ADN

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
ADNbouge

ADN de toupie.

L'ADN, ou Acide DésoxyriboNucléique, macromolécule complexe à double hélice formée de bases azotées qu’on retrouve dans les noyaux des cellules eucaryotes ou dans le cytoplasme des cellules procaryotes voire dans la capside dans le cas de certaines cellules de type virus et subissant périodiquement une division dite bicaténaire, est une sorte de truc tout petit qu’on a dans le corps et qui dit comment on est.

Découverte

ADNfemme

Femmes avant 1869 : identiques car dépourvues d'ADN.

L’ADN fut inventé en 1869 par le suisse Friedrich Miescher[1]. Avant, y en avait pas et on ne sait pas de quoi était composé l’homme. Mais sûrement que tout le monde était pareil un peu comme les chinois de maintenant qui n’ont pas encore découvert l’ADN. Les Noirs, eux, ils ont commencé un peu à découvrir l’ADN puisqu’il y en a des plus ou moins noirs. Mais il ne faut pas se méprendre avec les chanteuses Noires qui se teignent en blonde (ou qui font croire qu’elles sont blanches). Ce n’est pas pour ça qu’elles ont trouvé un nouvel ADN différent. Où alors c’est un shampooing à l’ADN peut-être.

En tout cas pour les blancs, le fait d’avoir trouvé l’ADN était bien pratique car cela nous a permis de nous distinguer les uns des autres. C’est pour cela qu’on dit que l’ADN est la principale caractéristique qui différencie l'homme (en tout cas l’homme blanc) de l’animal ou des plantes.

Structure de l’ADN

ADNescalier

Exemple d'escalier en colimaçon droit.

Donc comme je disais en introduction, l’ADN peut être représenté sous la forme d’une échelle. Enfin en tout cas j’aurais pu le dire en introduction mais j’ai préféré pomper un truc sur Wikipédia pour vulgariser la définition et que vous compreniez mieux quand j’entrerai dans l’aspect technique. Donc c’est comme une échelle mais torsadée. C’est pour vous dire à quel point le type qui l’a inventé devait avoir l’esprit tordu car il n’y a rien de moins pratique qu’une échelle torsadée pour grimper quelque part (à part peut-être un escalier en colimaçon droit).

Les montants de l’échelle d’ADN sont principalement constitués de sucre et de phosphate. Des études montrent que l’inventeur de l’ADN a été fortement influencé par l’œuvre des frères Grimm et notamment Hansel et Gretel qui crânaient avec leur maison en pain d’épices. Il eut été plus judicieux qu’il lise Pinocchio et nous propose des montants en bois mais ne faisons pas la fine bouche. Surtout que les montants ne servent finalement pas à grand-chose, ce sont surtout les barreaux qui comptent.

Contrairement à une échelle classique, les barreaux de l’ADN ne s’appellent pas barreaux mais bases azotées (ça je l’ai dit en introduction). Il existe 4 bases azotées différentes : l’adénine, la thymine, la guanine et la cytosine. Jusqu’en 1922 il en existait une cinquième, la jeanine, mais elle ne fut pas réellement exploitée et finalement abandonnée. La taille de l’ADN est bien entendu proportionnelle à celle de la personne concernée. Plus une personne est grande et plus elle a besoin d’un ADN grand car il y a plus de choses à gérer.

Utilité de l’ADN

L’ADN sert donc avant tout à définir les différents traits de la personne qui le possède. Chaque caractère est défini en fonction d’une série plus ou moins longue de bases azotées. Le terme technique employé pour ces fameux caractères est celui de gène. Retenez bien ce mot. Ainsi on écrira un gène en utilisant un alphabet de 4 lettres correspondant aux initiales des bases azotées.

  • Par exemple : TATTGCAGCTAGC correspond au gène de la taille de la moustache.

L’échelle d’ADN est ainsi découpée en autant de parties qu’il y en a dans le corps humain. La partie haute définit les gènes en relation avec la tête (nombre d’oreilles, couleur des narines, dents en or,…) puis au-dessous ceux en relation avec le tronc (placement du nombril, longueur de la bite en érection, bonnet…), la partie la plus basse correspondant à tout ce qui va des hanches aux pieds (longueur de la bite au repos, crasse sous les ongles des orteils…)

Pour la police, c’est une aubaine. Grâce aux techniques d’analyse ADN, elle peut à coup sûr réaliser le portrait-robot d’un criminel simplement en analysant ses gènes. Malheureusement, cela ne permet pas d'appréhender les criminels chinois ainsi qu’une grande partie des Noirs. C’est la raison pour laquelle la police française arrête surtout les hommes et les femmes blancs.

ADNchinois

JEU : une célèbre criminelle chinoise s'est cachée dans cette image, sauras-tu la retrouver ?
Réponse : Non bien sûr puisqu'elle ne possède pas d'ADN et est donc parfaitement identique à ses semblables

ADN et psychologie

Plus intéressant encore, on a récemment découvert (la semaine dernière pour être précis), que l’ADN codait aussi le mental d’une personne. Mais c’est beaucoup plus subtil car cette fois les traits de caractères psychologiques sont disséminés un peu partout sur l’échelle. Pour les trouver, il faut donc d’abord isoler les gènes "physiques" et parvenir à extraire la quintessence des gènes "psychologiques" par application d’une série de calques prédéfinis sur des humains-témoins considérés comme symptomatiques de tel trait. Les scientifiques qui utilisent cette méthode ont dans leur jargon un terme pour résumer ce processus : se dépatouiller.

On arrive malgré tout à des résultats assez bluffant. Ainsi on a pu prouver scientifiquement grâce à son ADN que Ronald McDonald n’était pas un clown en réalité mais un homme comme vous et moi. On n’a en effet trouvé aucune trace du gène du clown dans son ADN. Il apparaît également que Frank Dubosc ne possède pas le gène de l'humour. C’est d’autant plus certain qu’on a comparé son « patrimoine génétique » à celui de Laurent Gerra, pour être sûr d’avoir un humain-témoin fiable dans ce domaine.

Dérives

Orgie

Notre reporter a pu photographier au péril de sa vie l'une des expériences de fusion d'ADN dans un lieu tenu secret.

Hélas comme toujours avec les grosses avancées scientifiques se pose le problème des dérives. Il n’a pas fallu longtemps pour que certaines entreprises malintentionnées s’emparent du phénomène « ADN » et tentent des expériences pour le moins dangereuses et hors nature. Ainsi la société Marc Dorcel a mis en place depuis plusieurs années différents protocoles de tests visant à tenter la fusion entre les ADN de différentes personnes pour tenter de créer des êtres hybrides. Pour le moment c’est un échec mais les différentes vidéos que j’ai pu voir sur Internet font froid dans le dos (mais paradoxalement chaud au ventre). Cela va parfois très loin puisque sur certaines images iniques, le pseudo-scientifique a même tenté la fusion entre deux personnes de sexes opposés ! On n’imagine pas ce que cela pourrait donner si on parvenait à combiner artificiellement les ADN d’un homme et d’une femme.

Heureusement il existe encore des hommes courageux qui luttent contre ces dérives intolérables. Le plus connu d’entre eux est le célèbre Raël qui dans toute sa sagesse se proclame haut et fort comme un défenseur ardent de la tradition humanitaire et qui refuse le principe même de la fusion d’ADN en prêchant –malheureusement souvent en vain – que le clonage est la seule voix qui permet à l’homme d’assurer sa diversité. Espérons qu’il sera entendu.

Voir aussi

Notes

  1. Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’une sacrée contrepèterie se cache derrière ce nom


Aiguille  Portail de Mes Deux Seins


Qu'avez-vous pensé de cette étude scientifique sur l'ADN ?
 
34
 
87
 
6
 
8
 
11
 
15
 
17
 

Ce sondage a été créé le avril 22, 2009 14:42 et 178 personnes ont déjà voté.



GoodJob
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
wikia