Apollon de Pollope

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Apollon de Pollope (en esperanto Noipol aus Dolüp) est un philosophe post-moderne, né en 1967 à Bâle (Danemark) et mort en 2006 à New Pollope (Maine, USA). Egalement connu sous le nom de "Universal Mind", il a été salué à sa mort par Barack Obama qui l'a baptisé "The Great Brain", en hommage à son thalamus neuro-coritoidical. Sa théorie du "Sound of Chaos" , publiée en 1946 grâce à une faille dans l'espace-temps, lui a assuré une réputation mondiale. On le représente souvent en train d'éponger du vin rouge avec un morceau de vieux pain. Cette dimension eucharistique n'a échappé, paraît-il, à aucun de ceux qui ont rencontré Apollon de Pollope.


[modifier] Biographie

[modifier] Une enfance aux toilettes

On ne sait pas grand chose de l'enfance d'Apollon de Pollope, sinon que sa mère l'a porté elle-même et l'a fait avec un homme qui était, selon toute vraisemblance, le père d'Apollon de Pollope. Aucune biographie ne mentionne le lieu de la naissance, mais des rumeurs font état de la planète Uranus ou du huitième anneau de Pluton ; plus simplement, Apollon de Pollope aurait pu naître en 1967 dans les environs de la petite ville terrienne de Bâle (Danemark). En effet, le 23 juillet 1987, le quotidien municipal Sodderle Tàg publie la photographie d'un homme complètement nu, découvert en train d'errer dans les toilettes d'une école abandonnée. L'enquête confiée à la police scientifique aboutit à la conclusion que l'individu en question, totalement inconnu des services de police et invisible sur les registres de l'Etat, aurait vécu depuis 20 ans dans cette école ; des ossements découverts à proximité d'un urinoir indiquerait que les rapports entre la mère et le fils ont été plus étroits qu'il n'aurait été souhaitable. Rapidement, Apollon de Pollope devient une star. En 1988, il est l'homme le plus populaire du village ; en 1989, il réussit son permis de conduire et, en 1991, il part en train pour la capitale. Il refusera toujours de parler de son enfance. Une fois à Oslo (capitale du Danemark), il entame de brillantes études de philosophie.


[modifier] L'adulte, ses succès, sa vieillesse et sa mort lamentables

C'est à l'université de la capitale danoise d'Oslo qu'Apollon de Pollope, contre toute attente, apprend subitement la langue française à force de lire son Descartes. Rapidement remarqué par le professeur Jà Knutson, il bénéficie alors d'une bourse d'études pour trouver le crâne perdu de Descartes qu'on disait caché en Suède. Mais au mois d'avril 1992, il est frappé par une terrible migraine qui dure trois jours. Cet épisode le marquera à tout jamais : il devient chrétien, parle d'illuminations, de "grand fracas et grand bouleversement de ma façon de penser", et tente, sans grand succès, d'arrêter la masturbation. D'après des témoins, il aurait même tenté d'en finir en se coupant les veines avec des morceaux du crâne de Descartes (qu'il commençait à rassembler à grand peine), mais rien n'est moins sûr. Après plusieurs mois de prostration, Apollon de Pollope abandonne les études et s'enfuit aux États-Unis. Il vit de petits salaires, d'expédients dangereux, devient tour à tour prostitué, proxénète, travelo et enfin agent de police dans une série B. Le 12 juin 1994, il rencontre celui qui allait devenir sa femme, le péruvien Carla, plus connu sous le nom d'El Mosquito de la Pampa. Le mariage a lieu a Las Vegas la semaine suivante ; et après plusieurs tentatives infructueuses, Apollon de Pollope réussit l'exploit mondial (et inégalé jusqu'à présent) d'engrosser El Mosquito de la Pampa en lui enfilant sa viande baveuse par l'entrée des artistes (vulgairement appelée "asshole" ou "trou du cul" ).

C'est le début de la gloire. Apollon de Pollope fait la Une du New York Treebioute. Le président de la république française, Jacques Chirac, l'élève à la dignité de Chevalier des Arts et des Lettres. En 1996, il reçoit, en grande pompe, le Prix de l'A.D.S.B. (Association des suceurs de bites) qui récompense les meilleurs d'entre nous. Dans la foulée, survient la nuit du 32 mars : nuit d'éclairs, d'orages, de cataclysmes intérieurs. Tout chavire dans l'âme d'Apollon de Pollope ; il reçoit la révélation que Dieu n'a créé le monde que pour que lui, Apollon de Pollope, devienne célèbre en explorant le trou du cul d'El Mosquito de la Pampa. Et, vers la fin de la nuit, pendant qu'il mange un peu de soupe rance, il entend la voix de dieu, la vraie voix de dieu :

"Apollon de Pollope, lève-toi, va chier ta soupe, et porte la bonne nouvelle à tes frères les hommes de la terre" (Apollon de Pollope, Confessions, I, 5,§1).

Le 36 mars, il publie sa théorie sur l'origine de l'univers, "Sound of Chaos". Le 1er avril, il est élevé à la dignité de membre de l'Académie Française. Il entame alors une tournée mondiale de conférences, expliquant sans relâche la Vérité aux hommes de bonne volonté. Entre deux conférences, il trouve encore la force d'aimer El Mosquito de la Pampa qui élève leur enfant à New Pollope, Maine. Mais le 8 août, alors qu'il doit quitter la maison familiale, El Mosquito de la Pampa est pris de rage et lui referme violemment, trop violemment sans doute, la braguette. Hospitalisé d'urgence, Apollon de Pollope meurt à Beverly Hills, le 9 août 2006, à la fin de sa vie, sans ressusciter.


Visiteur, ami ou admirateur d'Apollon de Pollope, tu trouveras ses restes dans la fosse commune de New Pollope (Maine) si tu as le courage d'y fouiller. Son pénis sectionné est néanmoins visible au musée de New Pollope, accessible au public de janvier à décembre, de 8 a.m. à 13 p.m. sauf le dimanche (4€ l'entrée, réduction de 50% sur présentation de cet article de la desencylopedie).

[modifier] La plus belle photographie d'Apollon de Pollope

Pollope.jpg

Apollon de Pollope, au soir de sa belle existence, aimait boire de la bonne soupe au vin. Il porte, ici, une chemise Hermès et un béret authentique offert par une admiratrice.

[modifier] L’œuvre

[modifier] Sound of Chaos

Sound of Chaos est sans aucun doute la théorie la plus célèbre et la plus originale d'Apollon de Pollope. Pour les spécialistes, elle inaugure une ère scientifique nouvelle : c'est pourquoi l'initié (ou celui qui veut gagner l'amitié des pollopopistes) parlera volontiers de "révolution pollopopienne", en plissant les sourcils et en écarquillant les trois yeux pour marquer une admiration mêlée de stupeur et d'effarement devant ce bond théorique surhumain, inimaginable pour qui n'a pas eu la chance de naître après Apollon de Pollope.

La théorie pollopopilienne du Sound of Chaos consiste dans l'articulation de trois thèses fondamentalement neuves et indépassables.

  1. Ce qui n'a pas de sonorité n'a pas d'existence.
  2. Le Cosmos est d'abord un chaos d'éléments. Ces éléments sont donc sonores (conformément à la thèse 1). La collision des éléments doit donc produire un son.
  3. Le Son du Chaos (le Son fondamental qui résulte de la cacophonie des éléments du Chaos) doit être un son vibrant à la manière du pet diphtongue.

La dernière thèse est certainement la plus déconcertante, la plus inattendue, mais la plus élaborée de toutes. Le pet diphtongue, en effet, a souvent été négligé par la science pour des raisons bassement religieuses et morales. Or, le pet diphtongue est un pet spécial, exceptionnel, produit par une tornade de gaz digestifs chimiquement contraires qui entrent violemment en collision dans le trou cosmique de l'organisme, avant de s'en échapper par une douce pétarade. Apollon de Pollope n'hésite pas à considérer que ce phénomène est du plus haut intérêt pour l'humanité et qu'en tendant bien l'oreille, nous percevons alors l'analogon du Son de tous les Sons. (comme le disait Immanuel Kant)


[modifier] Postérité

Sound of Chaos a fait l'effet d'un séisme dans les centres de la science mondiale. Est-ce une coïncidence ? Plusieurs chercheurs de l'université de Knackfurt (RFA) ont été internés peu de temps après avoir lu les travaux pollopopiliens. La Haute Autorité pour la Révolution Pollopienne (HARP) a saisi l'ONU pour lever le secret médical, sans résultats pour l'instant.

Les autorités religieuses ont été spécialement affolées par Sound of Chaos. L'hypothèse d'une analogie entre le pet diphtongue et la vibration universelle de la vie ne pouvait qu'être blasphématoire. Mais d'un point de vue scientifique, il n'y aurait rien de déconcertant à admettre que tout provienne d'un espèce de pet spécial, et on peut regretter qu'une théologie nouvelle ne se soit pas édifiée sur le mystère de ce Pet Créateur.

Suite à une plainte des ayant-droits d'Apollon de Pollope, nous devons préciser qu'il a eu un fils avec El Mosquito de la Pampa : Valéry Giscard d'Estaing.

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia