Alien vs Predator

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Alien vs Predator est avant toute autre chose un jeu vidéo basé sur l'affrontement au baby foot de deux races très différentes d'extra terrestres. Comme tout jeu vidéo, il ne sert à rien si ce n'est à servir de matière à des navets cinématographiques (Street Fighter, Mortal Kombat et plus récemment Doom...). De ce fait Alien vs Predator n'échappe pas à la règle : c'est un très beau navet.

[modifier] L'histoire du jeu vidéo

Alien et Predator jouent au baby-foot sur un bateau. Alien et Predator se fritent la gueule. Que reste-t-il ? Ni l'un, ni l'autre, car ils se cassent tous les deux la gueule dans l'eau, et aucun de ces abrutis ne sait nager.

Avp

[modifier] L'histoire du film

2004 ou 23'054, on ne sait pas trop et, à vrai dire, on s'en fout. Charles ArchBishop-Weyland possède un baby-foot et aussi un satellite, comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Avec un cul bordé de nouilles incommensurable, il est le seul à découvrir, piégé dans les glaces de l'Antarctique, un très ancien baby-foot aztecoide de type pré-taupin.

S'ensuit alors une expédition pour explorer la singularité de ce baby-foot. Malheureusement, l'un des membres de l'expédition passa un coup de fil aux Predators qui eurent vite fait de ramener leur tronche. (Le même personnage essaya également de passer un coup de fil aux Aliens, mais il n'y avait plus de réseau).

La blondasse, qui exceptionnellement n'est pas blonde, attire alors inévitablement l'ensemble de l'expédition dans un véritable guet-apens footbalistique . Les Aliens, qui jusque là, roupillaient tranquillement et ne demandaient rien à personne, se trouvèrent fort dépourvus lorsque le brise-glace fut venu. Ils allèrent baver comme des cons du haut de leur balcon.

Évidemment, les Predators ne peuvent pas blairer les Aliens. Et vice versa. S'ensuit alors une partie de baby totalement acharnée. Avec une facilité déconcertante, les Predators firent passer les Aliens sous le baby, aller-retour, en T-shirt blanc !

Heureux vainqueurs de ce match sans Guy Nolent, qui était occupé à cultiver des poireaux à marée basse, les Predators se tapèrent la blondasse, qui n'était toujours pas blonde. Quant aux Aliens ils se retrouvèrent six pieds sous l'eau. (bah oui faut quand même rester un peu fidèle au jeu vidéo !)

Autres langues
wikia