Accouplement des rois

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Durant toute la période de la monarchie, des rois ont dirigé les royaumes à présents appelés pays, mais seuls les ecclésiastes et quelques courtisans félons savaient comment les rois venaient au monde. Aujourd'hui, rares sont ceux qui connaissent le secret de l'accouplement des rois.

[modifier] Comment les rois naissent

Selon les études menées à ce sujet, les rois naissaient, comme tout le monde, dans les choux. Les reines, quant à elles, naissaient dans les roses. Cette théorie est considérée comme la plus valide par le consensus universitaire. Toutefois, une théorie alternative parle de cigogne qui les apporterait, ce qui est souvent vu comme totalement farfelu puisque la cigogne est un oiseau migrateur et ne peut donc pas rester disponible toute l'année pour apporter quoi que ce soit.

[modifier] La transmission de la royauté

"Mais, si ils naissaient comme nous, alors, comment se transmettait leur royauté ?" vous demandez-vous. En effet, si les lois de la nature les obligeaient à naître comme tout le monde, ils avaient néanmoins besoin de se distinguer des êtres humains normaux. Ils trouvèrent donc un moyen de se transmettre leur pouvoir royal : leur nom.

La royauté étant liée à l'appellation, il suffisait de se transmettre leur nom de père en fils (ou de mère en fille) pour faire un prince ou un roi. Ainsi, entre un Clovis 1er et un Clovis, on savait pertinemment que le Clovis 1er était né dans un chou du jardin royal, alors que Clovis, lui, s'était contenté d'un chou du potager de l'humble masure paysanne de ses parents.

[modifier] La complexité des noms royaux

[modifier] Les contraintes

Le pouvoir royal étant une force permettant de commander à tout autre être humain, il se devait d'être le centre du système ultra-compliqué au centre duquel se trouvait la nomination d'un roi.

Par exemple, quand Louis XIII et Anne d'Autriche ont eu un enfant, ils n'auraient pas pu l'appeler Marcel 1er ou Andignon V sans transgresser les lois nominales et royales.

[modifier] Les lois nominales et royales

Les Lois nominales et royales veulent que l'enfant d'un roi soit nommé selon une équation nominale.

Soit x le prénom du père, 0 le chiffre du père, y le prénom de la mère (* ou de l'autre père en cas de rois homosexuels, car les rois peuvent s'accoupler entre eux) et . le chiffre de la mère (*), l'enfant devra être appelé de ces trois façons: xy (0 + .), x (0 + .), y (0 + .)

Par exemple, prenons Clovis V et Louis XIV, imaginons qu'ils aient un enfant, ils pourront l'appeler: Clovis-Louis XIX, Clovis XIX ou Louis XIX.

[modifier] Généalogie des rois

Arbre généalogique.jpg

Arbre généalogique des premiers rois

Ainsi, le premier roi, Loui I (pas de "s" puisqu'il est au singulier, étant le numéro 1) devra s'accoupler avec Marianne I pour donner naissance à Louis II, qui rencontrera Jean I, ce qui donnera par la suite Jean-Louis III.

Bien sûr, certains rois se croyant tout permis ne respectèrent pas ces règles, comme notre cher Jean-Louis III qui fit ses enfants seul, les nommant donc comme il voulait.

Ou alors Philippe-Pierre XXI, nul en maths, qui s'est trompé dans les calculs...


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia