Émo

Un article de la désencyclopédie.

(Redirigé depuis Émo-fif)
Aller à : Navigation, chercher
Attention: Si vous êtes un émo, ceci risquerait de
vous confirmer que personne ne vous comprend.
L'auteur de cet article vous déconseille le suicide,
mais si vous décidez de le faire quand même, vous
pouvez écrire votre déclaration suicidaire ici (pas de SMS SVP).
Pendus
Emo

Cet émo a lancé ses testicules sur la scène pendant un spectacle de Dashboard Confessional

L’émo est une catégorie de jeune mâle humain qui montre une capacité fulgurante à s'enfiler des adolescents malgré une fifure évidente. Émo a une étymologie incertaine. Il peut provenir du mot hémorragie mais il s'agit sans doute d'une abréviation de émou, une expression d'origine portu-grecque signifiant tapette. L'émo[1] n'est pas vraiment un skater... ni tout à fait un gothique... ni un Krishna... ni même un boys band-pop... En fait, prenez tout ce qu'il y a de négatif dans chacun de ces genres et vous aurez votre émo, voilà. L'émo souffre croit souffrir en permanence. Il se complaît dans sa souffrance infernale : plus de pile dans le Mp3, plus de céréales crunch, pas de bisous le soir pour s'endormir etc...

« Putain, les mp3 c'est trop con, les parents aussi, ca sert a rien. Je souffre et tout le monde s'en fout ... Fucking World. »
~ Un émo
3 doors down foule concert1

Un émo se coupant les testicules durant un concert

Il est un martyr des temps modernes et en tant que tel, il peut faire une tentative de suicide parce que maman n'a pas acheté d'Actimel. Telle est la devise du émo : « Life sucks, if only I could die. » Toutefois, l'émo de base semble prendre un malin plaisir à ne pas se rendre compte que personne ne l'en empêche. Car il faut le dire, l'émo souffre d'une maladie bénigne : le suicide chronique. En effet, quand on l'entend ou que l'on voit ses pseudos, on doit se dire qu'il a au moins ressuscité une centaine de fois pour être encore en vie.

Origines

Teletubiemo

Les Émo teletubbies.

Le premier émo est le fils caché d'Avril Lavigne, elle-même fille d'un émo... Il est arrivé sur Terre comme un parasite qui s'est fixé sous la chaussure de Sangoku lorsqu'il revenait de Namek (d'où le maquillage pour cacher ses origines...).

Les émos ont ensuite évolué jusqu'à nos jours par des croisements génétiques effectués dans les laboratoires de la Zone 51 dans le Névada... Ils se sont alors échappés après une invasion extraterrestre à Roswell. On ne les recherche même plus car ils se détruisent eux-mêmes de toute façon...

Comment reconnaître un émo ?

EMO2

Comment reconnaître un émo...

Reconnaître un émo est assez aisé. En effet, grâce à sa grande mèche sur la figure (portée, à l'origine, pour cacher quelques pustules frontales disgracieuses) souvent grasse. Ensuite, l'émo se maquille, sûrement pour se donner une note "androgyne", "efféminée", qui peut tourner à la transsexualité. Il peut porter des piercings, histoire de faire sonner les portiques dans les aéroports, pour faire rebelle anarchiste. Son allure est assez spéciale, c'est-à-dire qu'il porte essentiellement des hauts à rayure, ou bien à pois, parfois des T-shirts Bleeding star. Il a un slim, souvent un Cheap-Monday (il arrive sans problème à rentrer ses parties intimes, vu qu'il est castré).

Autruche emo

Cet émeu émo est bien triste et on le comprend

Ses chaussures sont essentiellement des Converses ou bien des Vans à damiers. Il arrive à porter des lunettes de Michel Polnareff en ayant l'air normal (ces lunettes font des yeux de mouche) ainsi que, parfois, des menottes attachées à son slim (pour les émos androgynes) ou leur mini-jupe léopard rose (pour les émos féminins). Il aime les smileys et les couleurs sur MSN et peut mettre en phrase perso MSN: En mode trop bad, la vie est nulle, 666, suicide . [MDR la fête d'hier soir, trop bon, lol, xD,PTDR,ROFLMAOZEDUNG !]. L'émo aime les photos de lui-même. Elles sont toujours en noir et blanc et bien sûr en hypercontrasté histoire qu'on ne voit plus aucun de ses boutons (ça ferait tâche et plus du tout émo). Il s'arrange souvent pour que sa grosse mèche prenne toute la place. Ainsi, il est assez difficile de l'apercevoir, ce qui vaut mieux en général.

Il écoute souvent Kyo, Vengaboys, Billy Talent[2], Panic! At the Disco, AFI, My Chemical Romance, Indochine, Evanescence et parfois les Jonas Brothers. Aucune conclusion n'a encore été faite à la question « L'émo écoute-t-il les Jonas Brothers parce qu'ils sont eux-mêmes mi-émo-mi-tantouzes en liste d'attente pour une vaginoplastie, ou bien parce qu'ils sont tout simplement la solution que l'émo a trouvée pour éjaculer sans se servir de ses mains, tant ils sont "trop cute (en anglais dans le texte)" et ainsi continuer à écrire sur son blog tout en balançant son jus de zizi ? ». Une nouvelle étude, prévoyant l'enfermement et la surveillance 24h/24 d'un petit panel d'émo, sponsorisée par Endémol, la marmelade Bonne Maman et les éponges Spontex, devrait bientôt voir le jour. À l'origine nommé Secret Story, le projet a dû être rebaptisé pour des raisons juridiques. Certains écoutent aussi Tokio Hotel, le groupe d'Allemands qui écume les hôtels pour éjaculer dans les oreillers, et Queen, mais seulement la toune Another one bite dans l'cul.

L'émo mange du Special K©, mais nature ! Il peut aussi boire du lait mais obligatoirement écrémé. Il mange des repas congelés, de préférence Marie ou Picard, des chips voire les plantes vertes de maman. Il peut aussi sucer des glaces à l'eau (ça lui rappelle son premier concert de Tokio Hotel dans les loges). Parfois, il va aussi au MerDO. Il aime utiliser des mots dégueulasses en anglais du genre rotten lungs, vomit in your trachea ou encore un menu maxi Best of s'il vous plait.

Voix

On peut le reconnaître à la parole. En effet, un émo mâle a une voix de castrat (lol une rime !). Ceci est du à force d’écouter des groupes et des chanteurs émos comme Bill Kaulitz de Tokio Hotel, ou Mylène Fermier. Pour les filles, on peut les entendre crier dès qu’elles voient un groupe émo connu dans la rue. On appelle ça aussi des Groupies.

Goûts

Bdemo

Un truc à faire pleurer les émos.

Bien que cela puisse sembler étrange, les émos ont du goût. Pas de bon goût bien entendu, et même pas des goûts de chiottes — ce serait trop dégradant pour les chiottes, et moi j'aurais la Société des Chiottophiles de France, SCF, sur le dos. L'émo aime donc la musique triste pour pucelles vierges qui découvrent les douleurs infinies de l'amour, les chansons tristes qui font penser à un bô coucher de soleil en namoureux, les histoires qui font pleurer à la fin et les films de Disney, parce qu'en chaque émo sommeille une princesse aux fougueux désirs de trouver son preux chevalier (je vous laisse deviner à quelles fins).

Toutes ces tristes histoires n'ont évidemment qu'une seule et unique finalité : non pas la sexualité, comme chez tout être humain digne de ce titre, ce que l'émo n'est visiblement pas, mais bien l'écriture de chansons tristes qui les feront encore plus pleurer, la rédaction de poèmes d'une platitude rarement égalée par les plaines de Sibérie, et le fait de déverser toutes les larmes de son corps.

Nous étions tous deux enlacés sur la plage, contemplant l'infini de la mer et du soleil amoureux, sans besoin de paroles pour comprendre que nos corps pour une journée prochaine s'aimeraient de nouveau. Il faisait beau, au loin, la petite sirène faisait des vagues, tandis que Pochaontas ramait allègrement pour rejoindre le Capitaine Crochet et sauver Peter Pan, je voyais Ton Sourire, la douce commissure de Tes Lèvres langoureuses, et je sentais ton pouls quand je prenais ta main ; nos cœurs battaient à l'unisson. L'instant était magique. Le lendemain, t'étais morte, je ne sais pas comment c'est arrivé, mais depuis ce triste jour JE PLEURE toutes les larmes de ma vie, je pleure tout mon sang sur ta tombe mon amour. Darling, je t'aime à mort.

Car oui, l'émo est un poète maudit. Mais pas maudit par la critique, plutôt par la médiocrité, et le cliché suppurant de bêtise et de niaiserie qui semble rythmer ses émotions et sa vie. Comme dirait l'autre, de la poésie des latrines antiques, nous sommes passés aux latrines de la poésie — que la SCF me pardonne — tant le niveau est profond et l'archéologie des strates de popo à creuser pour trouver le niveau est affolante.

Les différents types d'émos

Les émos chanteurs

Généalogie de l'émo

L'Adam des émos de la chanson, et colonialiste notoire, face à son descendant.

Les émos de la chanson sont apparus il y a une dizaine d'années... Le premier d'entre eux a chanté dans un groupe à la gloire de la France et de la colonisation. J'ai nommé Indochine.

Davidmtv

David Desrosiers en train d'expliquer fièrement qu'il s'est fait rentrer 2 longues bites dans l'cul en même temps.

Pendant un bon moment, seuls quelques uns ont fait parler d'eux (heureusement), même si depuis, ils ont l'air de se reproduire entre eux comme des lapins en cage vu leur nombre : Green Day, Eddie de Darkness Dynamite (trop émo pour toi), Clement Le nolife, Bob l'éponge (il chante du christian core !!!), David Desrosiers...

Les émos enragés (ou rebelles)

Ce type d'émo sont simplement des émo qui, parce qu'ils se sont levés du pied gauche, décident d'être des rebelles de la life. Un émo rebelle écoute du screamo en essayant de hurler comme les beuh métaleux, se cogne la tête contre les murs, se prend en photo en train de faire des doigts d'honneur et ne vas pas à ses deux heures de colle le samedi. Heureusement, ce type d'émo est très éphémère car le jour d'après, il reprend son état initial en remarquant qu'il n'y a plus de corn flakes.

Les émos politiques

Emo hitler

L'Adam des émos politiques : Hitler.

Ceux-ci sont plus vieux. Ils existaient déjà il y a une septantaine[3] d'années, comme le montre la photo ci-jointe. Comment ça rien à voir ? Attends, t'as vu sa coupe ? Tous les émos lui rendent hommage !

Et Néron est pas mal non plus dans son genre. Il a mis Rome en feu pour avoir de l'inspiration pour pouvoir écrire de nouvelles chansons… La rumeur circula que Néron aurait joué de la lyre et chanté au sommet du Quirinal, pendant que la ville brûlait. Si c'est pas émo, j'me demande bien c'est quoi !

Les aniémos

Emo vache

Un ami d'un bovédés.

Le genre émo n'est pas réservé qu'aux êtres humains et cette philosophie façon de penser tout à fait hors norme a atteint les cerveaux de certains animaux. Les mouffettes[4] sont les meilleurs exemples d'émos des animaux. Les plus atteints sont sans doute les espèces bovidés[5] (voir photo). Chez les animaux, un émo peut aussi se sentir à l'écart de ses proches et passer sa vie à rechercher son père dans tout l'océan, mais dans ce cas, ça s'écrit un Némo[6].

Ce qu'il y a dans le sac messenger d'un émo

Emoform

Lubrifiant pour émo

Toilettes emo

Lieu où le lubrifiant est utilisé

Une étude suivie a permis à une équipe de spécialistes de découvrir les ressources d'un sac messenger... Le sac messenger est l'"outil de base" d'un émo. Il lui servira de fourre tout (il a une capacité de 2000 litres !!! Eh ouais on dirait pas...)

Il contient en général :

  • Une trousse à maquillage, histoire de garder l'idée de la tapette bien sûr.
  • Un carnet de notes et un stylo, pour noter ses poèmes de p'tit abandonné (à deux balles quoi...).
  • Un paquet de mouchoirs, histoire de pouvoir toujours être triste 24h/24.
  • Des capotes et BEAUCOUP de lubrifiant, toujours pour garder l'idée de la tapette...
  • Un cutter, pour pouvoir se scarifier et garder le "staïle" devant tous ses potes.
  • Une série de piercings et bracelets, pour pouvoir les changer régulièrement histoire de faire style « tient je change mes habits »...
  • Un ogo, pour dire qu'il est triste à tous ses amis (qui en ont un aussi).


Les pouvoirs des émos

Comme tout groupe social ultimement supérieur, ou non, les émos ont leurs propres "superz-éros" : les émo-rangers ! C'est comme les PowerRangers, mais australiens (pour ne rien arranger), et avec des cheveux dans les yeux. De pittoresques créatures, perdues dans un environnement hostile (la vraie vie) et luttant, grâce à leurs superz-pouvoirs ultra-énormes, contre divers prédateurs tous plus... euh... dangereux les uns que les autres. En voici un épisode :


Les émos sont dangereux

Mis à part leurs superz-pouvoirs, et malgré leur saine habitude de manger les enfants, les émos sont dangereux !

Une de leurs cellules clandestine les plus dangereuses (dont la vitrine officielle est le groupe de "musique" Tokio Hotel) est en fait la branche de recrutement de leur mouvement pour la destruction du monde.

Les membres fanatisés de ce groupe écument les salles de "concerts" afin d'hypnotiser les adolescents de tous sexes (ce qui, en soit, constituerait à première vue une noble cause, si leurs buts étaient seulement l'argent et le sexe...) et d'en faire une véritable armée, dévastatrice, sanguinaire et, accessoirement, super-trop-fashion-tu-vois-mais-la-vie-est-trop-dure-hein-j'veux-mourir, puis de lâcher cette armée dans les rues des plus grandes villes du monde (« enfin sauf le tiers-monde, parce que y'a pas d'I-pods là bas ») pour y semer la peur et le chaos.

En effet, les expériences ont prouvé que, confronté à un poème ou une chanson émo, voire simplement à la vue d'un émo paré de ses atours habituels, l'humain moyen voit ses yeux et/ou ses oreilles saigner, se prend de convulsions incontrôlables et, selon la force de l'attaque, peut perdre le contrôle de ses membres et se tailler les veines devant tant de médiocrité explosive... Ou alors éclater de rire et s'étouffer mortellement, ce qui, au final, donne un résultat similaire.

Leur ultime but étant, à terme, de provoquer l'effondrement de la race humaine, par suicide massif, « passque la vie est trop injuste, tu vois », ils sont un danger à ne pas prendre à la légère.

Note de dernière minute : on m'informe que les TCK (une des formes d'évolution de l'émo moyen) et les weshwesh (sorte de dégénérescence agressive proche de l'émo) auraient un effet quasi-similaire sur l'organisme de leurs victimes.

Comment se débarrasser des émos ?

Comme pour la plupart des stéréotypes sur la sencyclopédie, on veut bien sûr s'en débarrasser. Il existe une méthode éprouvée, sensiblement la même que pour se débarrasser des hippies, des tck et des weshwesh, pour se protéger contre l'émo-fashion. Elle consiste simplement en l'application massive d'un CD du groupe Slayer ou encore d'Eric Lapointe. Attention cependant aux effets secondaires. L'émo va crier, se couper les veines puis va commencer à pleurer, et si l'exposition au Trash métal est longue, l'émo va se pendre. Naturellement, il va bander car c'est un Emo.

Sinon, on peut remplacer sa petite cuillère de suicide par une scie circulaire, il n'y verra que du feu. Ne pas l'emmener aux urgences, même s'il dit "Sa fé tro malle".

Voir aussi

Notes

  1. À ne surtout pas confondre avec homo... oh pis si en fait
  2. Aussi connu sous le nom de Billy Sans Talent
  3. soixante-dizaine si t'es ni belge ni suisse.
  4. C'est comme les putois sauf que les mouffettes sont de couleur noire et blanche et les putois sont bruns. Mais t'es inculte !
  5. Qui ne sont pas de la famille des bovédés
  6. Oui, elle est de moi et non j'en suis pas fier.
La sencyclopédie te présente tes voisins
Ceux chez qui y'a toujours du son à fond - Marvin - La nympho du 6ème - La petite qui aime les tournantes - Le vieux con qui n'aime pas la musique - Nick Tamaire - Le papy du bar d'en face - Le petit ami de ta sœur - Celui qui fait du djembé sous ta fenêtre


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia