Albert Fish

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Albert Fish est un célèbre gastronome et chef cuisinier américain (trois étoiles au Guide Michelin), désigné « Cuisinier du Siècle » par Gault-Millau et « Pape de la cuisine » en 1989. Il fut condamné à la chaise électrique lorsqu’on découvrit le terrible secret de ses recettes.

[modifier] Biographie

Albert Fish est né en 1870 à molsheim en alsace (france) et mort en 1936 à Electric Chair AC (Alternative Current). Élevé dans une famille où l’on est cuisinier de père en fils depuis le XVIIe siècle, le jeune Albert Fish ne dérogera pas à la tradition familiale.

Son père lui transmettra l’amour de la cuisine et du travail bien fait, sa mère transmettra ses recettes de prédilection : la « tourte aux cailles et pois de Chine », la « brandade de morue au lard et frites dans leur bock », la « soupée aux gros pains et au mouton bouillant » et le célèbre « engin de rillettes en fût au fumet de calvados. »

Tout se passe le mieux dans cette famille bien tranquille jusqu’au jour malheureux où Albert casse par hasard le Transformer de son frère Andrew. Il est privé de dessert. Albert décide alors de se venger. Il découpe Andrew en tout petits morceaux qu’il fait manger à sa petite sœur de trois ans Alicia en lui faisant croire que c’étaient des bonbons Haribo. La terrible carrière d’Albert Fish venait à peine de commencer…

[modifier] Une cuisine créative

Albert Fish pratique une cuisine dite « créative » souvent associée aux fruits et aux herbes fraîches. Il est le créateur, entre autres, de la Charlotte aux fraises, de la Belle Hélène aux poires, de la Suzette en crêpe, de lHildegarde en salade, de la Madeleine à la crème citron et de la tarte à la Valentine aux cœurs d’artichauts.

Son Suprême de Kevin pané au pain d’épice et son feuilleté de roquefort est resté célèbre mais nous n’oublierons pas ses Jambonnettes de tétard à la purée d'ail et au jus de persil ; ses Médaillons de moutard poêlés au coulis de framboise, sa Soupe de chiard aux orties fraîchement cueillies, etc. etc. Son Filet mignon de loupiot, jus de cidre, pulpe de pomme de terre et ses girolles, duo de choux, feuilleté de pommes reinettes, était, paraît-il, un régal.

En 1920, de visite en France, il est fait chevalier de la Légion d'honneur par le Président de la République Paul Deschanel au palais de l'Élysée. À cette occasion, il crée la célèbre « sauce Deschanel », à manger quand on se trompe de train.

[modifier] Fin de carrière

Entre 1925 et 1936, toutes les personnalités en vue se font un devoir de manger à son restaurant, le Mouflet’s.

Hélas, le scandale éclate lorsque l’écrivain Paul Claudel trouve une chaussure pointure 19 dans le Galopin Boucle d’Or en croûte de sel et aux écrevisses. Cet épisode tragique inspirera à l’écrivain ses drames : Tête d'Or et le Soulier de satin ou Le pire n'est pas toujours sûr.

Quant à Albert Fish, il est immédiatement envoyé à Sing Sing en attente de son exécution. Il fut enterré au cimetière du pénitencier. Son seul regret fut de n’avoir connu que trop tard la chaise électrique comme moyen de cuisson.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Albert Fish" ?
 
36
 
121
 
23
 
40
 
21
 
58
 
13
 

Ce sondage a été créé le février 20, 2008 14:25 et 312 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia