Animaux des forêts de Norvège

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La Norvège est un pays vecteur de la biodiversité : bien que comptant un petit pourcentage des espèces présentes dans le monde, elle détient 119% du stock mondial d'animaux abusivement poilus. Nous allons découvrir dans cet article quelques exemples de cette biodiversité scandinave. Vous pouvez vous faire une idée de la répartition des espèces animales en consultant la carte qui suit :

Carte norvege.jpg

Merci aux scientifiques qui ont aidé à concevoir cette carte légendée.

[modifier] Le chat des forêts norvégiennes

Lorsque l'on parle des animaux des forêts norvégiennes, on songe généralement au chat des forêts de Norvège. Un chat finalement impressionnant, car il ressemble très nettement à un petit lynx doté d'une coupe heavy metal des années 80.
Bjornstierne.jpg

Ouhhhhh il est tellement sauvage comme chat !

Supertignasse.gif

On reconnaît facilement la source d'inspiration des chats norvégiens. Quant aux poils dans les oreilles, c'est bonus.

Le chat des forêts norvégiennes est ainsi tout particulièrement inquiétant, à ceci prêt qu'il se comporte avec les humains comme un vulgaire caniche.


Searchtool.jpg Vous pourriez objecter qu'il est un formidable chasseur, capable d'attraper un poussin, une souris, un rat ou une poule d'eau, voire peut-être un renard à demi décongelé. Ceci dit, il ne faut pas oublier que vous n'êtes ni un poussin, ni une souris, un rat, une poule d'eau ou un renard picard en perdition. Alors remettons les choses à leur place : le chat des forêts norvégiennes, il est beau, il se la pète, il a des longs poils, mais puisqu'il ne fait pas peur à un vulgaire internaute dépravé comme vous, on peut déjà affirmer que c'est une petite chose inoffensive. Une petite boulette de poils ridicule voire minable.



Chatsloversdebiles.jpg

Ils sont ridicules étant chatons, mais on peut affirmer qu'ils le restent étant adultes

Fiche détaillée :

Taille : De 15cm à 1,20m au garrot

Longévité : Trop longue.

Pathologies : Amour immodéré des humains. Canichite.

Habitat : Dans les forêts norvégiennes, ou chez vous sur un arbre à chat moche, encombrant et coûteux.

Morphologie : BG bien bâti mais avec une coupe old school

Entretien : Chochotte à brosser pour éviter qu'il ne s'étouffe avec ses propres boules de cheveux. Contrôle technique régulier et vidange.

Caractère :

On pourrait s'attendre à un chat sauvage et classe, mais en général, le chat des forêts norvégiennes passera son temps à miauler derrière la porte de vos chiottes, rapidement désespéré si son maître disparaît plus de 15 secondes ! Et si vous avez le malheur d'être constipé, il se lance dans un concerto improvisé digne des aboiements d'un teckel sociopathe. Quand enfin vous sortez des toilettes, il vous conduira tout de même bien gentiment à sa foutue gamelle, parce que c'est un si noble chasseur qu'il attend tranquillement la pâtée dans sa petite gamelle de gonzesse (désolé mesdames, il n'y a rien de personnel).


Sinon, ses câlins seront tellement remplis d'affection pour vous, qu'il vous inspirera la pitié : tandis que vous regarderez son fier corps de chasseur sanguinaire, son poil fauve et son regard farouche, il se mettra à miauler en ronronnant (parfois le chat des forêts norvégiennes ronronne en miaulant, ça dépend des fois), il plongera ses yeux dans vos yeux, prêt à vous aboyer son amour niais à la face.


Non vraiment je crois qu'on devrait renommer ces fichus chats : chat des buissons de Norvège me semble plus approprié. Ou chat-caniche du gazon norvégien. La prochaine fois j'essaierai plutôt de prendre un yorkshire, qui est sûrement un animal plus sauvage et plus noble ! De toute façon, depuis que ses longs poils se sont pris dans le frein à disque de ma moto 18 vitesses, et qu'il a fini broyé dans les rayons de ma roue, je pense sérieusement à m'en débarrasser pour prendre un chien. Au final, ça ressemble à un chat sauvage, mais c'est pas solide, et depuis cet accident dans la roue, il empeste vraiment trop fort.


Chatrenard.jpg

N'allez pas croire que le chat des forêts de Norvège veut tuer le renard. En réalité, il le poursuit en mode pépé le putois.


Il serait toutefois dommage de s'arrêter au chat des forets norvégiennes, tant il existe d'animaux très différents en Norvège.

[modifier] Le rat des forêts norvégiennes

Ratdesforetsnorvegiennes.jpg

On a longtemps pensé que le rat des forêts norvégiennes était le fruit de l'union entre le chat précédemment cité, et une souris : c'est pourtant parfaitement faux, puisque selon des recherches génétiques, il n'y aurait jamais eu de mâle rat des forêts norvégiennes. On suppose donc aujourd'hui qu'il s'agit d'une simple évolution des cétacés.

Exceptionnellement, le rat des forêts de Norvège ne vit pas dans les égouts, qui est pourtant l'habitat naturel du surmulot ! Grâce à sa surcouche de poils du plus bel effet, il est capable de se déplacer dans la neige, mais aussi dans les glaciers, les icebergs et les sorbets à la fraise. Malheureusement, ne supportant pas les agrumes, ce rat est condamné à rester à l'écart des sorbets au citron, ce qui l'a souvent empêché de se répandre dans les autres pays d'Europe. Il s'agit donc d'un bel exemple d'espèce endémique, non par incompétence comme beaucoup d'animaux, mais par problème allergique.

On peut noter que ce rat n'a jamais été domestiqué par l'homme. Des peintures rupestres trouvées récemment indiquent qu'en revanche, des humains auraient été domestiqués par ces rats il y a de cela 200 ou 300 ans. On soupçonne par ailleurs ces rongeurs d'appartenance aux francs maçons, ce qui est difficile à démontrer compte tenu de leur extrême discrétion.

Nous ne réaliserons pas la fiche signalétique du rat des forêts de Norvège, le rédacteur de cet article étant très fatigué par le poids de l'existence. Vous en savez assez, de toute manière.


[modifier] L'ours des forêts norvégiennes

Oursdesforetsnorvegiennes.jpg

Surnommé le laideron des forêts norvégiennes, cet ours a pourtant un magnifique poil. Malheureusement, les trappeurs ne cessent de l'épiler pour confectionner la fameuse barbe des forêts norvégiennes, ce qui n'arrange pas sa réputation.

L'ours est un classique inintéressant de la nature : il est solitaire, grand et gros, il a défoncé Leonardo DiCaprio. Bref, on ne va pas s'étendre sur le sujet. Si vous voulez plus de détails nous vous conseillons Winny l'ourson, excellent documentaire animalier sur un ours et ses amis. On notera tout de même quelques spécificités de l'ours des forêts de Norvège : tout d'abord, s'il s'agit bien d'un ours, on soupçonne qu'il soit issu d'un mariage avec un chat norvégien consanguin. Il ne s'agit pas d'une théorie dénuée de fondements scientifiques : les zoologistes évoquent certaines spécificités comportementales, comme la tendance à se frotter aux jambes, ou à faire ses besoins dans une litière. Le miaulement -bien que rauque- de l'ours des forêts norvégiennes, est un autre signe retenu par les défenseurs de cette hypothèse.

Quoi qu'il en soit, cet ours aux poils très longs est en voie de disparition, sans doute en raison de son alimentation : ne se nourrissant que d'hippocampes roses, il éprouve de grandes difficultés à trouver sa nourriture. Mais les hommes ont également un rôle dans cette tragédie : en faisant sans cesse des boules et des bonhommes de neige pour se détendre, l’Être humain dégrade l'environnement de l'ours et rend difficile sa traque des hippocampes.



Voilà, je crois qu'on a fait le tour des animaux des forêts de Norvège....
Laissez-moi réfléchir....

Mais quel idiot !!! J'allais oublier cet animal qui est une véritable icône dans la culture norvégienne !!!
Voici donc l'animal en question :

[modifier] Le poulet des forêts norvégiennes

Pouletnorvege.jpg

Evidemment, lorsque l'on pense aux animaux norvégiens, difficile de ne pas penser au poulet des forêts norvégiennes ! Un animal si populaire qu'on finit par l'oublier

Voici sans doute le poulet le plus duveteux du monde ! C'est donc le seul qui, en plus d'être mangé, déplumé pour garnir les oreillers et broyé pour faire des bouillons, sert également à concevoir des manteaux ! On louera la noblesse évidente de cet animal, qui est bien plus intéressant que le chat des forêts norvégiennes, pour ne citer que lui.

Alors l'article il parlait de quoi ?
 
0
 
2
 
4
 
3
 
5
 

Ce sondage a été créé le novembre 5, 2016 01:30 et 14 personnes ont déjà voté.


PommierPDN.png  Portail des Sciences de la nature


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia