, c'est le meilleur ! Après Platon, disent pas mal de mecs et de bonnes femmes — autant de singes et de guenons du reste.

Cet article est à classer dans la catégorie : alcool fort ; oups ! pourquoi il se met en boule mon whisky ?
Qu'avez-vous pensé de l'article "Aristote" ?
 
3
 
17
 
10
 
25
 
2
 
9
 

Ce sondage a été créé le juin 22, 2007 15:38 et 66 personnes ont déjà voté.


Philosophes et autres vieux barbus

Alain FinkielkrautAristoteArnaud Le DéhouilyBaruch SpinozaBernard-Henri LévyBlaise PascalConfuciusRené DescartesDiogène de SinopeDiogène le CyniqueEmmanuel KantÉpicureGeorges-Amédée RassanneGilbert DelausseMartin HeideggerJean-Jacques RousseauFriedrich NietzscheAinsi niqua Zarathoustra (Nietzsche ta mère)PlatonSocrateZvonimir PotchniepFreud

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia