Ali, le chimique

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Qui c'est ?

Le général Ali Hassan al-Majid (1941-2010) [1]cousin de Saddam Hussein, ancien gouverneur du Koweit et surnommé Ali le chimique est un personnage incontournable de la mythologie irakienne du XXIème siècle.

Ce fier moustachu enturbanné et bon vivant se fait tôt remarquer en inventant la poudre de pois chiche (qui dessèche le cerveau) et le sperme de chameau lyophilisé (qui rend les dents blanches).

Gode sacre

Ali, le chimique découvrant quelque chose de bizarre

Surnommé l'oracle de Bagdad, cachant sous des dehors rébarbatifs un cœur également rébarbatif, ce parangon définitif des charmeurs de serpents et des tapis volants dispense avec réticence son enseignement dans les caves humides d'immeubles banalisés.

Il y est entouré de poètes maudits, de jeunes femmes aussi fuligineuses que désirables, d'éphèbes épilés au laser, de transsexuelles hallucinées et de thuriféraires douteux et dithyrambiques.

Certains exégètes se demandent s'il ne serait pas la réincarnation du terrible Gastonlebrave, anachorète scatophile de la fin du XXème siècle.

[modifier] Idiosyncrasie innocente:

Périodiquement, vers la dernière lune d'hiver, il convoque des alchimistes vigoureux dont la science permet de stopper la course du Soleil autour de la Terre et de réparer les chasses neiges du Golfe Persique.

[modifier] Conclusion

Malgré des afféteries politico-culturelles discutables, il n'est pas exclu qu'il laisse le souvenir d'un grand défenseur de la nature et de l'humanité.

Condamné le 24 juin 2007 à mort par le tribunal de l'inquisition de Bagdad, peine confirmée par la Cour des Pelles en septembre 2007, Ali le chimiste sera pendu par le cou jusqu'à ce que mort s'en suive en octobre 2007...[2]

Humoriste jusqu'à l'annonce de sa mort, il a simplement répondu au fonctionnaire rigide qui lui annonçait le verdict : Merci beau cou !"

C'est ainsi que périssent les poètes et les humoristes... Déjà François Villon...

[modifier] re Conclusion

Finalement le Génie de la lampe re-frappe les Lumières, le découvreur de la "chose" est re-condamné à être re-pendu au 02 décembre 2008 du calendrier chrétien. Il a finalement été pendu (mais une seule fois) le 25 janvier 2010

Déjà qu'il avait la fente mauve, maintenant il a le rond au cou.

[modifier] Notes and références

  1. en arabe علي حسن الماجد
  2. l'exécution a été un peu retardée est n'est toujours pas réalisée. Nous vous tiendrons au courant dès que nous aurons des nouvelles - 10/2008 - Trois fois condamné à mort, on vient en mars 2009 de lui ajouter 15 ans de prisons. Un appel d'offre international a été lance afin de trouver une idée pour exécuter toutes ces sentences à la fois... Le lundi 25 janvier 2010, au petit matin, on est venu lui annoncer que cette fois-çi, on allait le prendre pour de vrai, il n'y a pas cru, il a eu tort, il en est mort


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia