Acné

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Acné2
Beurk !!!
Acné3
Nooooooon trop dégueu !!
Acné4
Jésus, Marie, Joseph, sauvez-nous du malin  !


Voilà le genre de réaction catastrophée que peut provoquer la vision d’un visage plein d’acné. L’opprobre, l’infamie sont le lot quotidien de ces milliards d’adolescents pubères de par le monde atteints de cette terrible maladie. Surmonter les épreuves de la vie c’est déjà bien dur, mais les affronter avec une tête pareille, c’est moche.

Nous, à la sencyclopédie, la Miss France des encyclopédies de la toile, nous trouvons cette stigmatisation basée sur des aprioris fallacieux injustes, et nous détestons l’injustice. Rétablir la vérité et porter les lumières de la connaissance partout où règne l’obscurantisme est la raison d’être de la .



Alors posons-nous cette question, est-il vraiment justifié d’avoir honte de l’acné ?


[modifier] Aprioris et amalgames

Burka1
Des adolescents ont si honte de leur visage plein d’acné qu’ils préfèrent sortir voilés

Selon Wikipédia, l'acné est une dermatose inflammatoire des follicules pilosébacés avec formation de comédons. Cela signifie, en langage qui ne se la pète pas, que l’acné est une maladie considérée comme honteuse, au même titre que la syphilis, car elle cause de violentes défigurations. Mais la comparaison avec la petite vérole s’arrête là car contrairement à cette dernière, l’acné n’est pas une maladie que l’on attrape en faisant des choses sales et impures avec son sexe.


Lampe anti ado
La lampe anti-ado : une mesquinerie absolue[1]

Vous aussi vous avez votre parking et votre montée d’immeuble squattés à longueur de journée et jusqu’à tard dans la nuit par ces nuisibles que l’on appelle adolescents ? Vous aussi vous avez tout essayé pour vous en débarrasser, mais brimades, menaces d’appel à la police et même le système Mosquito [1] se sont avérés vains ? Eh bien voici la solution : la lampe anti-ado.
Son principe est simple. Cette lampe exploite le mal-être et les complexes des adolescents en révélant puissance 10 les boutons d’acné qu’ils ont sur le visage. Humiliés, les jeunes préfèrent se trouver une autre aire de jeux où ils auront l’air moins vilain. Alors si vous aussi vous êtes un vieux con qui aime sa tranquillité, n’hésitez plus, 450 €/ht ce n’est pas cher payé pour un retour à la sérénité.


























Certes, certains esprits enfermés dans une obscure logique empreinte de dogmatisme religieux ne manqueront pas d'affirmer que l’acné est une juste punition de Dieu, car ce n’est pas une coïncidence si ce phénomène apparait au moment même où le jeune pubère commence à se masturber, excité par d'impures pensées.

Le ridicule de cet argument a été démontré il y a bien longtemps avec l’avènement des sciences naturelles. En fait de pensées impures, il s’agit d’une surdose d’hormones due à la puberté, phénomène tout à fait naturel. Tout comme il est parfaitement naturel d'évacuer cet excédent, pour tous les Brandon, Kevin, Dylan et autres victimes collatérale de Beverly Hills 90210, en se masturbant devant un poster de Hayden Panettiere ou de (... non, un poster de Lorie cela serait vraiment trop malsain) ainsi que pour toutes les Vanessa, Kimberly ... non, ça aussi c'est malsain, la masturbation féminine est un truc de film pornographique à la différence du secouage de poireau qui rappelle des scènes rigolotes d’American Pie et de Marie à Tout Prix.


Se masturber n’est donc pas honteux. D’ailleurs, dans les années 90, on était très décontracté sur le sujet. Les manettes de jeux vidéo avaient une forme phallique et il était parfaitement naturel et courant de voir des jeunes, seuls ou en bande, secouer dans tous les sens le manche de leur joystick, traduisible littéralement par « la joie du bâton » ou le « bâton de la joie ». Par conséquent, la masturbation est une joie, une fête qui a largement sa place dans le calendrier des jours fériés auprès de l’Ascension et l’Assomption ; elle est la célébration du changement et il devrait en être de même pour l’acné.

Mais outre ses considérations purement théologiques et sociologiques, l’acné répond à un mécanisme de protection naturelle.


[modifier] Acné, système de défense naturelle de l’adolescent

Lorsqu'il est enfant, l'Homme bénéficie de la protection naturelle et instinctive de ses parents. Mais lorsqu'arrive l'adolescence, il cherche son indépendance et s'évertue à fuir le cocon familial protecteur. Il est alors vulnérable et en proie à divers dangers pour lesquels il n'est pas préparé. La nature étant bien faite, elle pallie cette absence soudaine de protection par ce que l’on appelle des systèmes de défense naturelle qui se matérialisent chez l’adolescent à travers l'acné. Pour expliquer ce phénomène, les biologistes ont coutume de faire l’analogie avec les systèmes de défense qu’utilisent par exemple les animaux marins contre leurs prédateurs.


[modifier] Le leurre

Poisson à bec
Il est où le cu-cul, elle est où la tê-tête ?

L’adolescent n’est pas tout à fait un adulte et il possède encore cette grâce enfantine qui peut réveiller les appétits de prédateurs sexuels tels que les pédophiles. À l'exemple du poisson-papillon à bec qui détourne l’attention de ces prédateurs avec son faux œil, grâce à son masque d’acné, l’adolescent peut faire croire qu’il est un batracien et n’éveillera aucunement l’appétence des pédophiles.

[modifier] Le camouflage

Poisson pierre
Un poisson-pierre plein d'acné qui se fond dans le paysage.

À l’image du poisson-pierre, l’adolescent utilise les qualités homomorphiques et homochromiques de l'acné pour se fondre dans le paysage.
Par exemple lorsque les boutons d'acné sèchent, ils prennent un aspect croûteux ressemblant à de l’écorce de chêne, ce qui est parfait pour se camoufler dans une forêt en cas de danger imminent.
De plus de l'état de papules à nodules, en passant par les pustules et les points noirs, les boutons d'acné offrent une palette de couleurs variées et très pratiques qui permettent de diversifier les planques.

[modifier] La fuite et la cache

Anguille
Grâce à sa peau grasse l’adolescent glisse comme une anguille.
La fuite

L’acné génère une hyperséborrhée (production excessive de sébum) qui confère un aspect luisant à la peau. Cet épais film de lipide rend la peau grasse et glissante et rend par là même l’adolescent impossible à saisir, ce qui favorisera sa fuite en cas d’altercation avec un tiers.
Il existe une autre méthode de fuite que l'on appelle « l'effet peau de banane ». Elle consiste pendant une course poursuite à projeter de grosses quantités de sébum sur le sol, qui en devient particulièrement glissant. Le poursuivant pris par surprise dérape sur la plaque de graisse et chute ainsi de plain-pied.


La cache

La particularité lubrifiante de l’acné permet également à l’adolescent de se couler dans des trous de souris sans aucune difficulté pour s'y cacher.

[modifier] Les armes

Pieuvre encre
À coup de jet de pus, l’adolescent aveugle son adversaire.

La pustule d’acné contient un jus jaune et purulent sous haute-pression. L’adolescent exerce un pincement des indexes sur ses boutons arrivés à maturation et à la manière d’un fusil à pompe, envoie des projections de liquide à plus de 150 km/heure au visage de son agresseur. Selon le taux de PH de l'adolescent, les projections de pus peuvent provoquer de graves brûlures à l'acide.
Parfois le liquide est chargé en particules solides qui font de la pustule un pistolet à grenaille d’une efficacité redoutable.

[modifier] Le poison

Fugu

Les comédons sont de véritables nids à bactéries et confèrent à la peau du jeune acnéique un effet fugu.
Aucun prédateur de la chaîne alimentaire doté d'un instinct de survie ne choisirait l’adolescent pour proie, car les toxines qu'il conserve dans ses pustules provoquent une paralysie foudroyante des systèmes respiratoires et nerveux qui conduit inéluctablement à la mort.

[modifier] L’intimidation

Poisson porc-epic
L’adolescent se sert de son acné pour faire peur à l’adversaire.

En situation de stress, des poussées intempestives d’acné font doubler de volume le visage de l’adolescent, le transformant en un monstre très effrayant.
Mais à l’instar de l’incroyable Hulk, nous pouvons déplorer que ce genre de mutation ne confère pas à l’adolescent une force surhumaine qui serait valorisante pour sa personne.

[modifier] Les autres besoins de l’adolescent

Porte
Le jus de pustule est un bon lubrifiant pour les gonds qui grincent et permet à l'ado de faire le mur en toute discrétion.

Outre la nécessité de protection, l’acné est là pour répondre à d’autres besoins vitaux de l’adolescent. Tous ces changements hormonaux, le passage transitif de l’enfance à l’âge adulte et la peur de l’avenir et des responsabilités font que pendant l’adolescence, le jeune est un peu perdu et ne sais que choisir parmi les millions de possibilités qu’offre la vie.

Du coup, il ne fait rien et s’ennuie. L’oisiveté est mère de tous les vices et pour tromper son ennui, l’adolescent peut avoir la tentation de faire des bêtises et de se mettre en danger. Heureusement, le perçage de boutons d’acné offre un divertissement passionnant, et un jeune peut passer des heures devant son miroir à se charcuter le visage. Oui, nous sommes d’accord, c’est répugnant, mais au moins pendant qu’il fait ça il ne fait pas de conneries.



Tenaillé par ses problèmes existentiels, le jeune pubère est généralement très tête en l’air et oublie parfois de prendre de quoi écrire ses cours. Il est alors très pratique d'avoir à portée de main des boutons infectés pour en recueillir le pus, qui fait une encre tout à fait acceptable. Et quoi de plus romantique que de déclarer sa flamme à l'être aimé en laissant un message lipidineux au sébum sur le miroir des toilettes ?



Car soulignons-le, l’adolescence est également l’époque des premières amours et des tas de complications qu’induisent les relations sexuelles chez l’adolescent. Le leitmotiv de l’adolescence est « carpe diem » et tant pis pour les conséquences. Nous avons beau leur rabâcher qu’une sexualité non protégée est source de risques, pour eux, ce sont des choses qui n’arrivent qu’aux autres cons. Nous ne prétendrons pas que l’acné fait des miracles, mais il est statistiquement prouvé que les adolescentes avec des pustules sur la tronche ont moins de risques d’attraper une MST ou de tomber enceinte.



L'adolescence c'est aussi l'époque des premières peines d'amour. Le cœur en miettes, l'adolescent qui est un être « trop » entier, « grave » sensible et surtout très irréfléchi, souhaite se suicider pour mettre fin à sa tristesse. L'acné lui donne matière à relativiser, car si une peine de cœur ça fait mal, cette douleur n'est rien comparée à celle ressentie à cause des grosses papules toutes rouges, bien chaudes et toutes tuméfiées qui irradient son visage.



Pour finir, c’est à cet âge que se joue l’avenir professionnel, et la réussite scolaire en est un facteur important. Attention, nous n’affirmons pas que l’acné rend l’ado moins paresseux mais comme elle gâche complètement sa vie sociale, il a tout le loisir de se consacrer à ses études.



L'acné est une amie qui veut du bien aux jeunes pubères. Elle les protège des dangers auxquels ils sont exposés à leur âge. Alors que tout ce qui a été développé dans les paragraphes précédents est de notoriété publique, pourquoi l'acné est-elle toujours cause de désespérance pour les adolescents ?

La sencyclopédie, la Doc et Diffool des wikis du Web, va tenter de rassurer les adolescents et prouver que le problème, ce n'est pas eux.


[modifier] Jeunes pubères, on vous exploite, on vous acnéhontifie

[modifier] La responsabilité des médias


Eau précieuse
Les produits exfoliants, une arnaque de longue date [2] : L'eau précieuse est née en Amérique du Nord à la fin du XIXème siècle (en calendrier fiction TV, cela correspond à l'ère La Petite Maison dans la Prairie). Elle était vendue par des marchands itinérants et était connue alors sous le nom de "Miraculeuse Potion du Docteur Pipo". Cette potion pouvait tout guérir : la tuberculose, le scorbut, la gangrène. Grâce à la "Miraculeuse Potion du Docteur Pipo", une personne souffrant de cécité voyait son acuité visuelle s'améliorer, celui qui avait perdu l'usage de ses jambes pouvait un jour espérer remarcher. Les firmes Pipo traversèrent les décennies avec succès en exploitant un fond de commerce intarissable : la crédulité des gens. Elles s’adaptèrent aux maux des différentes époques. C’est d’ailleurs dans les années 30, suite au crash de Wall Street, que la "Miraculeuse Potion du Docteur Pipo" prit le nom d’ « Eau Précieuse », gage d’une valeur sûre, car c’est le seul produit dont les actions n’avaient pas subi de baisse. Dès lors, avec les progrès de la médecine, l’émergence d’autres médicaments obligea les firmes Pipo à réorienter leur stratégie marketing en ciblant une « maladie » pour laquelle il ne peut exister de soin : l’acné. Et depuis, profitant de la libre concurrence, d’autres entreprises peu scrupuleuses inondèrent de leurs lotions miracles le marché des cosmétiques.

La société actuelle vit sous le dictat d’une peau lisse et parfaite qui montre des corps photoshopérisés de leurs petits bourrelets, des hommes dépossédés de leurs poils, des femmes dépourvues de petits capitons fessiers ou cuisseaux et des adolescents privés de leur acné. Ce n’est pas facile pour les jeunes qui prennent leurs modèles dans ce que veulent bien laisser filtrer les médias. Ils s’identifient aux chanteurs et aux héros de séries TV de leur âge qui ont une peau parfaite, et ne réalisent pas que les cartes sont biaisées.

Prenons des séries comme Smallville ou Les Frères Scott, où les personnages principaux sont des adolescents de 16/17 ans, beaux et musclés pour les garçons, avec des formes irréprochables et des looks de pétasses pour les filles, et surtout, sans la moindre disgrâce comédonneuse sur le faciès. L’adolescent, qui voit son idéal en ces personnages et qui fera son possible pour atteindre leur perfection, est condamné à échouer car il ignore que la perfection n’est pas. Les acteurs de ce genre de série ont largement passé les 25 ans et ne font depuis bien longtemps plus d'acné.

Cela n'a pourtant pas toujours été le cas. Flashback dans les années 80 et remémorons-nous la série Les Années Collèges où les adolescents étaient joués par de vrais adolescents moches, difformes (surtout les sœurs jumelles qui étaient des gros boudins) avec des boutons sur la gueule mal cachés par du fond de teint et des voix pourries en train de muer. Sans complexes, ils étaient les héros de toute une génération.
Et puis les médias commencèrent à véhiculer une mauvaise image de l’acné et arrivèrent des séries comme Premiers Baisers où seuls les intellos faisant figure de ringards arboraient de l'acné. Dès lors, l'acné fut l'apanage de bouffons ridicules, de loosers.
Tout ça pour en arriver aux séries pour ado d'aujourd'hui où même les faire-valoir n'ont pas d'acné tellement ce n'est pas bankable. Et là, l'acné devient synonyme d'"aucun espoir de réussite" et de "ma vie est foutue".

Mais pourquoi imposer à nos ados des standards qu'ils n'atteindront jamais ? Pourquoi leur donner des complexes et les rendre malheureux ? Mais enfin, qui veut du mal à nos adolescents et où est caché Charlie ?


Pour répondre à ces questions d'importance, la sencyclopédie, la Angéla Fletcher des sites Internet, va soulever l'interrogation suivante : à qui profite le crime ?

[modifier] Un business très lucratif

La démonstration précédente sur les séries sentimentales n'était pas gratuite. Devinez qui prête son image (en échange de beaucoup d'argent) pour vendre des lotions exfoliantes qui font des miracles contre l'acné ?

Ce sont les Jennifer Love Hewitt, Kistin Kreuk et autres acteurs de 30 balais de ces mêmes séries.
Le lobby des cosmétiques et les séries pour ado sont un même business qui a tout intérêt à faire ressentir l'acné comme un handicap. CQFD.

Cette démonstration prouve encore une fois que la sencyclopédie, la plus toquée des TIC, n'a pas peur de dévoiler les vérités compromettantes parce que la , elle est ouf et jeune dans sa tête et que la , elle aime les jeunes.



[modifier] Conclusion

L'acné est un phénomène naturel, indissociable et indispensable à la vie des adolescents. La honte qu'éprouvent les jeunes à son égard n'est qu'un phénomène sociétal qu'il serait bon de casser. Alors nous, la sencyclopédie, la plus Haldienne des cyber-communautés, encourageons les jeunes à arborer fièrement leur différence.


"OUI, ALLEZ-Y LES MONSTRES ! SORTEZ DE DERRIÈRE VOS COUCHES DE FOND DE TEINT ! N'AYEZ PLUS HONTE DE VOTRE LAIDEUR ET AFFICHEZ FIÈREMENT VOS AFFREUX MINOIS VÉROLÉS DE CRAPAUDS MALADES. SOYEZ VRAIS ET NATURELS BON SANG !"

Acné5
Hiiiiiiiiiiiii !
Acné6
Beurk !!!
Acné7
Nooooooon trop dégueu !!
Acné8
Jésus, Marie, Joseph, sauvez-nous du malin  !


Nous aurons beau dire mais il faut avouer que c'est hideux, abject, sale et dégoûtant ...
et nous à la sencyclopédie, la plus Vincent McDoomiènne des encyclopédies du Net, nous avons l'estomac délicat.


[modifier] Notes

  1. Système qui envoie des fréquences d’ultra-sons répulsifs que seuls les adolescents sont capables d’entendre. Mais ces petits cons se bousillent l’audition en écoutant la musique à fond et le Mosquito en devient inefficace.
  2. http://www.linternaute.com/femmes/beaute/0503produits-mythiques/eau-precieuse.shtml


GoodJob
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Affichages
Outils personnels
Navigation
Forums
Boîte à gants
Autres langues
wikia