AJ Auxerre

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'Association Jeunesse Auxerroise, plus connue sous le nom d'AJ Auxerre, est un ex bon club de football basé à Auxerre dans l'Yonne. "AJA", se dit après un mauvais moment passé à s'emmerder devant un aquarium ou dans un musée archéologique de type ennuyant.

Aj-auxerre.png

Le Chant du supporter:

— Auxerrois, auxerrois, auxerrois !! Auxerrois, auxerrois, auxerrois !!
— Hé !! Tu la fermes ta g***** !! (Mr Rondubec, agriculteur à Auxerre)


[modifier] Historique du club

En 1905, après un grand moment de solitude et après avoir bu 4 tonneaux de bière à lui tout seul, l’Abbé Desprès a une idée quelque peu saugrenue : créer un club de football. Il réunit avec engouement et passion tous les paysans du coin et leur expose son projet, approuvé à l’unanimité par des agriculteurs heureux.

La 1ère déclaration de Gérard Pormissol, nouvel ailier de l’AJ Auxerre sera : « Depuis le temps que mes vaches attendaient de la nouvelle herbe !! ».

Très vite, grâce à sa technique d’enfourchage de l’adversaire, les auxerrois parviennent au plus haut niveau de l’Yonne. L’attaquant axial Roger Baudouin est élu meilleur joueur du district après avoir inscrit 137 buts en une bonne douzaine de matchs, il déclarera après avoir reçu son trophée : « J’ai travaillé 17 ans dans un champ de 2000 mètres carrés pour nourrir mes 19 enfants, je vois pas pourquoi je pourrais pas amuser 11 guignols sur un terrain de foot !! »

En 1946, l’AJA monte en Division d’Honneur. Grâce à la récolte et à la vente des céréales, l’Abbé Desprès décide d’engager un entraineur, Pierre Grosclaude. En 1949, l’Abbé Desprès décéde des suites d’une longue maladie, ses derniers mots seront « Prenez bien soin de mon petit bébé ». Il parlait bien sur de l’AJA, chacun sait que les hommes d’églises n’avaient aucun droit sexuel.

C’est en 1961 que l’AJA va définitivement sortir du commun, un jeune homme nommé Guy Roule (au sans plomb 0,95€ le litre) prend les commandes du club pour ne plus les lâcher avant 2005. En 1963 va se dessiner une longue histoire d’amitié entre deux hommes, Guy Roule et Jean Claude Hamal, le nouveau président.

En 1970, Auxerre accède à la division 3, équivalent du national de nos jours. Guy Roule recrute enfin de vrais joueurs.

Et c’est à partir de 1979 que le club va se forger un palmarès digne de ce nom. Il atteint la finale de la Coupe de France. Jean Claude Hamal déclarera malgré la défaite : « Regardez moi, ya 25 ans je jouais dans un pré avec mes amis de l’AJA, maintenant je suis au Parc des princes, ya même des bancs pour s’assoeir !! »

En 1980, l’AJA monte en 1ère division et n’en ressortira plus jamais (enfin bon cette année on est pas surs). Les 1ères années sont difficiles mais Guy Roule s’en sort grâce à son centre de formation d’où sortiront des noms illustres tel que Eric Cantoné (sur le banc en équipe de France), Joel je m’en Bats les c***** et pleins d’autres encore.

A l’issue de la saison 2004-2005, Guy Roule annonce sa retraite, il est remplacé par Jacques Avectini, qui malgré une saison honorable sera remplacé pour des raisons encore inconnues (on parlerait d’un refus de sa part lors d’une invitation à boire 1 litre de Chablis).

C’est à partir de 2006 que l’AJA dégringole, Jean Fernandel prend les commandes et depuis, l’AJA est renommée pour son manque de jeu et ses erreurs défensives en tous genres. Le principal fait d’arme de Jean Fernandel est d’un jour, être sorti de son banc pour gueuler après un joueur, ce dernier ne s’en est jamais remis et est maintenant le capitaine de l’AJA (oui, il faut être fou pour essayer de commander 10 chèvres). Vous remarquerez l’ironie du moment, en 1905, l’AJA a débuté avec des agriculteurs sur le terrain et maintenant ce sont les bêtes qui ont pris les commandes. Depuis ce temps là, Jean Fernandel nous montre tout son savoir faire avec ses talents de recruteur et d'entraineur grâce aux recrutement de Oliech le tueur de pigeon, Popov, Toifilou Maoulida, Aurélien Capoue et j'en passe. La spécialité du JF est de faire d'un joueur un joueur multi-usage et de ne pas faire jouer un joueur à son poste : les attaquants peuvent se retrouvent par moment en défense.

[modifier] La devise

« L’AJA est bâtie sur pierre, l’AJA ne périra pas ». Cette devise sacrément mythique sera reprise par de nombreux clubs français et étrangers. Nous ne citerons que le célèbre « Le PSG est bâti sur Pierre Richard, le PSG ne (pé)rira pas » ou encore le fameux « Brotus minus portea, brotus coremea tersica » du Dinamo Bucarest.

[modifier] Le fameux schéma tactique

A son arrivée en 2006, Jean Fernandel impose une tactique hors du commun qui sera reprise par de nombreux clubs mondialement connus tel que le FC Brotov ou l’AS Geroise. La dernière équipe à avoir adopté ce schéma est le Racing Club de Lens (paix ait son âme).

Voici donc en prime-time ce fameux schéma tactique :

Hjg.gif

[modifier] Le stade

Le stade municipal d’Auxerre est muni de la dernière technologie d’effondrement instantané en cas de mauvaises conditions climatiques. Plus de 43 supporters payants se réunissent à chaque match pour encourager leur équipe. Le président du club, voyant l’affluence record qui a découlé du match Auxerre-Nevers a décidé d’agrandir le stade de 13 places, ce qui constituera une capacité record dans la Bourgogne. Ce record était auparavant détenu par le FC Montceau Bourgogne avec un stade de 78 places.

Arbre-stade-football.jpg

[modifier] Histoire et palmarès

Durant la longue et fructueuse histoire de l’AJA, nombre de dates sont à marquer d'une pierre blanche, à condition, évidemment, que le papier soit noir, sinon on ne voit rien :

  • 1905 : fondation du club par l’Abbé Desprès
  • 18 Juillet 1905 : premier match de l’AJA, défaite 14 à 8 face au Nevers Football Club.
  • 1946 : année record où l’AJA marque 316 buts en championnat, n’en encaisse que 3 dont 1 dans des circonstances de jeu exécrables. En effet, l’arbitre du match avait un peu bu. L’AJA monte en DH.
  • 1972 : Après 13 ans de négociations, Guy Roule ne voulant pas céder sur les conditions financières du joueur, le meilleur buteur du championnat de Bourgogne 1958, Jean Hefter signe à l’AJA. Il est alors âgé de 58 ans et ne fera pas de vieux os à Auxerre (1 buts pour 128 apparitions dans la réserve auxerroise).
  • 1974 : Michel Platini et Diego Maradona ne s’engagent finalement pas avec l’AJA. Leur agent ayant réclamé un appartement pour chacun des joueurs, Guy Roule a refusé catégoriquement. Il déclarera plus tard avec regrets : « Si j’avais su ce qu’ils allaient devenir, je leur aurais même offert 1 studio 12 mètres carrés. Sans chauffage bien sur ».
  • 1979 : L’AJA accède à la finale de la Coupe de France mais perd 4-1 face au FC Nantes Atlantiques.
  • 1994, 1996, 2003 et 2005 : Auxerre remporte 4 Coupe de France. Guy Roule annonce sa retraite en 2005 sous prétexte que les survêtements sont devenus trop chers pour lui.
  • 1996 : l’AJA remporte le doublé coupe-championnat après un superbe parcours ponctué par un but de Christophe Oeilaubeurenoir (si si jvous assure).

Plus rien depuis 2006 et la " prise de pouvoir " de Jean Fernandel.

[modifier] Quelques illustres joueurs

  • André Zarma : Meilleur buteur de toute l’histoire du club auteur de 100 buts en 5 années, un polonais en plus.
  • Marian Szoja : Gardien de but qui a contribué à la montée de l’AJA en D1 à l’âge de 39 ans, toujours un polonais.
  • Joel je m’en Bats les c***** : Gardien de but international, meilleur gardien de D1 avec l’AJA.
  • Jean-Marc Ferrari : 1er international français de l’AJ Auxerre. Il était surnommé « le bolide ».
  • Stéphane Guivarchdenoé : Meilleur buteur de D1 avec Auxerre en 1998 et champion du monde des occasions ratées contre le Brésil.
  • Djibril Si C’est cadré ya but : meilleur buteur du championnat de France par 2 fois en 2002 et 2004. Il s’est associé avec Moncef Zerka et Eduardo dans le groupe " Protégeons nos tibias ".
  • Eric Cantoné : Nommé meilleur joueur de l’histoire de l’AJA et de Manchester United. A malheureusement pour sa renommée, joué à l’Olympique de Marseille.
  • Frederic Thomas dit Fanthomas : joueur de foot à capacité réduites mais qui arrive quand même à jouer 35 matchs par an quand Jean Fernandel est entraineur.
  • Toifilou Malouila ? : joueur pas très apprécié de ses partenaires, des supporters et des forumeurs pour avoir manqué en moyenne 12 occasions par matchs. Ses partenaires essayaient de le remettre en confiance en lui laissant tirer les penaltys mais il frappait à côté quand même. Essaye en ce moment de se refaire une santé à Lens (L2) en marquant de la main.

[modifier] Effectif 2008-2009

GARDIENS:

  • Rémy tu Riou bien ?
  • Olivier Sorun peu de tes cages
  • Denis le boulanger Pétrit son pain

DEFENSEURS:

  • Stéphane Bourding
  • Adam a du Coulidbaies
  • Alexander Popov (même s’il fait pas les mêmes performances)
  • Jérémy Houquiléhubert
  • Jérémy Perthot (sa jambe)
  • Jean Pascal Mini-Audi
  • Cédric, Ange, Barrez vous
  • Marc Faché

MILIEUX:

  • Serguei Dudka
  • Thomas Kahlairbeurk
  • Steeven Langine
  • Marlboro Chafni
  • Damien Dumicro-ondes
  • Maxime Jassure
  • Moussa Rasé
  • Benoit Pet draté
  • Alain Tra………lalalalala
  • Issa Bille (parce que c’est une bille ce joueur)

ATTAQUANTS:

  • Julien Quireçoit (des menaces de mort parce qu’il cadre pas assez)
  • Dennis Oh L’iech ou le ballon ?
  • Daniel Nique. Houla ! Hé !
  • Kévin Lepatrèsagé
  • Ireneusz Jélainecasséendeu
  • Lynel Kitabalancé (autant le faire proprement)
  • Maurice Junior Dale dit Mo Dale
  • ENTRAINEUR: Jean Fernandel
  • ENTRAINEUR ADJOINT: David Rond
  • ENTRAINEUR DES GARDIENS: Xavier Poitrinedeboeuf
  • PREPARATEUR PHYSIQUE: Guillaume Cabillaud
  • KINESITHERAPEUTE: Rudy Slevto et Matthieu Dedouche
  • PRESIDENT: Jean Claude Hamal

[modifier] Liens inutiles

  • « L’AJA de 1905 à 2008 : un sacré champ de blé à labourer » Editions Raymond Kampagne. (Livres de 14 pages illustrées).
  • DVD de 12 minutes « L’histoire de l’AJA ».
  • « Comment construire un club de foot en 10 leçons » par Guy Roule et Jean Claude Hamal.
  • « Jean Fernandel, un homme dans le vent, mais complètement dans le vent hein » par Gérard Bourgoin-Jallieu.
  • « Comment pourrir une équipe en 10 leçons » par Jean Fernandel. Retrouvez la fameuse tactique à Jeannot.

A noter que Comment construire un club de foot en 10 leçons et Comment pourrir un club de foot en 10 leçons font partie de la même maison d’édition.


Tacle.png
Comediadellarte.png


Tout sur le monde du Ballon Rond !
Équipes & Joueurs Tout sur votre club préféré, vos joueurs préférés, et les autres dans le portail football.
Compétitions Coupe du Monde de Football : en 2054, par exemple - Coupe des Coupes
Stades Parc des Princes - Stade Gerland - Stade Vélodrome
Le reste FIFA - Footballeur - Arbitre - Supporter - Footix - Mercatix - Dans les coulisses d'un match de foot - Dix commandements du football
On refait le match ! (sans Eugène Saccomano, ouf !) France Telecom - Dans les coulisses d'un match de foot - Captain Tsubasa - Pierre Ménès - Hors-jeu


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia