Éléphantie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
ELEPHANTIE
Drapeau Drapeauelephant.jpg
Langues officielles français et éléphantien.
Devise Nationale Ne nous trompons plus, nous ne sommes pas sans défenses.
Capitale Célesteville.
Régime Monarchie Dictatutionnelle.
Superficie Inconnue
Population 1,4 millions d'éléphants (dont 0,2 d'Asie), 0,6 millions de singes, 234 humains.
Monnaie Ivoire
Hymne national Le Triomphe de Babar
Religion Paganisme

L'Éléphantie, en forme longue le Royaume sacré des pachydermes d'Éléphantie, (Braahchiomh chabbraah aabr Pachbraach Echebraahchaa en éléphantien), parfois aussi appelé Pays des Éléphants, est un pays situé dans une faille spatio-temporelle au niveau de la frontière entre le Soudan et le Congo Belge, en Afrique. L'Éléphantie est frontalière avec les deux pays cités, mais également avec d'autres pays occupants la faille comme la Moutonnerie, la République des Ânes ou encore l'URSS. Sa capitale est Célesteville.

Le pays a la particularité d'être peuplé par des Éléphants anthropomorphes et doués de raison. Les humains sont très rares car peu tolérés. On en dénombrait 234 au dernier recensement de 2007, dont 187 dans la seule capitale. Les éléphantiens parlent l'éléphantien, mais maîtrisent également très aisément le français.

L'Éléphantie est actuellement sous le régime d'une monarchie dictatutionnelle à parti unique, contrôlée par le Roi Babar. Elle n'est officiellement reconnue par aucun pays membre de l'Organisation des Nations Unies.

[modifier] Géographie Physique

L'Éléphantie est bordée au nord par une chaîne de montagnes relativement élevées (2500 à 3500 mètres), à l'est par les marais de Zastava, au sud par la forêt de Schlipak, et à l'ouest par l'immense et magnifique lac Kikul. La capitale, Célesteville, se trouve au centre du pays, en plaine, jouxtant la foret de Schlipak.

Bien qu'étant situé juste sous l'équateur, du fait de son altitude, l'Éléphantie a un climat très agréable et des températures moyennes de 20 à 25 degrés, parfois moins dans certaines régions montagneuses. Le pays ne manque ni de pluies, ni d'eau. Il arrive malgré tout qu'il y ait certaines années des périodes de sécheresse.

Les paysages sont très verdoyants, ondoyants, et les rivières sont abondantes. De grands nuages lambinent dans le ciel bleu. Peu de villages. L'habitat est dispersé dans les collines. Les maisons sont en brique de terre ocre ou en brique cuite pour les plus cossues, toujours dans un jardin clôturé, sauf parfois en bordure de route. Les fenêtres grillagées. Les toits sont en paille, parfois en tuiles.

Les grandes routes qui relient Célesteville et les grandes villes de province sont en très bon état depuis le lancement de la politique de construction d'autoroute par le parti Babariste, mais les autres routes, en terre rouge ravinée, sont souvent mauvaises. L'atmosphère générale donne une impression particulièrement paisible. De temps en temps une pluie torrentielle détrempe ce paysage, puis le soleil réapparaît.

[modifier] Géographie Administrative

Babarpalais.jpg

Vue sur le palais Royal de Célesteville

L'Éléphantie ayant adopté depuis le couronnement du roi Babar une administration similaire à celle de l'Allemagne Nazie, le territoire est divisé en Gauen administrés chacun par un Gauleiter du Parti Babariste. L'Éléphantie compte 5 Gauen :

  • Le Gau Célesteville, administrant la capitale et sa banlieue, sous l'autorité directe du vice chancelier Pompadour
  • Le Gau Schlipak qui couvre l'ensemble de la forêt éponyme
  • Le Gau Zastava, qui couvre l'ensemble du marais éponyme
  • Le Gau Kikul-Braavanie qui couvre l'ensemble des plaines et montagnes du nord, ainsi que le lac Kikul
  • Le Gau des Ruines de l'Empire Simiesque, zone relativement autonome administré par les singes

[modifier] Population

Peuplelephant.jpg

Le Bon peuple d'Éléphantie

L'Éléphantie est peuplée dans sa grande majorité par des éléphants d'Afrique, qui constituent l'essentiel de la population. Une minorité d'Elephants d'Asie, ayant fuit l'oppression des hommes, est également présente dans la capitale et ses environs. Une légende raconte qu'il subsisterait quelques Mammouths dans les montagnes du nord, mais aucun document n'a jamais pu l'attester, et des scientifiques ont réfutés plusieurs fois cette thèse, la qualifiant de ridicule.

On trouve aussi de nombreux singes, surtout ouistiti, dans les Ruines de l'Empire Simiesque, ancienne nation réduite à néant par les Rhinocéros pendant la première guerre animale, puis annexé par l'Éléphantie après la seconde guerre animale. Même si la plupart d'entre eux sont resté dans la jungle, une minorité urbaine a fait son apparition et occupe généralement des postes dans l'administration et les média (Le ministre de la Propagande du pays, Zéphyr, est d'ailleurs un singe)

Quelques crocodiles peuplent également les rivières du pays, et une poignée d'humains est présente dans la capitale. Le reste des animaux n'est pas comptabilisé par l'administration, étant soit tenus à l'écart de la vie publique et sociale, soit réduits en esclavage.

[modifier] Santé et Éducation

Non comptabilisé dans les statistiques mondiales, l'Indice de développement humain (ou devrait-on dire animal) est pourtant très élevé en éléphantie. L’espérance de vie dépasse les 120 ans et le taux d'Alphabétisation approche les 100 % si l'on ne se base que sur l'unique population pachydermique.

Cependant, l'éducation reste étroitement contrôlée par le régime. Chaque éléphanteau dois dès l'age de trois ans intégrer les Jeunesses Babaristes, sorte de milice pour enfant qui fait également office d'école. Les crocodiles et les singes des forêts ne sont pas tenus par cette obligation (bien qu'il existe des sections locales), mais tout les enfant citadins, y comprit humains, doivent obéir à cette règle.

[modifier] Culture

Historiquement, l'Éléphantie fut très influencé par la culture belge et française. Si l'on devait les comparer à des hommes, on pourrait dire que les éléphants d'aujourd'hui sont plus proche des français de la belle époque que des africains modernes. Le port du costume occidental est devenu chose incontournable, et l'ensemble des arts, de l'architecture à la musique, est fortement influencé par la culture française.

L'Éléphantie a également été influencé par l'Allemagne impériale et nazie, à partir du couronnement de Babar, et l'on retrouve des similitude dans l'organisation administrative et le protocole militaire.

[modifier] Histoire

Cocor.jpg

Le Roi Cocor, premier souverain d'Éléphantie

Comme pour le reste des pays animaliers occupant la faille spatiotemporelle du Congo-Soudan, l'Histoire de l'Éléphantie n'est véritablement née qu'à partir du milieu du XIXe siècle, avec l'arrivée des premiers missionnaires Belges. Ces derniers furent très étonnés de tomber nez à nez avec des animaux intelligents et doués de parole. Malheureusement trop intelligents et trop éloignés pour pouvoir être colonisés.

L'Éléphantie fut ainsi construite sous la supervision du chef Tribal Cocor, avec l'aide d'entreprises françaises et européennes qui financèrent la construction des nations animalières, dans l'espoir de pouvoir exploiter leurs ressources par la suite. La Capitale, Elephantville (aujourd'hui Célesteville) fut bâtie en 1859. En 1868, Cocor se fit couronner Roi des éléphants, et organisa son royaume sur le modèle Napoléonien.


Mais les entreprises étrangères entretinrent les tentions entre les différentes factions animales, et une profonde rivalité naquit entre les Rhinocéros et les Éléphants. Cette rivalité atteignit son paroxysme avec la première guerre animale, qui vit le premier affrontement militaire entre les nations animales.

Les Belliqueux Rhinocéros obtinrent la victoire, qui leur permit d'annexer l'entièreté de l'Empire Simiesque et d'imposer de très rudes conditions à l'Éléphantie, qui perdit à l'occasion son Roi et sa Monarchie. Après cette guerre, les relations avec le monde extérieur s'amenuisèrent, non seulement parce que l'Europe était plongé dans sa guerre mondiale à elle, mais parce qu'en plus, la guerre animale avait détruit certaines routes permettant de se rendre dans les pays de la faille spatiotemporelle, ce qui la rendit beaucoup plus difficile d'accès.


Pendant plus de vingt ans, l'Éléphantie devint une régime corrompu et esclave de la domination Rhinocérosse. (entre temps, le royaume Rhinocéros était devenu une dictature communiste, sous le commandement du despote Rataxes. La Rhinocérie s’appelait désormais l'URSS, pour Union des Rhinocéros Socialistes et Soviétiques) Ces derniers avaient prit place dans la capitale et imposaient leurs lois avec brutalité. La Démographie du pays était au plus mal, car la plupart des combattant de la guerre animale avaient été capturé par les rhinocéros et vendus à des zoos européens.

Mais en 1929 se produisit un évènement inattendu : le retour au pays de milliers d'éléphants, guidés par un vétéran de la dernière guerre et un charismatique jeune éléphant : Babar. Ces derniers représentaient un mouvement qui allait devenir l'inséparable de l'Éléphantie, le parti Babariste. Grâce à des méthodes brutales et modernes (inspirées de ce que Babar avait pu voir en Europe), le parti parvint à prendre le pouvoir en 1933 et à mettre fin à la tutelle rhinocérosse.

Couronnement babar.jpg

Le Général Cornelius couronne Babar dans son plus simple appareil, comme le veux la tradition

Parallèlement, l'explorateur Jean de Brunhoff parvint à retrouver la trace du pays et à le faire redécouvrir au monde occidental. Passant un accord avec Babar, il obtint l'autorisation de publier une histoire très romancée de sa vie, qui permit au jeune roi de devenir une célébrité en occident.


Les années trente virent l'application concrète des thèses babaristes en Éléphantie, et le pays se transforma peu à peu en un régime de type totalitaire. Toute la société fut transformée par une profonde restructuration, et la plupart des animaux autres qu'éléphants, singes et crocodiles furent frappé par le qualificatif de "sous-animal". Nombre d'entre eux furent réduits en esclavage. C'est pendant cette période que la capitale fut renommée en Célesteville.

En 1941, après des années de préparation et de réarmement, Babar se sentit fin prêt pour la revanche, et déclara la guerre à la république des Ânes pour provoquer les rhinocéros. Ces derniers répondirent immédiatement et foncèrent sur Célesteville. Mais la Guerre fut relativement courte, car la principale bataille se termina par la destruction totale du gros de l'armée rhinocérosse. L'Éléphantie avait gagnée sa revanche et devint la plus puissante des nations animales.

Depuis, le pays n'a guère évolué, si l'on excepte les modernisations techniques. Il est en guerre froide avec l'URSS, qui est entre temps devenue une monarchie communiste (Rataxes pensant que c'était les pouvoirs de roi qui avaient donnée cette force à Babar)

[modifier] Armée et Politique

Armeebabar.jpg

La garde royale en compagnie de la famille Royale et du ministre Zéphyr

Il y a deux armées en Éléphantie. L'Armée Officielle et la Milice Babariste. Les deux sont commandées par le Général Cornelius. L'armée officielle est une armée aujourd'hui vieillissante. Certaines unités ne sont encore équipées que de simples armes blanches. Elles disposent de peu de chars et d'équipements blindés. L'armée de l'air est correcte en comparaison des standards africains (4 escadrilles de chasseurs et 2 de bombardiers tactique, avec une vétusté de matériel allant du biplan aux premiers appareils à réaction. Il y a aussi présence de quelques ballons dirigeable de guerre). La marine de guerre (qui ne sert que pour les fleuves et le lac Kikul) n'est quant à elle composée que de quatre canonnières vieillissantes (plus de nombreuses pirogues). La Milice Babariste n'est guère mieux équipée, mais son véritable but est d'ordre politique avant d'être militaire. C'est plus une police, en quelque sorte.


Sur le plan politique, l'Éléphantie est une monarchie de type dictatoriale. Le Roi est désigné de façon héréditaire et concentre tous les pouvoirs entre ses mains. C'est lui qui prend toutes les décisions politiques et législatives, même si certains ministres et gauleiter ont un "droit d'interprétation" qui leur permet de concrétiser les ordres selon leur propre convenance. Le Roi est assisté dans sa tache dirigeante par un Premier Ministre pour l'ensemble des affaires internes (poste actuellement occupé par le Général Cornelius), et par un Vice Chancelier pour les affaires externes (poste actuellement occupé par Monsieur Pompadour). Ils ont davantage un rôle administratif que décisionnaire, même si leurs conseils influencent souvent la politique du royaume. En cas de défaillance temporaire ou définitive du pouvoir royal, ils seraient chargés d'assurer l’intérim en attendant le couronnement d'un nouveau Roi.

Le parlement est constitué d'une seule chambre : le Rachetague, de son nom officiel. (mais il est fréquemment appelé La Commission dans la vie courante). Depuis 1935, il n'a plus qu'un rôle consultatif, ne servant qu'à émettre un avis sur les décisions prises ou à prendre. Il n'est réunit qu'une fois par mois, mais les séances peuvent être ajournée indéfiniment par simple décret royal (cela ne s'est cependant jamais produit). Les députés sont élus au suffrage universel direct, mais seuls les éléphants ont le droit de voter (exception faite des singes, qui ont le droit de voter pour une liste qui leur est propre et qui leur permet de se désigner 12 représentants légaux). Les élections ont lieu tous les cinq ans. L'adhésion au parti Babariste est obligatoire pour chaque candidat.

Le pouvoir judiciaire est constitué de la Cour Suprême, la Haute cour du Royaume, de Tribunaux de Gauen, de Tribunaux de Districts et de Villes, et de juridictions spécialisées : Bacobar (justice traditionnelle villageoise), militaires, etc. Tous les juges sont directement nommés par le Roi, ou ses représentants pour les juridictions de moindre importance. Le Roi à un droit de regard sur toutes les décisions de justice et peut à sa guise annuler ou modifier une peine, ou encore en prononcer une pour n'importe lequel de ses sujets.

[modifier] Économie

L'économie de l'Éléphantie est principalement marquée par sa forte dépendance de l'agriculture (30 % du PIB, 57 % de l'activité nationale), une croissance annuelle de plus de 6 %, un développement des services, une industrialisation moyenne et une densité démographique assez faible (>50 hab./km²). L'inflation est d'environ 4 %, et, si le PIB par habitant est d'environ 200 Ivoires par an, le PIB PPA annuel (pondéré par le pouvoir d'achat) moyen par habitant est de 945 ivoires. Le secteur qui génère le plus de revenus est la marchandising autour de la personne du roi Babar, qui brasse des millions de dollars à l'étranger est fournit prêt de 22 % du PIB du Royaume.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Éléphantie" ?
 
11
 
2
 
0
 
1
 
3
 
1
 

Ce sondage a été créé le septembre 26, 2014 16:03 et 18 personnes ont déjà voté.
Pays et Principautés en Imaginaria
Gro2.gif
Pays
450 · Bibliothéconomistan · Biolivie · Boukistan · Calvitie · Chipsedochan · Corée du Milieu · Cylindrie · Djerbakistan · Edredonie · Éléphantie · Empire du Clafoutis · Futiland · Glankistan · Groland · Javanie · Loganland · Niaiserie · Noverisky-Perdistan · Pandanstan · Polygamie · Ponie · Postasie · Pourrikistan · Poutanésie · Ræspublikk Wladòzia · République des Doigts · Serbo-Tchonquie · Syldavie · Talviékistan · Terrorie · Trèfle · Trizoland · Vourldjikistan · Yéhman
. Suisse du sud Principautés
· Cochonou sur Mémère · Espigette sur Orge · Furoncle-en-Vertom-sur-Souche · Lochetown · Luia · Saint-Brie-en-Silva · Saint-Pouilleux-en-Binouze · Veracrouse · Zombiecity .
Continents de la Terre
Afrique · Amérique du Nord · Amérique centrale · Amérique du Sud · Livonie · Antarctique · Arctique · Asie · Europe · Euthanasie · Imaginaria · Océanie


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia