Anne-Marie Lizin : Biographie autorisée

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La sencyclopédie a perdu une semaine de sa vie à enquêter sur Anne-Marie Lizin. Afin que d’autres n’aient pas à commettre la même erreur, nous vous livrons la première biographie autorisée de la célébrissime maïeur de la ville de Huy.

[modifier] Genèse d’un mythe

Large 292514.jpg

Figure 1 : Marcel Vanderspeeten avant son opération

Née, selon la légende, le 25 décembre 1949 dans les catacombes du fort de Huy, Anne-Marie Lizin conquiert rapidement le cœur des Hutois par sa sagesse mais surtout par ses nombreux miracles. Certains chômeurs de longue durée disent ainsi qu’elle leur aurait trouvé de hauts emplois dans l’Administration tandis que d’innombrables lesbiennes prétendent être rentrées dans le droit chemin à sa seule vision.

En 1975, l’évêque de Huy, Monseigneur Dieudonné M’Pukuta, investit Anne-Marie Lizin sainte-patronne de Huy, en la bénissant dans une source d’eau chaude qu’elle venait de mettre à jour miraculeusement à Tihange. C’est en fait seulement en 1979, année de la chèvre dans le calendrier chinois, qu’Anne-Marie Lizin, née Marcel Vanderspeeten, décide pour des raisons commerciales évidentes d’utiliser le nom de son mari (NDLR: Vandersteepen est un nom très répandu dans la communauté hispanique de Belgique et les Belges tiennent une rancœur tenace au peuple espagnol pour les avoir abandonnés aux Autrichiens voici 297 ans).

Sa carrière connaît alors un nouvel essor, elle est nommée bourgmestre à vie de la ville de Huy 3 ans plus tard et obtient la plaque d’immatriculation HUY 001 peu de temps après. Son aura dégouline alors hors des frontières et Anne-Marie Lizin enrichit son palmarès de nombreuses médailles et titres honorifiques glanés dans des compétitions politiques internationales. Lassée de voir tous les projecteurs tournés vers elle, elle laissera élégamment la place aux jeunes en fin de carrière, malgré son mandat perpétuel à la ville de Huy.


[modifier] Des convictions parlementaires

Chantal Goya.jpg

Figure 2 : Chantal Goya, grande admiratrice et amie d’Anne-Marie Lizin

Bien que l’on sache très peu de choses sur les études qu’elle entreprit en raison de sa nature très modeste et réservée, on peut se faire une idée de l’étendue de son érudition au regard de la diversité des propositions de lois qu’elle rédigea de sa propre plume :

  • Prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires
  • Autorisation du port du string à Walibi
  • Interdiction de tondre le dimanche
  • Installation de distributeurs de canettes dans les centres fermés
  • Dédommagements plus équitables aux communes qui abritent des centrales nucléaires
  • Extension de l’asile politique aux prostituées
  • Interdiction de la burka aux jeux olympiques
  • Détaxation des émoluments maïoraux…

En menant tous ces combats de front à la Chambre puis au Sénat, Anne-Marie Lizin conquiert peu à peu le cœur de ses sujets et se fait le porte-parole des préoccupations quotidiennes des pauvres et des opprimés. Désormais, quand elle s’exprime, c’est au nom du peuple belge. Elle a sa caution morale et sa confiance totale. Sa parole engage chaque citoyen belge, de Jandrenouille à Zeebrugge.


[modifier] Une colombe touchée en plein vol

Babisha.jpg

Figure 3 : Madame Babisha, présidente du club des Chiffres et des Lettres de Bujumbura, remettant les bénéfices de sa soirée caritative à la vice-présidente de l’OSCE

Forte de l’assentiment du peuple belge, Anne-Marie gravit rapidement les échelons de la pyramide politique internationale :

  • 1999 : Membre du parlement européen (club de discussion visant à uniformiser l'étiquetage des produits laitiers en Europe)
  • 2000 : Présidente de l’assemblée des femmes francophones (société de vente pyramidale de Tupperware).
  • 2001 : Membre d’honneur de la confrérie internationale du boudin vert (loge maçonnique très influente en Belgique)
  • 2002 : Présidente de l’ASBL Terre des Femmes (association visant à éradiquer les hommes de la surface de la Terre)
  • 2003 : Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur (médaille française)
  • 2004 : Trésorière de l’Amicale intergalactique des Maîtres du Monde (club de bridge ouvert aux dirigeants de tous univers)
  • 2005 : Vice-présidente de l’OSCE (organisation qui récolte des fonds pour construire un puits au Mali)


En 2008, au sommet de sa carrière, alors qu’elle devait assister au dîner spaghetti de l’OSCE, elle fut victime d’une attaque cardiaque qui marqua le début de son déclin politique. Même si l’on ne connaît toujours pas les auteurs de cette attaque, les soupçons se sont logiquement portés vers Al-Quaïda dès les premières heures de l’enquête. La nébuleuse terroriste regroupant tous les méchants de la planète voulait probablement briser les ailes de la colombe de la paix en plein vol. Lors de sa visite à Guantanamo en 2005, Anne-Marie a en effet probablement irrité certains chefs de guerre islamistes dont la propagande sur les prétendues exactions fut réduite à néant par son minutieux travail d’investigation.


Guantanamo3.jpg

Figure 4 : Anne-Marie Lizin, lors de l’avant-première d’Avatar à Guantanamo. Les détenus sont équipés pour l’occasion de lunettes 3D et d’écouteurs sans fils. Un masque leur permet en outre de ressentir des sensations olfactives


C’est ainsi elle qui révéla au monde entier le luxe dans lequel les terroristes se prélassaient au sein de cette prison dorée. Jeux de cartes, toilettes intégrées aux cellules, tenues à la mode et séances de soutien psychologique, l’ambassadrice de l’ONU conclut logiquement que tous les ingrédients étaient réunis pour que les détenus passent un agréable séjour en bord de mer. Ce n’est que trois ans plus tard que le retour de la manivelle lui éclata en plein visage mais il fut malheureusement fatal à sa carrière.

[modifier] Rétrospective d’une descente aux enfers

Dès l’annonce de l’hospitalisation d’Anne-Marie Lizin, les attaques politiques fusent de toute part. Son incroyable popularité est jalousée par les politiciens les plus influents, même au sein de son parti. Seuls ses vrais amis, Nikos Aliagas et Patrick Bruel, viennent à son chevet et la soutiennent dans cette épreuve difficile.


[modifier] L’affaire du parc des Racolés

En 2005, Anne-Marie Lizin milite en faveur de la construction d’un parc d’attractions hollandais à Tihange, Plopsatomik, où des petits lutins vivraient dans des champignons atomiques. Le projet philanthropique du groupe néerlandais visant à réhabiliter un parc communal rendu inutile depuis l’arrivée des DVD, est toutefois mal perçu par les Hutois et ce malgré le soutien d’Anne-Marie Lizin. Certains esprits étriqués préfèrent ainsi se ménager un endroit où faire déféquer leurs chiens plutôt que de s’avouer inférieurs économiquement et culturellement à l’ancien colonisateur batave (NDLR : Les Belges tiennent une rancœur tenace au peuple néerlandais pour les avoir lâchement abandonnés à eux-mêmes voici 195 ans).

Pute.jpg

Figure 5 : Anne-Marie Lizin dans le parc des Racolés en compagnie de John van de Plopper de Plop, PDG de Plopsaland qui vient d'annoncer le lancement du Plopsacola.

Contre vents et marées, Anne-Marie Lizin décide tout de même de soumettre le projet à consultation populaire, confiante qu’elle est en l’esprit d’entreprise qui a toujours caractérisé ses citoyens. Heureusement pour madame le bourgmestre, les Hutois plébiscitent le projet hollandais. Madame Lizin estime en effet à 73% la proportion de Hutois favorable au projet, même si ceux-ci n’ont pu exprimer leur vote en raison des barrages humains créés par les opposants devant les bureaux de vote. Les personnes qui ont réussi à exprimer leur vote malgré tout ont voté à 95% contre le projet, un score de république bananière qui en dit long sur le trucage orchestré par les opposants. Afin de respecter la volonté des Hutois, Anne-Marie Lizin décide de ne pas tenir compte de la consultation populaire et donne son aval au projet. Profitant de son hospitalisation, les Autorités régionales décident d’invalider cette décision et infligent un sérieux camouflet au bourgmestre dont l’image s’écorne pour la première fois.

[modifier] Les dossiers X

Festival du rire.jpg

Figure 6 : Anne-Marie Lizin et Michèle Alliot-Marie au festival du rire de Rochefort.

A la suite de l’affaire du parc des Racolés, des témoins anonymes apportent des accusations extravagantes qui seront pourtant prises au sérieux par les enquêteurs. Il y a clairement une volonté politique d’abattre Anne-Marie Lizin tant qu’elle a un genou au sol.

X1 accuse par exemple madame Lizin d’avoir envoyé une lettre à une magistrate afin d’intercéder en la faveur d’une contribuable, qui ne contribuait plus à grand-chose depuis quelques temps en tant qu’exclue du CPAS (Centre Pénitentiaire de l’Armée du Salut). Madame Lizin aurait ainsi enfreint la séparation des pouvoirs. Il est vrai qu’elle les trouvait par trop cloisonnés et aimait jeter des ponts entre eux, ou y prêter une oreille attentive de temps à autre, mais il ne faut pas y voir malice, tout cela n’est pas incompatible avec une vision dépoussiérée de la séparation des pouvoirs. Madame Lizin présenta ses excuses au Sénat et le président de l’assemblée lui fit recopier 100 fois, Je ne dois pas porter atteinte au mythe de la séparation des pouvoirs, je suis une vilaine fille.

X2, tout un temps jugé crédible, parle d’ouvriers communaux qui auraient collé des affiches pour la campagne d’Anne-Marie Lizin pendant leurs heures de travail. Ils auraient été rétribués avec des cartes de crédit du centre hospitalier régional de Huy (administré par madame le bourgmestre) qu’ils se seraient empressés de dépenser dans les studios de coiffure les plus réputés de la région.

X3, suspectée de démence tellement ses propos semblent incohérents, décrit un personnage aux antipodes d’Anne-Marie Lizin. Selon le témoin, le bourgmestre se comporterait comme un véritable despote, qui expulse les journalistes, insulte ses opposants et devient hystérique à la moindre critique. X3 aurait même aperçu madame Lizin le jour où elle décida d'élégamment laisser la place aux jeunes dans sa commune. Dans un récit confus, elle déclare l’avoir vu emboutir la voiture de sa jeune remplaçante jusqu'à l’en éjecter complètement de l’emplacement réservé au bourgmestre. Même si ces allégations paraissent extrêmement fantaisistes, elles furent relayées par une certaine presse et eurent un certain écho dans la population. L’image d’Anne-Marie Lizin s’en trouvera injustement ternie à tout jamais.


[modifier] Bibliographie

Anne-Marie Lizin a signé de nombreuses publications, à défaut d’en écrire:

Guantanamo.jpg
  • 1982 La sécurité nucléaire, c’est mon affaire : Livre de science-fiction inspiré par le film War Games.
  • 1982 Dix femmes qui ont marqué leur époque, de Cléopâtre à Sandra Kim: Livre de cuisine et d’art ménager.
  • 1983 Femmes d’Europe et du Tiers Monde, quelle solidarité : Recueil de blagues sur les noirs et les blondes.
  • 1987 La gauche face aux illusions néo-libérales : Contes pour enfants.
  • 1987 Emilienne Brunfaut : Roman tiré du film.
  • 1990 Demain la sociale démocratie, c'est pas gagné : Essai sur les vertus du Capitalisme.
  • 1997 Femmes, paix et développement en Méditerranée : Livre de mots fléchés illustré, sur le thème des femmes et de la Méditerranée.
  • 2001 Objectif égalité : Histoire de la première sonde wallonne partie scruter le fin fond de l’univers à la recherche de l’égalité.
  • 2004 Au-delà du voile : Vibrant plaidoyer en faveur du port du string à Walibi.
  • 2006 Gazprol : Roman photo sur les coulisses du pouvoir en Russie.
  • 2007 Kosovo, indépendant, avec toute mon équipe, je m’y engage : Livre prémonitoire.
  • 2008 Mission Guantanamo: les négociations secrètes pour vider la prison : Bande dessinée où l’on découvre le rôle de premier ordre joué par Anne-Marie Lizin dans la politique américaine.


Qu'avez-vous pensé de cet article?
 
7
 
14
 
28
 
6
 
2
 
11
 
5
 
9
 

Ce sondage a été créé le octobre 30, 2010 18:56 et 82 personnes ont déjà voté.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia