Abracadabrantesque

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Origine

Dans un remix d´un texte attribué à Pédophile Gautier, c´est Arthur Rambo qui utilisa cette expression apocalyptique pour la première fois, en 1871, dans son poème "Le cœur supplicié". Dans sa cantique, Rambo raconte qu´il s´est fait violer dans sa plus tendre enfance et ça le turlupine, ça le tripote, et il en fait part à son prof de poème !

Il jabote des choses comme :

  • "Mon triste cœur bave à la poupe"
  • "Ithyphalliques et pioupiesques"
  • "J'aurai des sursauts stomachiques"

et le fameux:

  • "Ô flots abracadabrantesques"

Abracadabra est une formule magique qui fut jadis utilisée par les romains lors de l´orgasme pour implorer les Dieux (Thor, Jupiter, Carmen Electra, Pépin la Bulle, Sutekh et autres) de leur protection contre les MST.

[modifier] Trend-setter

C´est Jacques Chirac, notre demi-dieu de Jack, qui réactualisa cette expression seigneuriale pour qualifier les accusations posthumes d´un collègue magouilleur qui l´accusait de toujours être puceau. Sidéré et non moins indisposé, notre précieux Jack qualifia ces déclarations d´abracadabrates... abrabrantesq... acabrantesque... NON ! abracadabrantesques. Ouf !


Logolangue.png  Portail des langues

Partage sur...
wikia