Amour oral

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Freudeyebeams.jpg

Freud, fondateur d'une théorie de l'amour oral

L'amour oral est un acte sexuel, habituellement pratiqué par les grosses femmes ou toute autre personne n'ayant aucun attrait physique particulier. Il s'agit là d'une pratique ne profitant uniquement qu'à la personne qui la reçoit: l'homme dans le cas de la fellation et la femme dans le cas du cunilingus. La seconde personne, dite «de seconde classe» n'obtiens de la sorte qu'une meilleure estime d'elle-même sans en retirer une quelconque sorte de plaisir.





[modifier] Histoire

Les origines lointaines de l'amour oral remontent à la préhistoire lors de la découverte de la grenouille à grande bouche. On ne connaît pas la façon dont l'homme s'est introduit dans l'animal, mais cela a semblé lui procurer beaucoup de plaisir, si bien qu'il réitéra l'expérience avec d'autres espèces (entre autres la femme et le castor, avec lequel il ne tenta plus jamais aucune expérience.1)

Une autre théorie, développée par Freud, indique que l'apparition de ce désir se fit ressentir durant la période de la Révolution Française avec la décapitation des chefs d'États européens (voir nécrophilie). Cependant, cette théorie ne retiens que très peu de partisans.

1 La rumeur veut que ce soit par rancœur que la Nouvelle-France fit du castor le moteur de son économie durant plusieurs siècles.

[modifier] L'amour oral dans l'Église

TheJeeMan.jpg

Dieu se garde toutes les vierges pour lui !

« La sexualité englobe aussi l'amour oral: si vous le pratiquez, vous irez en enfer. »
~ Le Pape Benoît XVI se lamentant à propos de son vœu de chasteté.


Le rôle de l'Église étant de restreindre le plus possible le plaisir individuel et collectif, tout comme les libertés de jugement, elle défend aux fervents catholiques de s'adonner à ce genre d'activités qu'elle juge être de la luxure rehaussée de paresse qui sont tous deux des péchés capitaux. Toutefois, les poussées hormonales des jeunes adolescents ivres de désir les pousse à ignorer cet avertissement que professent les hommes de religion. S'ensuivent alors, dans l'ordre, différentes réactions:

  • Délectation: Suite à la première relation orale, grand nombre de pratiquants avouent apprécier le contact buccal de leur partenaire sur leur engin reproducteur. (Fait inventé de toute pièce reflétant l'instabilité et l'hypocrisie sociale engendrée par la liberté d'expression.)
  • Punition divine: Dieu étant partout selon l'Église, il punira chacun des pécheurs d'une invasion de sauterelles ou, plus simplement, d'une ITSS.
  • Déchéance: Mort dans d'atroces souffrances.

[modifier] Lieux de pratiques

À petite échelle, on dénombre près de 127 endroits où l'amour oral est particulièrement présent: chambre à coucher, voiture, pharmacie, ruelle, avion et le salon du dentiste n'en sont que des exemples. À l'échelle mondiale maintenant, on ne retrouve que très peu de pays qui ne pratiquent pas l'amour oral:

  • Sri Lanka: Raison inconnue.
  • Danemark (Groenland): La température ne permet pas de le pratiquer aussi confortablement qu'ailleurs. Les engelures sont fréquentes pour les amateurs.


[modifier] Position du gouvernement canadien

Les spécialistes observent une tendance à l'amour oral chez les jeunes depuis quelques années. «On prévient les jeunes des dangers des rapports sexuels vaginaux sans protection, ils priorisent nettement l'amour oral depuis un moment afin de se sauver des préservatifs», déclare le Dr. Lancaster de l'Institut de Soins et Santé . En effet, les relations sexuelles sans pénétration vaginale ou rectale sont tout aussi dangereuses. Certains gynécologues et dentistes s'avancent même à dire qu'ils auraient un effet plus dévastateur.

Le problème lors, entre autres, des fellations, est l'imminence du contact bucco-dentaire avec l'organe génital masculin. Ce contact, bien que bénin à première vue, peut engendrer des dégâts insoupçonnés. Les cellules de l'épiderme du gland étant beaucoup plus petites et rapprochées (d'où sa grande sensibilité), ont comme conséquence d'accumuler des déchets cellulaires à une allure folle. Ces déchets se retrouvent dans le sperme, et, combiné avec les glucoses qu'il contient, s'attaquent à la dentition.

Le majeur problème qu'occasionne ce mélange est la quasi-impossibilité par la suite de le retirer de sur les dents et les gencives de la personne infectée avec un simple brossage. L'accumulation de ces bactéries provoque le tartre, la gingivite ainsi que des caries sévères, sans compter que dans quatre-vingt pour cent des cas, une fois réparée, la carie revient une seconde, et même une troisième fois.

Beaucoup croiront alors que l'usage du préservatif peut enrayer ce phénomène, ce qui est totalement faux ! En fait, il est reconnu que le calcium aide au maintient d'une bonne dentition car il solidifie les os, les rendant moins vulnérables aux micro-organismes qui tenteront de les pénétrer. Or, même si le latex est très semblable au lait pour de nombreuses caractéristique, il a le désavantage d'avoir l'effet inverse du calcium sur les os. Il crée donc une sensibilité aux dents, que ce soit sur les sensations de chaud et de froid ou tout simplement sur sa résistances physique. Les produits chimiques inclus dans la fabrication de condoms pour leur donner de la couleur ou une saveur accélèrent encore davantage le processus.

Le gouvernement du Canada compte d'ailleurs lancer une campagne de prévention face à l'amour oral pour tenter de réduire, du moins, l'accroissement de ce phénomène chez les adolescents de treize à dix-neuf ans.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Amour oral" ?
 
16
 
17
 
8
 
7
 
5
 
3
 

Ce sondage a été créé le avril 25, 2008 01:12 et 56 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia